Test – Morkredd, et la lumière fût

Il y a des titres dans le Xbox Game Pass qui passent inaperçus alors qu’ils ont de quoi se différencier de la masse. C’est le cas de Morkredd. Développé par Hyper Games, le jeu reprend la recette d’un gameplay facile à prendre en main, mais difficile à maîtriser. Tantôt plaisant, tantôt frustrant, mais toujours amusant, Morkredd est un puzzle game ayant un côté Dark Souls.

L’ombre se cache de la lumière

À l’image de son gameplay, la palette de couleurs utilisée ici est minimaliste. Néanmoins, elle reste plaisante à admirer. Dans un design sombre et une atmosphère pesante, nos deux personnages doivent rester dans la lumière pour ne pas perdre la vie. Au cours de la poignée d’heures que j’ai passé sur Morkredd, j’ai vécu une expérience stimulante. J’ai dû mourir des dizaines de fois en allant dans l’ombre, mais j’en ai toujours été le responsable.

Morkredd se joue seul ou à deux. Si vous êtes seul, les contrôles ressemblent énormément à ceux de Brothers – A Tale of Two Sons avec un joystick et une touche d’action par personnage. La caméra, elle, est indépendante et parfois, vos personnages vont s’intervertir sur l’écran. Mais heureusement, grâce à la touche A, vous serez en mesure de changer le joystick assigné à vos protagonistes, afin d’éviter la confusion et la gymnastique mentale.

Seul, c’est une véritable épreuve de réflexion que de calculer les différentes ombres en fonction du point lumineux ! À deux, cela devient difficile de coordonner nos faits et gestes. C’est certainement pour cela que la coopération est disponible uniquement en locale. Mais ne vous en faites pas, si la mort vous attend à chaque moment dans le jeu, elle n’est pas pour autant punitive.

Le lumière est un demi-compagnon

En effet, les points de contrôle, représentés par un petit logo au sol, sont légion et mourir vous remet rarement plus de quelques secondes en arrière. Ici, pas de combat de boss, pas de monstre pénible vous barrant la route. Vous êtes juste deux personnes voulant avancer dans le chaos sans raison valable, en suivant une route prédéfinie. Quelques mystères se glissent ici et là et prennent la forme de fresques murales. Elles définissent l’histoire qui est libre d’interprétation, car aucun dialogue n’existe dans Morkredd.

Au cours des différents chapitres, vous allez voyager avec différents éclairages dans différents lieux. Que ce soit un feu follet à suivre dans une forêt, ou un orbe lumineux à trimbaler dans une barque, vous trouverez forcément un moyen d’avancer. Cette source sera votre meilleure amie comme votre pire ennemie. Grâce à elle, vous pourrez résoudre toutes les énigmes du jeu. D’ailleurs, pour un puzzle game, les épreuves sont plutôt rares, mais il faut savoir gérer la lumière pour ne pas être englouti dans l’obscurité et trouver la mort instantanément. Ah, je ne vous ai pas dit ? Toutes les ombres vous tuent, y compris celle créée par votre comparse.

Vous devrez donc créer des ponts pour passer certains trous avec votre orbe, activer quelques leviers pour ouvrir des portes, etc. Dans sa globalité, c’est bien amené, mais vous ne serez pas surpris par ce genre de casse-tête. La physique de la balle est logique, mais les ombres recouvrant le monde font de votre aventure un défi. Il faudra parfois prendre son temps pour éviter quelques désarrois.

Une expérience courte, atypique mais plaisante

Je ne suis pas fan des “die & retry”, néanmoins, j’ai adoré me plonger dans Morkredd. Au fil des cinq chapitres qu’offre le jeu, j’ai visité des lieux originaux avec une ambiance atypique à chaque fois. Que ce soit sur l’eau, dans les montagnes ou dans les égouts, la direction artistique n’a cessé de m’impressionner. Je recommande fortement cet indé que j’ai découvert grâce au Xbox Game Pass, car il change vraiment des autres titres. Amateurs de difficulté et de jeux de réflexion, nous avons là une belle pépite.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
NC Contraste élevé (réticule de visée)NC Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de policeNC Identification de la personne qui parle
NC Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisableNC Couleur de police personnalisable
Ralentissement du jeuNC Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeurNon
  ConsoleXbox Series X  Temps passé sur le jeu5 heures
  Niveau de difficultéAucun  Jeu terminéOui

 

+ Les plus

  • La gestion de la lumière est parfaite
  • Le jeu se renouvelle sans cesse
  • Court, et donc aucun temps mort...
  • Des chargements rapides après chaque mort

- Les moins

  • Mourir, mourir, mourir...
  • Parfois compliqué de gérer deux personnages
  • ... mais des DLC pour prolonger l'expérience

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription