Test – My Brother Rabbit, SuperDoudou c’est vous

Au milieu des sorties de AAA, avoir un jeu plus humble fait du bien. Non seulement parce qu’on se retrouve parfois face à de vraies perles mais aussi parce que les attentes sont forcément moins hautes et les bonnes surprises plus faciles. My Brother Rabbit remplit ce rôle et vient donc s’intercaler pour moi entre Tomb Raider et Forza Horizon 4. Alors, bouffée d’air frais ou crise d’angoisse ?

Une allégorie de la maladie

My Brother Rabbit est un jeu délicat. Il se dégage du titre de XX une certaine forme de douceur, de poésie. Au delà de toute considération ludique, il y a en ce puzzle game une véritable identité tant visuelle que narrative. Un charme qui ne laisse pas indifférent, présent tout au long de l’aventure. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les quelques clichés disposés dans ce test. Les couleurs sont chaudes, les décors travaillés et la direction artistique semble tout droit sortie de contes pour enfants. Et c’est d’ailleurs un peu ce que le jeu veut être. Un joli conte, une fable, une allégorie des épreuves qu’un enfant peut vivre face à la maladie. Parce qu’ici, bien que tout semble très léger et enfantin, le propos se veut néanmoins sérieux.

my-brother-rabbit-releases-test-1Après une introduction soignée et extrêmement bien réalisée, le cadre est posé. Nous sommes un doudou, compagnon réconfortant d’une petite fille malade. Sans un mot, sans un texte, My Little Rabbit laisse ses scènes animées narrer une histoire relativement classique mais toujours touchante. Cette introduction passée, nous embarquons dans un monde imaginaire. Un univers où notre lapin devra faire tout son possible pour aider une jeune fleur à rejoindre de vastes pairies. Bien évidemment, tout cela fait écho aux moments de vie de la petite fille. Vous devrez ainsi, par exemple, passer par le laboratoire d’un ours narcoleptique qui aura bien du mal à comprendre ce qu’il se passe dans le corps de notre amie.

Cheaper arrête de Chiper

Pour progresser de niveau en niveau et atteindre de vertes étendues, vous devrez résoudre les énigmes de My Brother Rabbit. Dans les faits, on se retrouve face au fils spirituel de Dora l’exploratrice et de Monkey Island. Chaque niveau est composé d’écrans fixes dans lesquels vous devrez trouver matière à avancer. Cela va des fils pour recréer des engrenages à la cueillette de haricots pour faire pousser une échelle naturelle. Vous devrez ainsi résoudre une dizaine d’énigmes par niveau en naviguant entre 4 à 7 écrans.

My-Brother-Rabbit-test-2Le niveau de difficulté est d’ailleurs plutôt bien dosé. Les mécaniques attendues sont suffisamment visibles pour être comprises sans pour autant être immédiatement résolues. Chaque énigme est l’occasion de quelques minutes de réflexion et d’observation. Vous n’y passerez pas non plus une heure ce qui maintient le rythme du jeu. Petit bémol néanmoins, on se met parfois à “cliquer” un peu partout en espérant une interaction. Rien de rédhibitoire et qui est plutôt inhérent au genre du point’n’click. Car oui, petit précision, votre curseur ne réagira pas selon les endroits qu’il survole. Vous pourrez, avec votre stick droit, balayer l’intégralité de l’écran, celui-ci ne réagira que pour vous permettre de changer de pièce. C’est donc bien votre cerveau et vos yeux que vous devrez utiliser.

My Brother Rabbit is cool

5 niveaux compose l’aventure de My Brother Rabbit. Avec des énigmes toujours différentes, l’aventure ne lasse pas et se laisse vivre sereinement. On en vient probablement un peu trop rapidement et facilement à bout mais le jeu reste une réussite. On est surpris par ce jeu, rafraîchissant et touchant, qui arrive à nous embarquer dans son univers. Avec sa réalisation très poétique, très inspirée aussi, le jeu se vit comme un conte qu’on aimerait lire à la petite fille qu’on accompagne dans ses épreuves.

Un bon moment qui manque cependant d’un instant tragique ou héroïque, d’un instant marquant pour véritablement bouleverser. Une belle parenthèse à consommer pour se changer les idées et se laisser porter.

My-Brother-Rabbit-test-3

+ Les plus

  • Très joli
  • Une difficulté bien dosée
  • Un rythme agréable et constant
  • Une histoire qui peut toucher ...

- Les moins

  • Mais qui manque de moment marquant
  • Aucune rejouabilité
  • Pas de nouvelles énigmes ou énigmes secondaires plus complexes
6

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

Vos réactions

Mot de passe oublié