Spencer : “Amazon et Google sont nos concurrents pour l’avenir”

Au cours des dernières années, il est devenu clair que les objectifs de Microsoft en terme de gaming ont bien évolué. Les ventes hardwares n’ont plus la même importance comparé au début de la génération, le cœur de la stratégie repose sur la création d’un large écosystème qui attire des abonnés et non des clients grâce aux services tels que le Game Pass et le xCloud.

En tant que tel, ces priorités sont très différentes des société traditionnelles du secteur que sont Nintendo et Sony, toujours très centrées sur la vente de consoles. Durant une interview avec le magazine Protocol, Phil Spencer a exprimé que, pour ces motifs, les deux entreprises nipponnes n’étaient plus des concurrents directs pour Microsoft. Amazon, qui se prépare à entrer sur le marché avec son service de streaming, et Google, qui propose déjà son offre avec Stadia, étaient plus à même de remplir ce rôle.

Quand on parle de Nintendo et Sony, nous avons beaucoup de respect pour eux, mais nous voyons plus Amazon et Google comme nos concurrents pour l’avenir. Je ne dis pas ça pour leur manquer de respect mais les entreprises traditionnelles de jeu vidéo ne sont plus à leur place. Elles pourraient essayer de recréer Azure, je suppose, mais nous avons investi des dizaines de milliards de dollars dans le cloud au cours des années.

D’après Spencer, être en compétition avec Nintendo et Sony sur une “guerre du format” ne fait aucun sens lorsque des géants comme Amazon et Google cherche à s’octroyer de nouvelles parts de marché de plusieurs milliards de joueurs.

Je ne souhaite pas entrer dans une guerre de format avec eux tandis que Amazon et Google se concentre sur comment ouvrir le marché à sept milliards d’individus dans le monde. À terme, c’est là notre objectif.

Voici un discours qui aurait hérissé les poils de bon nombre de journalistes une décennie auparavant. Cependant, ces dernières années semblent donner raison à la stratégie mise en place par Microsoft. Créer un écosystème qui ne limite pas ses joueurs sur un principe d’exclusivités hardware signifie que Microsoft peut s’adresser à une audience beaucoup plus grande. Si ils arrivent à distribuer les jeux par le biais du Game Pass et du xCloud, tout en continuant à proposer de nouvelles consoles plus traditionnelles pour ceux préférant ce format, leur futur s’annonce des plus prometteurs.

4

  1. Microsoft est méchamment bien armé pour les années à venir. C’est juste dommage qu’ils se traînent un gros boulet à cause de la gen actuelle. Ils sont tellement partis du mauvais pied, qu’il y a un retard important (vis à vis de Sony et Nintendo encore que ce dernier joue dans une autre cour) qu’il ne sera pas aisé de pousser des consommateurs PS à franchir le cap sur le terrain des consoles traditionnelles. La plupart des acheteurs n’achetant pas une console mais une marque, voir un écosystème familier, quitte à ne jouer qu’a des thirds party… Dans le Cloud, va y avoir bataille et Geforce vient tout juste de débouler avec une offre qui enterre déjà Stadia…De belles bagarres en perspective 🙂 Et le consommateur en sortira gagnant !

    • Dans leur stratégie, ils s’en fichent un peu des 46 millions d’abonnés du PS+ quand tu vois qu’ils veulent s’adresser à la population mondiale au complet. C’est une goutte d’eau face aux bases client d’Amazon, Google, Tencent, Apple et les autres.

  2. Bien la preuve que la stratégie de MS était la bonne depuis le début sauf qu’elle a été mal menée et un poil trop en avance.

    Je crains cependant que ce soit encore trop tôt et il ne faut pas enterrer Sony car les consoles physiques ont encore de beaux jours devant elles…

  3. Je pense que sony finira par copié le principe du gamepass pour faire plaisir a ses adeptes

Vos réactions

Mot de passe oublié