Test – Moving Out, un carton plein

Voir sur le Microsoft Store

Il y a des jeux à l’instar d’Overcooked, Tool’s up ou The Escapist qui ravivent la flamme des soirées canapé. Aujourd’hui nous pouvons rajouter à cette liste l’excellent Moving Out. Ce jeu de déménagement édité sans surprise par Team17 et développé par SMG Studio & DEVM Games propose exactement ce que l’on attend d’un party game. Alors sortez le diable, appelez vos amis, et préparez-vous à des déménagements hors-norme.

Je sens que je vais devoir organiser une soirée déménagement, je pense que ça va cartonner !

L’idée principale de Moving Out est simple. Vous êtes un membre de la Smooth Moves Family, une société de déménagement en pleine expansion, et vous devez donc suivre différents contrats proposés par vos clients. Plus couramment vous êtes un F.A.R.T. pour Furniture Arrangement Relocation Technicien, soit en français vous êtes un Professionnel du Repositionnement d’Objet et Utilités en Transit. Au début vous n’êtes pas très connu, par conséquent vous n’avez pas beaucoup de contrats. Mais au fur et à mesure de l’histoire, votre organisme, grâce à votre travail acharné et votre rapidité à effectuer les déménagements, sera de plus en plus recommandé par vos clients. Vous pouvez jouer jusqu’à 4 en local et seulement en local. Malheureusement, c’est le seul défaut qui existe sur ce titre. Mais croyez-le ou non, le reste est tellement agréable manette en main que ce défaut n’est qu’anecdotique.

Les missions gagnent en difficulté à chaque fois que vous avancez dans le jeu, mais l’idée est toujours la même. Fièrement exposé à côté de votre camion de déménagement se trouve une maison, un appartement, une ferme, qui ne demandent qu’à être vidés. Mais vous ne devez pas prendre tous les objets ! En effet, vous devez embarquer seulement les meubles en surbrillance. Les objets se portent seul ou à deux, sachant que les objets lourds tel qu’un réfrigérateur se portent très mal en solitaire. Les lits, les canapés sont eux aussi des meubles difficiles à manier, mais une fois pris en main par vous et votre ami tout se porte à merveille. Si vous désirez gagner du temps, n’hésitez surtout pas à passer par la fenêtre ou à tout balancer en bas des escaliers. Eh oui, vous êtes déménageur, certes, mais professionnel sûrement pas ! Du moins pas de la manière la plus conventionnelle qu’il soit. À l’aide des commandes proposées, vous allez pouvoir en effet jeter tout et n’importe quoi partout où vous le souhaitez pour optimiser votre temps. Sauter par la fenêtre n’a jamais été aussi amusant.

Comment se déroule une journée chez les F.A.R.T.

Tout d’abord, sachez que vous n’avez qu’une contrainte pour réussir votre contrat, c’est de mettre dans votre joli camion les objets en surbrillance dans un temps limité. Les différents meubles à bazarder dans le véhicule sont en nombre restreint et ils sont mis en valeur grâce à la touche Y. Vous pouvez casser la télévision, l’ordinateur, jeter le lit par la fenêtre, du moment que les objets sont rangés dans le camion, tout roule ! Le seul hic, c’est que la taille du camion diffère d’un contrat à l’autre, charge à vous de mettre votre sens du rangement à l’œuvre pour que tout rentre dans un minimum de place. Comme je vous l’ai précisé tout à l’heure, le jeu se passe uniquement en local, l’intérêt de jouer seul est limité, confinement oblige j’ai essayé le jeu à deux joueurs et cela était tout de suite plus intéressant. Je ne dis pas que le jeu en solo n’est pas marrant, mais il perd une dimension coopérative très appréciée dans un party game. Seul, vous contrôlez un personnage et les objets à jeter dans le camion sont plus petits. Exit le frigo à porter, le canapé à 6 places à déplacer… De plus, vous n’avez pas la contrainte d’optimisation et de prise en charge du terrain, c’est-à-dire que vous êtes seul, livré à vous-même, pour gérer vos déplacements et le placement de vos meubles. À deux joueurs, cela se complique un peu plus, on jette d’abord le frigo très lourd qui ne prend pas beaucoup de place ou ce lit massif pour ensuite mettre le canapé dessus ? Tout est source de réflexion afin d’optimiser la précieuse place qu’offrent nos véhicules.

