Test de la Xbox Series X – La console parfaite ?

On dit que l’amour dure sept ans. Sept longues années. Alors quand on joue sur Xbox One depuis 2013, on se dit aujourd’hui qu’il est temps de passer à autre chose, de remettre un peu de piment dans sa vie de gamer en y apportant un peu de fraîcheur. Mais voilà, la Xbox One a su rallumer la flamme en cours de route avec l’arrivée de la Xbox One X en 2017. Trois ans plus tard, les joueurs sont-ils prêts pour une nouvelle idylle ? La Xbox Series X a-t-elle les atouts nécessaires pour nous donner l’envie de nous jeter à corps perdu dans une nouvelle relation ? La réponse dans notre test de la plus puissante des Xbox jamais créée !

Design : Tu me vois ? Tu me vois plus !

Comment rester indifférent face à la Xbox Series X ? Après plus de 30 ans de machines posées (généralement) à l’horizontale, l’arrivée d’une console ayant vocation a être posée à la verticale ne passe clairement pas inaperçue dans le paysage vidéoludique. L’élégante robe noire qui l’habille, les matériaux robustes qui la composent, la pureté des formes qui la dessinent : absolument chaque aspect de son design force le respect.

xbox-series-x

Les consoles ont souvent essayé de se faire oublier à l’intérieur d’un meuble, mais la Xbox Series X, elle, veut trôner fièrement sur le dessus, aux côtés de votre TV. Vous êtes d’ailleurs nombreux à vouloir lui donner une place de choix dans votre salon puisque 87% d’entre vous ont indiqué sur Twitter vouloir la positionner à la verticale. Si de petits pieds ont été prévus pour que la console puisse être posée à l’horizontale, il est assez clair que ce ne sera pas la disposition qui sera privilégiée lorsque l’on a le choix. On perdrait d’ailleurs le bénéfice du subtil effet vert dessiné sur les grilles de l’aération supérieure. Quoiqu’il en soit, il est néanmoins possible de la garder en position couchée et cela n’aura absolument aucun impact sur les performances de la console ni sur sa capacité à évacuer la chaleur.

Aussi majestueuse soit-elle, posée là à côté de votre téléviseur, elle a pourtant l’élégance de se faire complètement oublier une fois allumée. La qualité graphique des jeux scotche vos yeux à l’écran et aucun bruit ne sort de ses entrailles. Il faudra donc coller son oreille au creux de sa grille d’aération pour distinguer le doux murmure des pales de ventilation. Une respiration lente, constante et discrète qui permet de s’assurer que la chaleur dégagée par les puissants composants de la machine puisse s’évacuer.

– “Il fait chaud non ?” – Non…

Si certains auraient aimé faire monter la température d’un cran sur les réseaux sociaux en mettant la polémique de la surchauffe de la console sous le feu des projecteurs, il n’en sera finalement rien. Les tests thermiques poussés menés par Windows Central ont même montré que la console ne monte pas au dessus des niveaux de température d’une Xbox One X ou d’une Playstation 4. De quoi refroidir les ardeurs de certains…

Quand on y pense, cela rend le travail des équipes Hardware de Microsoft encore plus impressionnant et force une fois de plus le respect. La console est compacte, silencieuse et garde une température correcte sans jamais broncher. Une maîtrise que Panos Panay et ses équipes tend aujourd’hui à prouver sur l’ensemble de la gamme de produits Microsoft.

Le jeu vidéo avant tout

Avant de continuer notre épopée vers la nouvelle génération, laissez-nous opérer un petit retour en arrière. Nous sommes en 2013, souvenez-vous, la Xbox One s’apprête à sortir et la communication qui l’entoure ne fait pas l’unanimité chez les joueurs : Kinect, Tuner TV, politique de DRM floue, les messages sont nombreux et pas toujours très clairs. Sept ans plus tard, le positionnement de Xbox a bien changé et tout est désormais centré autour du jeu, rien que le jeu. 

Si cela ne fait plus aucun doute quand on regarde l’ensemble de l’écosystème Xbox, cette stratégie transpire également à chaque minute passée sur la Xbox Series X. La toute nouvelle Xbox Velocity Architecture joue d’ailleurs un rôle primordial dans le plaisir que peut procurer cette nouvelle console. 

Derrière ce terme marketing opaque se cache en réalité tout ce qui fait que la console est un véritable plaisir à utiliser au quotidien. Allumer votre console et être en train de jouer manette en main en moins de 15 secondes ? C’est possible grâce au Quick Resume et ça change la vie ! Cela peut paraître gadget, mais croyez-moi, une fois que l’on y a goûté, on ne veut plus s’en passer ! Si vous aviez l’habitude de profiter des temps de chargement pour envoyer un message à vos amis ou lire un article sur Xboxsquad.fr, et bien tant pis pour nous.

