THQ Nordic s’offre les allemands de Piranha Bytes (Risen)

On pensait sa boulimie terminée, mais non, THQ Nordic poursuit sa politique de rachat. Non content d’avoir 80 jeux en développement, l’éditeur annonce aujourd’hui avoir acquis le studio Piranha Bytes. Cette opération inclut bien évidemment toutes les propriétés intellectuelles du studio allemand. 

Auteurs de Gothic ou Risen, les développeurs outre-Rhin ne jouissent sans doute de l’aura de 4A Games ou de Warhorse Studios. Néanmoins leurs précédentes productions ont toujours bénéficié d’un chaleureux accueil critique, à l’exception près de Risen 3. C’est donc plutôt une belle acquisition que se paye, à nouveau, THQ Nordic qui rafle bien sûr les droits d’édition de leur prochain jeu.

Concernant le montant de l’acquisition, aucun chiffre n’est donné. Piranha Bytes précise tout de même que l’opération équivaut à environ 3 années de recettes ce qui, à l’échelle d’un studio, et loin d’être négligeable. Pour la partie artistique, les deux sociétés confirment qu’une “totale liberté créative” sera accordée aux développeurs et que l’équipe dirigeante reste en place.

Et pour terminer cette actualité, laissons le mot de la fin à Micheal Ruve, PDG de Piranha Bytes.

Nous avons une relation fructueuse et de longue date avec THQ Nordic et nous sommes très heureux de rejoindre le groupe. THQ Nordic possède une expérience et des capacités inégalées dans le développement et l’édition de jeux vidéo, et nous sommes convaincus qu’ils sont le partenaire idéal pour aider Piranha à faire passer le studio au niveau supérieur. Nous voyons une occasion unique de continuer à développer de grands jeux RPG mémorables et percutants, faisant maintenant partie de la famille THQ Nordic.

 

2

  1. En ce moment, entre les accords commerciaux et les rachats de studio, l’industrie du jeu vidéo me fait de plus en plus penser à Dallas. Avec Phil Spencer dans le rôle de JR :)

  2. Ils ont gagné au Loto ? C’est dingue les rachats de studios et de licence qu’ils ont fait.

    Sinon, je suis bien d’accord, l’industrie arrive à maturité et les gros bouffent les petits et les moins petits.

Vos réactions

Mot de passe oublié