Actualité

Bethesda : Phil Spencer évoque à demi-mot l’exclusivité Xbox de The Elder Scrolls VI et des autres jeux

0
Please log in or register to do it.

Le mois dernier, Microsoft a provoqué un mini séisme dans l’industrie du Jeu Vidéo. En annonçant le rachat de Zenimax Média, le constructeur américain a en effet mis la main sur quelques unes des licences les plus cultes auprès des joueurs. The Elder Scrolls, Doom, Fallout ou encore Quake sont tous désormais dans le giron de Xbox. Mais une question demeurait : les jeux Bethesda seront-ils exclusifs à l’écosystème Xbox ?

Aucune obligation de porter des jeux sur PS5

Cette question, Kotaku l’a posée à Phil Spencer dans une interview parue sur leur site. Et le patron de la division Gaming de Microsoft s’est montré clair : il n’y a aucune obligation de porter les futurs jeux Bethesda sur PS5. Et ce ne sont certainement pas les 7,5 Milliards de dollars qui l’y forceront ! Pour autant il ne confesse pas non plus de manière catégorique que les prochains jeux Bethesda ne paraîtront pas ailleurs que sur Xbox.

Ce marché n’a pas été fait pour enlever des jeux à une autre base de joueurs comme ça. Nulle part dans la documentation que nous avons constituée, il n’est question de « Comment empêcher les autres joueurs de jouer à ces jeux ? » Nous voulons que plus de gens puissent jouer, et non pas moins de gens. Mais je dirai aussi que dans ce modèle – je ne fais que répondre directement à votre question – lorsque je pense à l’endroit où les gens vont jouer et au nombre d’appareils que nous avons, et nous avons xCloud, le PC et le Game Pass et notre base de consoles, je n’ai pas besoin de porter ces jeux sur une autre plateforme que celles que nous supportons pour que l’accord fonctionne pour nous. Quoi que cela signifie.

Si cela n’est pas une réponse tranchée, elle a le mérite de réfuter quelques hypothèses. Non, la somme dépensée par Microsoft ne signe pas une obligation de porter les jeux en dehors de l’écosystème Xbox. Non, rien ne contraint Xbox à devenir un éditeur tiers. D’ailleurs, et comme pour renforcer le message, Phil Spencer évoque également le cas Ori porté sur Nintendo Switch. Et pour lui, ce n’est tout simplement pas une politique durable.

Plus que jamais, Microsoft semble bien décidé à conquérir un très large marché du jeu vidéo. Et non seulement sa stratégie semble convaincante, mais le constructeur paraît également être parfaitement armé pour la mener à terme.

L’avenir sur Xbox s’annonce clairement radieux pour les joueurs.

Les sorties à venir sur Xbox One du 19 au 25 octobre
Xbox Game Pass : les classiques de LucasArts débarquent le 29 octobre