Cela dit, on n’achète pas une nouvelle console seulement pour grappiller quelques minutes de jeu à chaque temps de chargement. Heureusement, la Xbox Series X en a encore sous le capot pour nous procurer toujours plus de plaisir manette en main. Et il suffit de lancer Forza Horizon 4 pour s’en rendre compte ! Certes, l’image en 4K HDR et les effets graphiques équivalents aux paramètres Ultra sur PC claquent clairement la rétine, mais c’est sans aucun doute le combo 60 images par seconde et Dynamic Latency Input qui fait la différence. Comme vous, j’étais sceptique quand Xbox vantait une latence largement améliorée, mais dès les premières pressions sur le joystick, on sent clairement la différence avec ce à quoi le jeu nous avait habitué sur Xbox One X. C’est fluide, c’est réactif, c’est un vrai plaisir.

Mais les jeux justement ?

C’est bien beau de parler de Forza Horizon 4, mais a-t-on de nouvelles choses à se mettre sous la dent ? C’est peut-être là le seul point noir de cette nouvelle génération de consoles. Avec un parc installé de 50 millions de Xbox One et une initiative cloud qui tend à gommer les frontières entre les générations, Microsoft (et la plupart des éditeurs) ont fait le choix du cross-generation pour les jeux accompagnant la sortie des nouvelles consoles. 

Bien sûr, il faudra impérativement opter pour une Xbox Series X pour profiter des combats vikings de Assassin’s Creed Valhalla en 4K à 60 images par seconde ou pour se balader dans les rues de Londres de Watch Dogs Legion à la lueur des effets Ray Tracing permis par le hardware dédié intégré à la machine. Mais rien ne vous empêche de profiter de ces nouveaux jeux dans de moins bonnes conditions. 

Dans la nouvelle stratégie qui entoure l’écosystème Xbox, tout est une question de choix et clairement ici, le choix vous appartient. Si vous faites partie de ceux qui estiment que le changement de console doit impérativement s’accompagner de jeux auxquels il n’est pas possible de jouer sur la génération précédente, vous resterez évidemment sur votre faim pour le moment. En 2020, les jeux jouables uniquement sur Xbox Series X|S se comptent en effet sur les doigts d’une main : Bright Memory, Observer : System Redux, Enlisted et The Medium.

En revanche, si vous souhaitez profiter de l’intégralité de votre ludothèque Xbox dans les meilleures conditions possibles, vous ne regretterez pas votre Xbox Series X un seul instant. Augmentation de la résolution vers la 4K pour les jeux One et Xbox 360, fluidité accrue pour les jeux dont le framerate n’est pas bloqué, auto HDR sur les jeux issus des 3 générations précédentes, temps de chargement largements raccourcis. Bref, de quoi largement profiter de la puissance de la console jusqu’à l’arrivée des premiers jeux qui lui seront exclusifs.

Au creux de mes mains

Au premier abord, la manette des Xbox Series X|S n’a pas vraiment changée. Pourtant, les équipes Xbox ont bel et bien su opérer certains ajustements pour rendre la prise en main de la manette encore plus agréable. Quelques millimètres par-ci, quelques degrés d’angle par-là, et voilà que la meilleure manette disponible sur le marché devient encore meilleure ! 

Manette-Series-X-main

Légèrement plus compacte, elle tient parfaitement en mains, et ses plastiques inspirent la même classe et robustesse que la console. Elle est également agréable au toucher et on note avec délice que la granularité des grips sur les cornes a été accentuée par rapport aux dernières générations de manettes Xbox One et qu’elle se retrouve désormais aussi sur les gâchettes. Un vrai plaisir !

Parmi les nouveautés les plus visibles, on notera l’apparition d’un bouton de partage, le passage à l’USB-C pour le port de recharge et la nouvelle croix directionnelle, inspirée de ce qui a été fait sur la manette Elite. Situé au centre de la manette, le bouton de partage permet d’enregistrer captures d’écran et vidéo en un clin d’oeil, puis de les partager sur Twitter, Youtube, Facebook, Whatsapp ou toute autre destination de votre choix grâce à l’application Xbox. Le port USB-C quant à lui n’apporte rien de révolutionnaire puisque la manette est toujours livrée avec des piles. Enfin la croix directionnelle est un vrai régal sous les doigts et a été mise à rude épreuve pendant nos parties endiablée de Tetris Effect : Connected.

La Xbox Series X est une excellente console, héritière de tout le travail effectué par Phil Spencer et ses équipes depuis plusieurs années. Les fondations de la nouvelle génération Xbox sont idéales, mais il reste encore à construire un catalogue de jeux attrayant. Ce sera le travail des bientôt 23 studios de Microsoft et de l’excellent Xbox Game Pass. Dommage que cette faiblesse bien connue de l’écurie Xbox n’est pas été corrigée pour la fenêtre de lancement de la console.

>> Lire l’avis détaillé de Cassim Ketfi

 


Verdict – Faut-il l’acheter dès maintenant ?

Si vous jouez actuellement sur Xbox One ou Xbox One S et que vous possédez une TV 4K HDR, la question ne se pose même pas : foncez commander une Xbox Series X ! J’en viendrais même à vous envier la découverte du fossé graphique que vous allez constater sur certains jeux de votre librairie actuelle. La 4K HDR native, les temps de chargements ultra rapides et le framerate d’un stabilité à toute épreuve vont vous faire apprécier comme jamais Forza Horizon 4, Gears 5, Sea of Thieves, Ori ou tout autre jeu que vous chérissez tant !

En revanche, si vous êtes sur Xbox One X, la réponse n’est pas aussi évidente. Certains d’entre vous estimeront que la différence ne vaut pas l’investissement tant que plus de jeux exclusifs ne seront pas disponibles. D’autres, comme moi, achèteront la bête Day One les yeux fermés pour profiter pleinement de l’écosystème Xbox en attendant les premiers jeux développés exclusivement pour la nouvelle génération. En ce qui me concerne, après 2 semaines passées en compagnie de la Xbox Series X, impossible maintenant de revenir en arrière ! Que la nouvelle génération commence !

21

  1. Merci pour cet excellent test

  2. “’Jen viendrais même à vous envier la découverte du fossé graphique que vous allez constater sur certains jeux de votre librairie actuelle.”
    Ca va être mon cas, je m’attends à prendre une énorme claque.

    Merci beaucoup pour ce test, c’est clair net et précis, et bon sang que ca donne envie !

    • C’est mon cas aussi avec ma Xbox One Fat de 2013, trop hâte de pouvoir aller la chercher.

    • Pareil sauf que je viens d’une ps4 fat, j’ai hâte de me faire les exclus one en attendant les gros jeux

    • Hâte de lire ce que vous pouvez en penser, et quel effet ça fait 🙂

  3. Merci super test, le plus dur ça va être dans trouver une.

  4. J’ai revendu ma One X (qui m’a vraiment déçu) en début d’année histoire de me faire un bon billet pour acheter la series X. Je suis donc repassé sur ma One Elite je pense que je vais apprécier à nouveau le 4K avec une vrai bonne machine cette fois ci!

  5. Je fait partie de ceux qui vont passer de one fat à series x et j’attends ma claque graphique. Au programme : mafia, rdr2 et fh4

    • Euh….Pétard ! Ouais, RDR2 et FH4 vont te mettre une méchante claque ! 🙂 Bon game !

    • Oh tu vas te régaler

    • pareille je vais passer de ma One FAT day one a la serie X day one ca va me changer la vie 🙂 (BIG up a ma one FAT qui ne ma jamais trahi)

  6. Je me demande (meme si je pense que la réponse est oui) pourra ont jouer sur série X avec nos amis sur one FAT / s / X ???

    • Oui vdd normalement. On pourra jouer avec tout le monde. Pas de distinction séparation.

  7. J aurais bien aimé avoir la longueur du câble hdmi 2.1. Je vais chercher cela sur le net

    • Salut @ETREHUMAIN 🙂 Alors durant un des unboxing sur notre site, on voit à un moment de mémoire @Nico qui tient le câble pour juger de sa longueur (mais je crois que c’est le 2.0 de la Series S) et il n’excède pas les 150cm je crois. Je dis peut-être une bêtise. Je vais chercher si je retrouve la vidéo en question.
      EDIT : A priori, on part plus sur des câbles d’environ 180cm si j’en crois les commentaires maison lors de l’unboxing. C’est mieux 🙂

    • Oui j espère et encore ça sera limite pour moi 1,80m. Après je ne crois pas que ma TV soit en hdmi 2.1. A voir. Après une autre petite question hdmi eARC/Arc c est que pour de l audio ou j aurais plutôt intérêt à me brancher dessus je suis comme d habitude paumé la dessus je viens de découvrir à l’instant que ma one x n était pas branché sur le meilleur hdmi. Bob

    • Oui c’est ça c’est le earc permet d’envoyer du Dolby Atmos et du dts X sans perte

  8. merci pour ce test. je dois recevoir ma serie x mardi, trop hâte. j’ai pas mal de jeux dont je n’ai pas pu profiter et que je vais pouvoir découvrir dans les meilleurs conditions. (je me suis arrêté a la xbox 360…)
    je vais même en profiter pour remplacer la tv, jespere de bonnes offres au black friday, jhesite entre la LG65CX et la samsung 65Q95T. Oled, Qled… c’est plus compliqué que de choisir entre la serie x et la ps5 😉

  9. Longueur du cable hdmi 2.1 = 2m. Il n ont pas fait les pinces.

  10. Merci de ce superbe test qui donne encore plus envie que celle déjà présente !
    Réservée le 13 octobre avec 3 semaines de “retard”, lets wait & see …
    De toute manière le 1er jeu dessus sera cyberpunk , qui a décidé de m’attendre visiblement ^^•

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription

Xboxsquad

GRATUIT
VOIR