Halo Infinite – Décryptage des huit minutes de gameplay du Xbox Games Showcase

Après de nombreux visionnages des trailers ainsi que de la vidéo gameplay Halo Infinite qui ont été présentés à l’occasion du Xbox Games Showcase, nous avons décortiqué pour vous toutes les informations à retenir. Nous allons également détailler quelques bribes d’informations qui ont été données ici et là mais qui vous ont peut-être échappé.

Step Inside – Une intro qui donne des frissons

Voir l’assemblage de la légendaire armure Mjolnir c’est bien, mais comme l’a si bien dit la voix du Docteur Catherine Halsey, une telle armure (le fruit d’une technologie avancée) ne sert à rien sans un héros pour la porter.

 

Pendant cet assemblage vous remarquerez que le grappin (l’équipement de la discorde autant désiré que décrié au sein de la communauté) est visible en gros plan et vient se poser sur l’avant-bras gauche de l’armure. 

Il était une fois, le 28 mai 2560 

Une fois le trailer Step Inside terminé, nous entrons dans le vif du sujet avec une démo gameplay de huit minutes. Tout commence avec un écran de menu (jusque là tout va bien) dont le décor onirique fait étrangement écho à celui de la deuxième mission éponyme “Halo” dans le premier opus sorti en 2002 pour les joueurs européens.

 

La démo s’ouvre sur un écran noir qui affiche une date très précise “28 mai 2560” avec la mention “167 jours après notre défaite“. Ce qui laisse supposer que les événements qui ont précédé le trailer Discover Hope de l’année dernière ne présage rien de bon pour la suite. 

John-117 ainsi que le pilote de l’UNSC (que nous avons rencontré pour la première fois dans Discover Hope) se trouvent à bord d’un Pélican survolant la surface de l’anneau aperçu également le trailer de l’année dernière. Le Transporteur aérien a été abattu par les tirs de trois canons anti-aérien et s’écrase en contre-bas. 

L’objectif principal de la démo est de détruire ces trois canons pour ensuite rejoindre le Pilote, puis partir à la recherche d’un réacteur dans les restes d’un vaisseau de transport de l’UNSC (appelé Condor) localisé dans les alentours.  

Un HUD amélioré et une TAC MAP flambant neuve

La mission commence enfin et c’est à cet instant même que nous l’environnement qui s’offre à nous et que nous sommes en mesure d’analyser ce qui a changé ou non sur le HUD.

Ce HUD est assez similaire à celui que nous connaissons mais quelques petites modifications ont été apportées : 

  • L’affichage de la ligne d’objectif en haut à gauche à la place des grenades qui sont maintenant affichées en bas à droite
  • Les armes qui sont affichées en bas à gauche au lieu d’être en haut à droite
  • L’affichage mais peut être trop intrusif avec ces hexagones jaunes qui apparaissent brièvement pendant le rechargement du bouclier de l’armure sur l’écran. 

Grande nouveauté pour un titre Halo, l’apparition d’une TAC MAP ouvrable in-game quand vous voulez et où vous voulez. Avec cette carte, qui dévoile également la topographie de ce vaste environnement, vous pouvez consulter : 

  • Les objectifs principaux (et possiblement secondaires)
  • Les upgrades que vous pouvez apporter à votre équipement 
  • Des données déblocables in-game 
  • Des marqueurs de position/navigation que vous pouvez mettre sur la carte
  • Consulter et/ou commencer une mission
  • Zoomer et dézoomer sur la carte

“I need a weapon”

Pendant les huit minutes de gameplay, nous apercevons plusieurs types d’armes, UNSC, Covenant mais aussi Parias. Dans un premier temps, John-117 saisit son fidèle et légendaire fusil d’assaut MA40 que nous connaissons tous. Puis au fil de la mission, nous découvrons une panoplie d’armes connues mais également nouvelles :

  • Un pistolet MK50 Sidekick semblable au Magnum introduit depuis Halo Combat Evolved
  • Une mitraillette automatique – VK78 Commando (Nouveauté)
  • Une arme à plasma Parias – Ravager (Nouveauté) semblable au Canon Incendiaire Forerunner introduit dans Halo 4