Une fois votre niveau terminé, vous avez trois nouveaux objectifs bonus pour un même contrat. Cela va de casser toutes les fenêtres de la maison ou voler la tortue, à ne pas faire tomber un vase. Ces trois objectifs sont indépendants et peuvent être effectués en trois parties différentes, de quoi renouveler l’expérience d’un même contrat. De plus, ils diffèrent d’un contrat à l’autre. Bien sûr, vous avez la possibilité d’optimiser votre mission pour décrocher la splendide médaille d’or. En parlant de celles-ci, elles sont actuellement au nombre de 30. À cela s’ajoutent le mode arcade qui consiste à compléter un objectif précis et contraignant. Sans spoiler, le premier consiste à déplacer un canapé dans un couloir très restreint sans tomber. Ces petites besognes supplémentaires sont très appréciées et donnent un peu de nouveauté au sein même de Moving Out. En outre, il y un magasin de VHS qui propose lui aussi des contrats dignes des plus grands films. Là aussi, sans trop en dévoiler, la première mission consiste à sauver le plus de meubles possible d’un avion se crashant droit sur la ville. Pour cela, votre camion suit l’avion et vous devez jeter un maximum d’objets avant la fin du compte à rebours dans votre fidèle véhicule. Votre âme de déménageur est mise à rude épreuve.

Est-ce marrant la vie de déménageur ?

Baladez-vous au gré du vent avec votre camion sur la carte à la recherche de votre prochain objectif. La gestion de la carte est comme le jeu, vous pouvez percuter toutes les voitures, rouler sur toutes les boîtes aux lettres sans problème. Le jeu se voulant drôle, vous allez pouvoir choisir votre personnage parmi une sélection très éclectique. Déménagez donc avec votre masque de grille-pain, à l’aide d’une licorne ou d’un caméléon qui ont pour point commun des flatulences omniprésentes au moindre effort. Il faut bien justifier le nom de l’équipe F.A.R.T. se traduisant par P.R.O.U.T.. De plus, à l’aide de la touche X vous pouvez expressément mettre une claque amicale aux différents obstacles comme les fantômes qui vous bloquent la route. Avec un bruitage très prononcé, et un effet à l’écran plutôt burlesque, cela a valu quelques moments sympas à regarder. Le jeu est rempli de références, libérez l’oie qui ressemble étrangement à celle présente dans Untitled Goose Game, déménagez les bureaux d’AAAAAh-tari, hantés par des fantômes et avec énormément de disquettes à réquisitionner. Traversez une rivière à l’aide de rondins de bois et de crocodiles en emportant avec vous vos précieux meubles et… Surprise ! Une jolie grenouille vous suit à la trace. Ne s’appellerait-elle pas Frogger ?

Moving Out se veut également accessible, votre avatar peut être debout, ou en fauteuil roulant. Au niveau de la difficulté, là aussi Moving Out met en place beaucoup d’artifices pour être réalisable par tous. À tout moment, vous pouvez modifier dans les paramètres plusieurs critères pour faciliter vos parties. Vous êtes accompagnés par quelqu’un qui se la joue perso et ne veut pas vous aider à porter le lit ? Alors activez le mode “plus léger”, et les meubles qui se portent habituellement à deux joueurs seront déplaçables seul et sans effort. Vous trouvez que le chronomètre va trop vite ? Alors allongez la limite de temps pour récolter vos médailles. Le jeu est trop ardu ? Réduisez la difficulté ! Il vous est impossible de gérer l’organisation des meubles dans votre camion ? Tetris n’est pas fait pour vous ? Alors cochez la case “Disparition des objets à la livraison” et tous les objets emballés dans votre véhicule disparaîtront automatiquement. De plus, si vous n’arrivez pas à réussir un déménagement, alors n’hésitez pas à passer le niveau. Comme vous pouvez le voir, l’accessibilité se veut complète et c’est agréable à voir, néanmoins, le jeu n’est pas très difficile donc le Mode Aide n’est pas à privilégier pour tout le monde.

Il ne reste que le canapé à embarquer, après on peut y aller

Au travers les différents niveaux, nous avons vécu beaucoup de moments cocasses. Certains déménagements sont une réelle bouffée d’air, avec une mention spéciale au déménagement de la ferme, où il n’y a que deux meubles à prendre mais tous les animaux à jeter dans le camion. Le seul hic, c’est que les animaux, ça bouge, et par conséquent ils se permettent de ressortir du camion. Au fil des niveaux, nous avons aussi développé une certaine synergie, plus besoin de communiquer pour que tout se passe comme sur des roulettes. S’il devait subsister une liste de party games à faire sur Xbox One, croyez bien que celui-ci devrait être en tête de liste (vous l’avez ?), trônant fièrement aux côtés d’Overcooked.

Critères d’accessibilité

Déficience VisuelleDéficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech Mode Dyslexique
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Caractéristiques TVUHD 4KJeu fourni par l’éditeurOui
ConsoleXbox One XTemps passé sur le jeu15 heures
Niveau de difficultéNAJeu terminéNon, pas à 100%

 

+ Les plus

  • Amusant, drôle et burlesque
  • Une bonne rejouabilité
  • Une occasion de lancer un jeu vidéo avec des amis
  • Une accessibilité satisfaisante
  • Des moments agréables à vivre et sans frustration
  • Les VHS sont vraiment un plus

- Les moins

  • Seulement en local
  • En solo, le jeu perd en intérêt
  • Le caractère œ qui ne passe pas en sous-titre
Amoureux inconditionnel de jeux vidéo indépendants, d’énigmes et d’aventures. Je virevolte au rythme des douces OST souvent coupées par le scintillement d’un succès. Je reste souvent ébahi par la beauté des Pixel Art.

9

  1. Bon, ben, chacun sait ce qu’il lui restes à faire. Se jeter dessus alors. Je n’en attendais pas moins de Team17. Merci @Zayow pour le test, il m’a donne envie ! Et c’est le principal pour un bon jeu !

    • Oh oui c’est un jeu excellent et très drôle. Merci pour ton retour très appreciable @Niko1664

  2. Il a l’air bien sympa

    • Manette en main effectivement c’est sympa 🙂

  3. Je suis ultra client de ce genre de jeu, mais malheureusement je n’ai pas la chance d’être confiné avec 3 amis gamers (je ne suis même pas confiné avec 3 amis tout court, mais bon, on sort du propos !) du coup pour le moment c’est un gros non, j’ai trop l’impression qu’y jouer seul ne soit pas du tout à la hauteur du fun proposé. Après j’ai bien conscience qu’un jeu vidéo c’est pas que de l’amusement, c’est aussi du travail et un business : ajouter une coop en ligne nécessite du temps de développement (donc des mois de salaire en plus) et des serveurs à maintenir (et ça aussi ça coûte de l’argent). Mais j’aimerai bien savoir comment ça se passe, au moins chez Microsoft quand on décide de lancer un titre avec du multi à distance : qui s’occupe des serveurs ? qui les paye ? D’ailleurs, est-ce qu’il existe une enquête, un article, une explication sur le sujet des serveurs pour le jeu online ?

    • Effectivement le jeu seul est moins drôle et présente moins d’intérêt. Néanmoins il est arrivé sur le Game Pass et le tester via ce service peut donner un avant goût
      Pour répondre à la deuxième parti du commentaire, ce genre de propos est sujet à discussion et je n’en sais rien et pour tout t’avouer je vais de ce pas partager ça avec l’équipe pour voir si quelqu’un a la réponse et/ou certains éléments

  4. Merci pour ce test @Zayow, ça fait vraiment envie! C’est con j’ai raté ma vocation…si j’avais su qu’on avait le droit de tout balancer par la fenêtre! Par contre c’est vraiment dommage que ce ne soit jouable qu’en local.

    • C’est d’ailleurs assez étonnant quand on sait que déjà sur le premier Overkooked si je ne dit pas conneries, il avait fait l’impasse sur une partie des possibilités online et qu’ils avaient corrigés ça ensuite dans le deux. Bizarre.

    • Merci pour ton retour @Sourille. Tout n’est pas perdu et toi aussi entraîne toi à tout balancer par la fenêtre ahah !
      Effectivement cette histoire de co-op local est terriblement triste pour ceux ayant pas trop d’ami joueur.. Et comme le dit Nilo1664 oui Overcooked premier du temps faisait aussi l’impasse sur la co-op en ligne et le deuxième le fait avec brio. Peut être un Moving Out 2 dans les cart.. OK j’ai trop fait ce jeu de mot !

Vos réactions

Mot de passe oublié