Edito : L’exclusivité Xbox des jeux Bethesda sera la règle, pas l’exception

Avec le rachat de ZeniMax Media, Xbox dispose désormais de 23 studios internes. Une ressource colossale qui permettra à Microsoft de publier de nombreux jeux chaque année. Des jeux aux genres et gameplay très différents mais qui n’auront qu’un seul but : enrichir le Xbox Game Pass ! Et si la logique voudrait que toutes les futures productions arrivent en exclusivité dans l’écosystème Xbox, de nombreux débats existent encore. Quels jeux seront exclusifs Xbox ? Quels titres resteront multi plate-forme ? Voilà de quoi, je l’espère, y voir plus clair !

Phil Spencer parle de Bethesda 

Si l’exclusivité des jeux Bethesda ne semble pas être claire pour tous les joueurs, c’est pour trois raisons principales qui, bien mélangées, nous offrent un grand capharnaüm (du moins, en France) :

  • d’abord parce que Microsoft a déjà porté certaines de ses licences sur d’autres consoles, comme Ori ou Minecraft ;
  • ensuite parce que beaucoup de joueurs PlayStation ne souhaitent pas être privés des jeux Bethesda (et des sept autre studios du groupe) et se font largement entendre sur Twitter ou les forums ;
  • et enfin parce que le discours de Phil Spencer n’est pas aussi clair que nous le souhaiterions.

elder_scrolls-6

Cependant, si l’on veut bien comprendre la situation, il faut déjà balayer les deux premiers éléments. Ce que Microsoft a fait dans le passé ne présage pas de l’avenir et les souhaits des joueurs sont rarement des réalités commerciales. Nous allons donc ici simplement nous arrêter sur les propos de Phil Spencer et les décortiquer.

So obviously I can’t sit here and say every Bethesda game is exclusive, because we know that’s not true. There’s contractual obligations that we’re going to see through as we always do and every one of these instances.

We have games that exist on other platforms, and we’re going to go support those games on the platforms they’re on. There’s communities of players. We love those communities and will continue to invest in them. And even in the future there might be things that have either contractual things or legacy on different platforms that we’ll go do.

But if you’re an Xbox customer, the thing I want you to know is this is about delivering great exclusive games for you that ship on platforms where Game Pass exists. And that’s our goal. That’s why we’re doing this. That’s the root of this partnership that we’re building. And the creative capability we will be able to bring to market for our Xbox customers is going to be the best it’s ever been for Xbox after we’re done here

Si les propos du patron de Xbox sont relativement courts, ils contiennent néanmoins beaucoup d’informations. Il est donc nécessaire de les synthétiser à leur plus simple expression pour mieux les appréhender.

Offrir des exclusivités au Xbox Game Pass 

L’objectif principal de Phil Spencer et des équipes Xbox est donc d’offrir de grandes expériences exclusives au Xbox Game Pass. C’est ce que précise le boss du Gaming chez Microsoft en fin de citation, affirmant que c’est pour cette raison que l’acquisition de ZeniMax Media existe. Et il n’y a, a priori, pas plus clair comme message : Bethesda Game Studios, id software, Arkane Studio, MachineGames, Roundhouse Studios, Alpha Dog Games, Zenimax Online et Tango Gameworks, arrivent tous chez Microsoft pour nourrir les plates-formes où est disponible le Xbox Game Pass. Cela signifie donc, à date, que les futurs jeux de ces huit studios seront disponibles sur les consoles Xbox, sur PC et sur Android via le cloud gaming. Xbox ayant annoncé l’arrivée prochaine de xCloud sur iOS, les iPhone et iPad devraient également être concernés.

Bethesda-Xbox

Cependant, il existe des exceptions. Ces dernières sont au nombre de trois et précisées par Phil Spencer au début de son propos :

  • Les jeux qui ont déjà des accords contractuels établis, à la manière de Deathloop ou Ghostwire Tokyo, qui sortiront en exclusivité temporaire sur PS5.
  • Les jeux déjà sortis et qui continueront à recevoir du contenu, comme Doom Eternal et sa seconde extension ou Fallout 76 et The Elder Scrolls Online qui seront mis à jour sur PlayStation également.
  • Et enfin d’autres obligations contractuelles ou héritées du passé indépendant de ZeniMax Media.

Et c’est justement ce dernier point qui porte à confusion. Certains joueurs ou commentateurs y voient en effet une intention de Phil Spencer de livrer sur PlayStation des licences cultes, comme The Elder Scrolls ou Fallout, au titre de l’historique qu’ont les joueurs avec ces sagas. Ce n’est tout simplement pas ce qui est dit ici. Phil Spencer précise simplement que certaines situations exceptionnelles imposeront que de prochains jeux ne soient pas exclusifs. Mais cela restera des exceptions et non la règle.

Des exclusivités accessibles à tous 

Peut-on alors affirmer que The Elder Scrolls VI, Starfield ou Indiana Jones seront exclusifs Xbox ? Non. Comme évoqué plus haut, il faudrait pour cela connaître la nature des contrats déjà signés. Si Sony et PlayStation ont sécurisé l’arrivée de ces titres sur leurs consoles, alors les jeux sortiront sur ces plate-formes.