 

  • Une carabine Covenant – introduite depuis Halo 2 
  • Pistolet Mangler Parias semblable au Mauler Brute introduit dans Halo 3
  • Un fusil à pompe CQS48 Bulldog (nouveauté)  
  • Une épée à énergie (visible dans le trailer campaign) introduit pour la première fois dans Halo 1 et jouable dans Halo 2. 
  • Tourelle Shade avec boucliers de défense introduit depuis Halo Combat Evolved mais elle a été modifiée et améliorée dans Halo Infinite
  • Grenade plasma, à fragmentation, directionnelle Brute et autres joyeusetés à en juger par le Campaign Trailer.

Bien évidemment tout ceci n’est qu’un aperçu de l’arsenal qui sera à notre disposition pour combattre n’importe quel ennemi qui nous barrera la route. Toutefois, d’autres nouveaux équipements ont également fait une entrée remarquée notamment le grappin et le module de couverture Drop Wall. 

Abandonné de très nombreuses fois dans les anciens opus de la licence, le grappin fait enfin son apparition sur l’avant-bras gauche de Master Chief. Ce grappin (Grappleshot dans la V.O) peut être utilisé : 

  • Pour grimper sur des corniches et/ou autres surfaces en hauteur 
  • En combat rapproché pour agripper et se ruer sur un ennemi pour lui asséner des coups de crosse 
  • De manière offensive et défensive pour saisir des objets et les lancer sur une cible (exemple : réservoir d’énergie, grenade etc.) Il est important de préciser que le grappin sera utilisable comme équipement permanent dans la campagne tandis qu’il pourra être ramassé au sol dans le mode multijoueur.

Le Drop Wall rejoint également le grappin dans la catégorie des équipements permanents qui nous accompagneront dans notre périple. Ce module de couverture se matérialise sous la forme d’un mur d’auto-défense énergétique de combat qui permet de couvrir son propriétaire sur une large zone, de parer les tirs ennemis et de laisser les balles de son hôte passer à travers pour éliminer les adversaires. À noter que le Drop Wall n’empêchera pas un ennemi de passer à travers.

Qu’avons-nous appris dans cette démo gameplay ? 

À en juger par le message laissé dans le Phantom (le vaisseau ennemi) Parias, l’UNSC a connu une défaite cuisante, il y a de ça plusieurs mois, et le commanditaire principal de cet acte nommé Escharum se réjouit de la situation et ne manque pas de nous le faire savoir. 

Ce Chef de Guerre Brute est à la tête du clan des Parias et dit agir pour honorer la volonté d’Atriox (personnage introduit dans Halo Wars 2).

Ce dernier déclare posséder le contrôle total de l’anneau sur lequel John-117 se trouve actuellement et partage un but commun avec les Harbinger (une faction ennemie dont nous ne connaissons pas encore l’origine ni la nature exacte).

Plusieurs questions demeurent

  • Que s’est-il exactement passé il y a exactement 167 jours ? 
  • Qui sont les Harbinger ? Fait-il référence au Parasite ? 
  • Allons-nous enfin retrouver nos amis les Floods ?
  • Qu’est-il arrivé à l’anneau ?
  • Qu’est-il arrivé à Cortana ? Est-elle responsable de l’attaque des Parias contre l’UNSC ? 
  • Qui est ce mystérieux pilote de l’UNSC ? D’où vient-il ? 

Jusque là nous ne savons encore que très peu de choses mais visiblement l’aventure promet d’être riche en rebondissements, en émotions et en action.

Piqûre de rappel sur l’origine des Parias 

Les Parias est le nom donné au clan des mercenaires Brutes fondé par Atriox, Chef de Guerre à la tête du clan et Decimus, général au sein des troupes et Commandant en second du leader.

Atriox a commencé son travail de recrutement en ralliant des dissidents au sein même de l’Alliance Covenant à sa cause. D’anciennes espèces autrefois rattachées à l’Alliance Covenant se sont désolidarisées de la cause et ont rejoint le clan Parias. Il a été rapporté que des rebelles Humains ont également décidé de rejoindre les troupes du clan mercenaire d’Atriox et Decimus. 

