Phil Spencer est “un joueur d’échec avec toujours 5 coups d’avance” selon le patron des Xbox Game Studios

Qui est Phil Spencer ? Voilà la question que s’est sans doute posé Gamespot avant la publication d’un article qui lui est dédié. Celui-ci retrace la carrière de l’homme, de son entrée en tant que stagiaire chez Microsoft en 1988 à son statut d’homme providentiel chez Xbox. Et au détour de quelques éléments de biographie, on y découvre plusieurs citations à son encontre. Dont une particulièrement intéressante de Matt Booty.

Matt Booty est l’homme qui dirige actuellement les Xbox Game Studios. L’homme s’assure que les projets avancent correctement, que les ressources soient bien allouées auprès des équipes et jaugent bien évidemment les nouvelles opportunités. Ce n’est évidemment pas tout mais cela permet de comprendre les enjeux. Autrement dit, c’est un proche et un homme de confiance dans l’entourage de Phil Spencer. Alors, quand il dresse le portrait de son supérieur, c’est avec intérêt qu’on le lit.

Il n’y a rien qui se passe chez Xbox sans que Phil ne veuille y être impliqué. Il a toujours en tête où nous devons arriver et comment y aller. Il est comme un joueur d’échec sur ce point, toujours à avoir 5 coups d’avance. Et si vous lui faites confiance, il vous emmènera à bon port.

Un discours flatteur qui confirme ce que nous pouvions ressentir de l’extérieur. Les innombrables prises de paroles de Phil Spencer ont en effet toujours mis lumière sa connaissance de tous les sujets en cours chez Xbox. L’homme maîtrise ses dossiers et s’attache à toujours s’investir sur les projets de la société. Loin d’être uniquement un grand manitou, il semble être aussi très impliqué dans les différents process de la maison. Un statut qu’il n’est pour autant pas certain de partager lorsqu’il parle de lui-même.

Ça ne veut pas dire que je suis parfait pour ce boulot. Évidemment, vous pouvez trouver des gens plus intelligents pour faire ce travail. Je veux dire, je n’ai même pas de MBA. Il y a une tonne de choses que je suis incapable de faire. Si vous me mettez à la tête de Microsoft Office ou quelque chose du genre, cela serait totalement contre-productif. Ce n’est pas ce que je suis.

Un discours humble qui lui rend honneur. Néanmoins, nous ne sommes pas certains que n’importe quel personnalité aurait pu redresser la barre du navire Xbox après 2013. Avec des actions fortes et porteuses, la marque se tourne aujourd’hui vers l’avenir avec des armes majeures à faire valoir. il reste maintenant à transformer cet essai et prouver que, définitivement, il est l’homme qu’il faut à la marque au X pour les années à venir.

Pour aller plus loin, si vous parlez anglais, je ne peux que vous conseiller la lecture complète de l’article de Gamespot. Celui-ci fourmille de détails non mentionnés ici. Il revient sur les relations entre Spencer et d’autres membres du staff, sur la manière dont l’homme travail. Il mentionne également ses éclats et ses doutes. Un papier sacrément intéressant qui débouche sur une conclusion folle : Phil Spencer est exactement l’homme qu’il paraît être !

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

2

  1. Spencer a clairement redressé la situation mais il donne parfois l’impression de voir trop loin en oubliant le présent. Demain se prépare aussi aujourd’hui.

  2. Sans lui (ou du moins quelqu’un à peu près aussi compétent) XBox n’en serait pas là aujourd’hui. Avec le soutien de Nadella, il a redressé une barre qui poussait le navire contre les rochers à pleine vitesse et sous une tempête de dingue. Le truc impossible à faire et pourtant, il l’a fait ! Il prépare le futur et je suis plus que confiant dans la vision du bonhomme. Maintenant la prochaine gen, la com autour de la machine, les créneaux de sortie, les exclues, le XCloud…..la façon dont tout ça va s’agencer va je pense être déterminant pour la suite. Wait & see !!

Vos réactions

Mot de passe oublié