Ubisoft : deux vice-présidents mis à pied après des allégations de harcèlements sexuels

Hier, Ubisoft publiait un communiqué de presse pour répondre aux allégations d’agressions sexuelles à l’encontre de différents employés. Aujourd’hui, Jason Schreier, désormais chez Bloomberg, affirme que deux cadres dirigeants viennent d’être mis à pied. Tous deux visés par une enquête en cours, ils n’ont pour l’heure pas souhaité s’exprimer.

Plusieurs salariés ont été placés en congés administratifs au sein de Ubisoft. Parmi eux, Tommy François et Maxime Beland sont peut-être les noms les plus saisissants. Les deux hommes occupent en effet la fonction de vice-president du groupe supervisant le développement des jeux Ubisoft. Sous le coup d’une enquête encore en cours, il semble néanmoins que chacun soit concerné par au moins trois plaintes à leur encontre.

Tommy-Francois

Tommy-Francois

 

Contacté par Bloomberg, ni Tommy François ni Maxime Beland n’ont souhaité s’exprimer. Ubisoft de son côté confirme qu’ils font l’objet d’une enquête mais ne peut, de fait, pas entrer dans les détails.

Les autres éléments sur le sujet 

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

Vos réactions

Mot de passe oublié