Les Parias sont connus pour avoir conduit de nombreux assauts et des raids contre les Covenants et d’autres espèces pour récupérer des matières premières et ressources. Ils se sont faits remarquer par l’UNSC lors d’un raid qui a dégénéré et conduit au massacre d’une unité entière de soldats ODST. 

Ce que nous savons mais qui n’a pas été présenté 

343 Industries martèle sans cesse à qui veut l’entendre que Halo Infinite sera une aventure palpitante d’une décennie pour les fans et que visiblement les aventures de Master Chief ne s’arrêteront pas de si tôt. 

Les huit minutes diffusées pendant le Xbox Games Showcase nous ont montré pour la première fois ce que nous voulions voir : du gameplay, un souffle nouveau mêlé à des choix de direction artistique qui illustrent la volonté de faire de Halo Infinite un “reboot spirituel”. 

Avoir un open-world dans la licence Halo est une grande première, et à cela s’ajoute un cycle jour/nuit qui promet des phases d’exploration plus que captivantes dans la nature sauvage du Halo Zeta (le nom du mystérieux anneau).  

Ce que nous pouvons déplorer à quelques mois du lancement de Halo Infinite c’est une communication très peu présente (il a fallu attendre deux ans pour voir du gameplay) mais surtout l’absence plus que remarquée d’une présentation du mode multijoueur. Des bruits de couloir laissaient entendre que le jeu sortirait sans le mode multijoueur mais tout ceci a été fermement démenti par Jerry Hook, Head of Design chez 343 Industries.

Malheureusement, nous ne savons pas quelle direction le studio a décidé de prendre pour ce mode plus qu’attendu et visiblement nous ne pourrons qu’en juger une fois le jeu disponible à la fin de l’année. 

343 Industries a déclaré que des groupes confidentiels d’acteurs majeurs de la communauté ont participé au développement à travers leur feedback sur la direction artistique, l’histoire, le gameplay mais également sur d’autres sujets. Ces derniers ont également eu la chance de tester le jeu et fournir un grand nombre de retours aux développeurs. 

Malheureusement, le studio annonce ne plus être en mesure d’assurer la tenue d’une bêta pour le plus grand nombre. L’équipe de 343 Industries serait actuellement en train d’évaluer toutes les options qui peuvent s’offrir à eux pour pallier à ce manque. 

Conclusion de ce décryptage 

Nous avons vu à quel point le manque de communication autour du nouvel opus made in 343 Industries a considérablement impacté les attentes d’une communauté exigeante. Certains joueurs ont critiqué les graphismes jugés “insuffisants et pas à la hauteur de la promesse et des prouesses techniques de la console la plus puissante du monde”. D’autres ont au contraire acclamé et manifesté avec enthousiasme le retour aux sources affirmé et les nouveautés qui s’offriront à eux dans cette aventure riche en secrets, rebondissements et action.

Les huit minutes de gameplay nous ont permis d’analyser les points forts et potentiellement les points faibles du jeu. Halo Infinite promet d’être une aventure unique, palpitante qui nous replongera malgré nous dans la nostalgie de nos premiers pas dans l’armure de Master Chief tout en nous introduisant les perspectives d’évolution, d’ambition et d’audace du studio. En attendant d’en apprendre plus sur les mystères qui gravitent autour du titre, nous vous proposons de revisionner le gameplay trailer.

Qu’attendez-vous de Halo Infinite ? Pensez-vous que ce nouvel opus répondra à vos attentes ?  

Fan inconditionnelle de la licence Halo depuis ses six ans, elle adore également Gears of War et Mass Effect depuis leurs débuts sur Xbox 360. Elle carbure aux frags et à l'écriture de pavé en tout genre.

5

  1. Super analyse, merci pour votre boulot!

  2. J attend beaucoup de celui la, ça sent bon je trouve. Reste à voir aussi le multi maintenant

  3. Et le battle royale j espere !

  4. Toujours un véritable plaisir de vous lire, concernant Halo…contrairement à certains je l’attends avec grande impatience

Vos réactions

Mot de passe oublié