Annoncé en 2018, TES VI pourrait tout à fait faire l’objet d’accords divers avec Sony. Tout comme Starfield ou d’autres jeux non annoncés. Du côté d’Indiana Jones, la licence appartient à LucasFilm Games qui a sans doute signé un partenariat avec les deux constructeurs que sont Xbox et PlayStation. Et ainsi, sauf si Microsoft parvient à changer les contrats, à racheter des droits d’édition, ces jeux sortiraient aussi sur PlayStation. Et pour l’heure, personne, hormis les dirigeants des différentes sociétés, ne connaît les termes de ces accords. Ni les joueurs, ni les médias. Il est donc impossible d’affirmer que des jeux déjà en développement soient exclusifs ou non en attendant d’éventuelles annonces officielles.

Xbox_Game_Pass_18Million_abonnes

In fine, c’est la conjonction de ces trois exceptions qui contraignent Phil Spencer à préciser “qu’il ne peut s’asseoir ici et dire que tous les jeux Bethesda seront exclusifs”. Microsoft n’est pas au dessus de la loi et devra donc respecter les règles déjà en place. Mais qu’on ne s’y trompe pas, l’objectif numéro un est, et restera, de fournir des exclusivités à l’écosystème Xbox. Dès que Microsoft aura la possibilité de rendre exclusifs des jeux issus des studios Zenimax Media, il le fera ! Et si d’aventure les joueurs PlayStation ou Nintendo souhaitent découvrir ces jeux, alors il leur suffira de souscrire, pour un mois ou davantage, au Xbox Game Pass sur le support de leur choix.

Des exclusivités, oui, mais des exclusivités extrêmement accessibles par tout un chacun et qui ne nécessiteront plus l’achat d’une console. Et c’est sans doute ça aussi la force du Xbox Game Pass : proposer ses exclusivités à tous les joueurs, à partir de 9,99€/mois.



 

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

7

  1. Normalement la question ne devrait même pas se poser…les studios et les jeux appartiennent à Microsoft, donc exclusifs et propriétaire.
    C’est comme demander à Sony de sortir God if War sur Xbox.
    Ensuite, oui certains jeux avaient déjà des contrats spécifiques avant le rachat de Zenimax, là ça peut se comprendre.
    Je ne comprends pas les gens qui ralent parce que MS ne sortira/sortirait pas leurs jeux sur PS

    • Très bien parlé !

    • Exactement. A un moment donné, il faut que la presse JV française en particulier se pose les bonnes questions: on n’exige pas de Nintendo de mettre Mario Kart ou Zelda partout.
      De plus, j’avoue que la Series X me posait problème jusqu’il-y-a peu, non au niveau de se perfs, supérieures à celle de mon PC, mais de sa raison d’être.
      Avec ce rachat, Microsoft renforce son écosystème. C’est certes par la voie du pognon, mais après tout, on ne le reproche pas à Apple ni à Google, et encore moins à Elon Musk Corp, donc…
      Maintentant, pour être crédible avec Doom sur console, il va flloir nous pondre un support M+KB digne de ce nom, et après, plus qu’à attendre du stock de Series X.

  2. bonjour a tous je pense que oui les exclu doive rester des exclu mes a ne pas confondre des license creer pour sony ou nintendo mario zelda sons des jeux creer par nintendo et god of war the last of us sons des jeux creer par des studio a sony pour sony la Bethesda et un studio multi platform tous les jeux ou presque sont sortie sur tout les platform avant de devenir un studio a microsoft

    • Salut à toi @eddyone92 et bienvenue ici. Exact, c’est un élément qui rentre en résonnance avec le concept “Legacy” abordé par Philou & coe. Nous verrons bien.

    • salut a tous,
      Pas vraiment d’accord avec toi en fait,je pense que tout ce qui est déjà en place le restera comme elder scroll online ou fallout 76 mais que le reste sera exclusif.
      Si sony avait fait ce rachat on ne se poserait même pas la question,de même que si un jour ils sortaient une suite a sunset overdrive tu ne l’aurais pas.
      Je ne vois pas pourquoi microsoft devrait être “gentil” sur ce sujet alors que le concurrent lui ne la jamais été en sortant le chéquier pour faire passer des jeux multis a la base en exclusif sur parfois toute une génération.
      L’image de marque c’est sympa mais le but c’est quand même de faire de la marque xbox un incontournable.

    • Santa monica(god of war) était indépendant avant d’appartenir a sony, pareil pour le studio d’uncharted, et si ils ont pas les moyens d’acheter ils louent des exclus temporaire parfois très longues comme ils le font depuis la ps1 pour les final fantasy, pourtant square enix est multi plateformes, mais on a du attendre plus d’une décennies pour voir les ff 7 a 12 sur xbox… je trouve que c’est de bonne guerre, hate de voir le prochain elder scroll sur ma série x ainsi que d’autre perles j’espère.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription