Xbox au Japon : avec 31 500 Series X et S vendues, Microsoft peut-il espérer un succès ?

Disponibles depuis le 10 Novembre dernier, les Xbox Series X et Series S ont signé plusieurs records historiques pour le constructeur américain. Au niveau mondial, les dernières Xbox marquent ainsi le meilleur lancement jamais réalisé par la marque. Et cela, couplé à une production loin de tourner à plein régime, se traduit par de nombreuses ruptures de stock dans différents territoires. C’est notamment le cas au Japon où les chiffres de ventes sont accessibles par l’intermédiaire de Famitsu. Et selon ce dernier, ce sont 31 558 exemplaires des next gen de Microsoft qui ont trouvé preneur.

Un marché en repli

Alors que les ruptures sont toujours en cours sur le territoire, les chiffres de ventes des nouvelles Xbox sont similaires à ceux de la Xbox One. En 2014, après 6 semaines de commercialisation, la console se vendait en effet à 33 715 unités. Des chiffres timides mais qui auront sans doute du mal à être bien plus importants pour l’heure. Après l’échec de la Xbox One, la marque Xbox n’est effectivement pas la plus porteuse au Japon, et ne l’a jamais vraiment été. Mais plus encore, le marché des consoles de salon est en net recul depuis plusieurs années.

Si la Nintendo Switch et sa proposition hybride sont un carton incroyable là-bas, elle laisse peu de place à ses concurrentes. La dernier-née de Nintendo atteint environ 85% des parts de marché sur l’année et même PlayStation a bien de mal à faire face au rouleau compresseur de Big N. La Playstation 5 se vend ainsi à quasi 242 000 exemplaires en six semaines de commercialisation. Loin, très loin des 520 000 exemplaires de la PS4 en avril 2014, un mois et demi après sa sortie et sans le bénéfice des fêtes de fin d’années.

Le succès de Xbox au Japon ne passe pas par les consoles

Alors, comment Xbox compte s’imposer au Japon ? Ou, tout du moins, réussir à redresser la barre et améliorer son image en terres japonaises ? A bien écouter les messages de Phil Spencer cela semble toujours un objectif. Mais cet objectif pourrait bien ne concerner que la marque et non nécessairement le hardware. Alors que le marché des consoles de salon se replie, celui du mobile poursuit sa croissance. Microsoft, via xCloud et le Xbox Game Pass, aurait donc une belle carte à jouer pour profiter du potentiel offert par le pays. D’ailleurs, si quelques licences japonaises, comme Yakuza ou Dragon Quest, arrivent sur l’écosystème Xbox, il est intéressant de noter qu’elles font d’ores et déjà partie du catalogue xCloud. Autrement dit, pour 12,99€ par mois, les japonais peuvent aujourd’hui jouer à plusieurs Final Fantasy, Dragon Quest XI, tous les Yakuza dès la fin janvier, sans compter NieR Automata ou PES 2021.

dragon_quest_xi_s

A l’avenir, d’autres titres locaux rejoindront le catalogue Xbox Game Pass, comme Balan Wonderworld, le prochain jeu de Square-Enix. Et c’est sans doute par ce biais que Xbox compte séduire les joueurs nippons. Du côté des développeurs et éditeurs, cela fait naturellement sens puisque les joueurs mobiles sont légion. D’autant qu’il faut y ajouter le potentiel à l’international, ce qui promet une base d’acheteurs/utilisateurs plutôt importante ! Cette stratégie pourra t-elle signer le succès de Xbox au Japon ? Il faudra attendre que Microsoft communique des chiffres sur les utilisateurs pour valider cette théorie.

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

3

  1. Non, le Japon c’est Nintendo, même Sony a du mal, alors MS …..

  2. Microsoft et le Japon est une histoire d’amour…. mort-né . Le seul moyen de subsister est effectivement d’apporter la Xbox via d’autres supports : Xcloud , télé connecté mais encore faut-il que le service trouve du monde avec les jeux spécifique pour ce marché.

    Tant d’énergie pour un marché qui est monopolisé par Nintendo. Si Microsoft devait y faire quelque chose c’est s’allier avec eux et gérer leur infrastructures réseau…. mais bon là ça risque encore de finir avec un rapport a sens unique

  3. “La Playstation 5 se vend ainsi à quasi 242 000 exemplaires en six semaines de commercialisation. Loin, très loin des 520 000 exemplaires de la PS4 en avril 2014, un mois et demi après sa sortie et sans le bénéfice des fêtes de fin d’années.”

    Le marché des consoles de salon est certes en déclin au Japon, mais il est incorrect de tirer de telles conclusions: les ventes de PS5 (et de Series aussi, manifestement) ne reflètent que le nombre de consoles mises sur l’archipel et non la demande des joueurs locaux.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription