Preview – Watch Dogs Legion

Watch Dogs: Legion

4K Ultra HD Enhanced Xbox One X HDR Xbox One

Preview – Watch Dogs Legion

Cela fait plus d’une année qu’un admirateur secret nous a fait part de l’existence d’un Watch Dogs 3 dont l’action se situerait à Londres. Une année à se mordre les lèvres afin de ne pas cracher le morceau, et voilà qu’aujourd’hui il m’est enfin possible de mettre mes « petites » mains sur un titre qui en est à sa quatrième année de développement et dont la sortie est prévue pour le 6 mars 2020.

Et si on jetait un London Eye

Watch Dogs 1 s’est malheureusement surtout distingué pour avoir été à la source d’une vague de #downgrade qui initia une dénonciation quasi systématique de la pratique par l’industrie du jeu vidéo. Celui-ci était surtout un excellent open-world blindé de bonne intentions mais à la réalisation malencontreuse. Beaucoup de joueurs ont néanmoins bravé la tempête et salué le réalisme d’un open-world pas si générique qu’il n’y parait. S’en est suivi un deuxième épisode un poil plus chatoyant bien qu’un peu trop typé millenials pour le vieux con que je suis et qui aura fini par convaincre une majorité de joueurs que la licence avait bel et bien droit de cité dans le paysage vidéoludique.

Plusieurs années se sont écoulées depuis les événements de San Francisco, DeadSec est désormais partout et fait partie de nos vies de tous les jours. Le monde, victime du progrès scientifique et de l’utilisation massive de robots et d’IA, a fini par s’engouffrer dans une spirale infernale où les tensions sociales font partie du quotidien. Les humains n’étant plus nécessaire à l’accomplissement de certaines tâches, le taux de chômage est alors monté drastiquement, et par effet de bords, le gouvernement s’est retrouvé coupé de la source de revenu fiable qu’était les impôts, les obligeant ainsi à assurer leur propre sécurité par l’entremise d’un partenariat économique avec Albion, une société de défense paramilitaire dirigée bien évidemment par un mégalomane obnubilé par la pouvoir.

Alors que les premiers épisodes vous mettaient dans la peau d’un individu, puis respectivement, d’un groupe. Watch Dogs legion vous propose de vivre son histoire au travers d’une milice dont vous serez le maître d’œuvre. Cela par le biais d’une simulation évoluée de vie sociale. Dans Watch Dogs 3, n’importe quels PNJ pourra ainsi être recruté par DeadSec. Chaque personne que vous rencontrerez dans le jeu pourra en effet être profilée de manière à connaître ses habitudes, son emploi du temps, ses amis mais aussi ses ennemis et toute ces petites choses qui leur empoisonnent la vie et avec lesquels vous pourrez interagir afin d’augmenter son affinité envers DeadSec. Une fois celle-ci au maximum, il vous sera alors possible de recruter ce personnage et il vous sera demandé de lui assigner un archétype parmi les trois disponibles que sont le combat, l’infiltration et le hacking. Chacun auront bien sûr leur propres spécificités et pouvoirs.

C’est ainsi que ma session de jeu a débuté dans un pub dans les environs de Westminster. J’y ai jeté mon dévolu sur un PNJ grâce à un profilage me révélant les affinités et problèmes que celui-ci rencontre dans sa vie. Mais ce n’est pas tout, cela m’a également indiqué le bonus en dégâts de mêlée associé à ce personnage, ainsi que sa résilience à la soumission, mais j’y reviendrai. Chaque PNJ dispose en effet d’un trait de caractère offrant des avantages plus ou moins importants : combats, hacking, niveau de santé, etc. Toutes les combinaisons sont disponibles et il sera de votre ressort de recruter des membres dont les statistiques seront adaptées au type de gameplay que vous souhaitez privilégier. Mais il vous sera également possible de faire du mix & match de manière à équilibrer votre personnage, la liberté et totale, et les variantes quasi infinies.

Après avoir « e3cheaté » la partie affinité du jeu afin de gagner du temps de jeu sur la session, j’ai enfin pu associé un rôle de hacker à mon beau gosse black d’une trentaine d’année et je suis allé à la recherche de données l’incriminant de manière à faire disparaître ces preuves. Cela m’a amené dans une base plutôt bien gardée. La stratégie employée pour arriver à mes fins impliqua la prise de contrôle d’un drone de livraison afin de pouvoir marquer les ennemis présents sur site, puis infiltration de la zone, utilisation de mon spider-bot pour télécharger la clés de décryptage de données, ce qui m’a fait me faire remarquer… du coup j’ai pu jouer des poings sur les gardes alertés. Quelques baffes plus tard, je finis d’effacer les données et me téléporte sur Camden pour participer à l’élimination de trois cibles, cette fois grâce à la compétence de l’infiltrator, qui me permet de me rendre invisible pendant un court instant — dans le futur, tout le monde est « connecté » à une puce de réalité augmentée — en hackant cette puce, vous devenez ainsi « invisible » aux yeux de tous.

 

L’escalade de la violence, ou comment ma colline s’est transformée en montagne

Watch Dogs legion mets l’accent sur le choix d’être non violent, c’est ainsi qu’a été imaginé le système de proportionnalité du jeu. L’idée étant que tant que vous ne sortez pas vos armes, la réponse ennemie restera au niveau de votre attaque et vous pourrez alors enchaîner les coups de poing afin de venir à bout de vos poursuivants. Ceci dans l’intention de ne pas frustrer le joueur pacifiste, qui se voyait souvent contraint de sortir son arme lorsque l’ambiance tourne au vinaigre, voir à reprendre une ancienne sauvegarde pour les plus roleplay d’entre nous.

Dans l’optique d’un jeu propre, sans mort. Sachez que 50 % des armes disponibles dans le Watch Dogs legion sont non létales.

Et c’est ainsi que je n’ai fait qu’effleurer le contenu d’un jeu qui s’étale sur 5 pans scénaristiques sur un peu plus d’une soixantaine de missions. Sans compter les événements aléatoires liés au recrutement d’un des vingt membres qui composeront votre milice. Sachez également que la mort dans Watch Dogs legion est permanente !Dans le cas de figure où vous finiriez salement amoché, le jeu vous proposera de vous rendre ou de résister. Si la première option vous prive du personnage le temps d’un passage en prison ou a l’hôpital, la résistance fera office de baroud d’honneur et faillir à ce moment signifiera la perte pure est simple de votre recrue. Sachant que plusieurs heures seront nécessaires à faire monter les stats de chacun, il sera peut-être judicieux de veiller à être particulièrement prudent dans vos actions et leur impact sur les pnj affiliés.

Malgré le côté très anarchique lié au fait de pouvoir utiliser n’importe qui comme héros, un effort a été fait sur l’écriture et sur la diversification des animations et des lignes de dialogues pour que les cinématiques soit tout aussi crédibles peu importe le personnage contrôlé. Les animations, dialogues et inflexions du héros s’aligneront sur la personnalité de celui-ci.

Un petit mot sur le Londres futuriste qui m’a été présenté et qui devrait être de qualité similaire à ce que j’ai pu jouer sur PC dans sa version Xbox one X. les textures sont tout simplement fantastique et d’une finesse rarement vue, et les décors en eux-mêmes ont une personnalité très marquée. Je n’ai d’ailleurs eu aucun mal à reconnaître certains quartiers et points de vue iconiques de la capitale.

Ce qu’il m’a été donné de voir durant cette session d’une quarantaine de minutes m’a amplement rassuré sur la capacité qu’a UBI à créer des environnements somptueux, Watch Dogs Legion est fun à prendre en main, et dispose d’arguments solides. Il ne me reste plus désormais qu’à attendre l’année prochaine afin de constater si le jeu sera capable de sortir des sentiers un peu trop battus des productions ubisoft, en espérant que la London tower sera la seule tour du jeu !

Dans la famille Xbox depuis 2003, accroc au Gscore et Nintendophile repenti. Vous le croiserez souvent en groupe sur le Xbox Live !

4

  1. Cette manière d’aborder les missions moins violemment est intéressante. Il faut espérer que l’IA et la variété soit au rendez vous, ainsi qu’un scénario crédible et immersif. (J’ai décroché du 2 trop millénium en effet où dans certaines missions on fait un carnage pour simplement avoir plus de follower …)

  2. Aussi intéressé par celui là que les deux précédents.. Soit pas du tout. Cordialement.
    Blague à part, il ferai mieux de laisser cette licence tranquille et revenir avec un truc en béton d’ici quelques années.

  3. Moi j’aime bien la grand mere , elle gère encore la mamie ;-)

  4. Moi j’avais adorer le 2, et j attend celui la avec impatience

Vos réactions

Mot de passe oublié