Six-Days-in-Fallujah

Six Days in Fallujah

Xbox One

Six Days in Fallujah : Xbox, Sony et Valve appelés à refuser le jeu !

Depuis son annonce, Six Days in Fallujah est sous le feu des critiques. Le jeu en développement chez Highwire est largement attaqué par de nombreux joueurs, et cela prend désormais une ampleur inédite avec la mobilisation d’une importante association de défense des musulmans. Cette dernière demande en effet à Xbox, Playstation et Valve de refuser l’arrivée du titre sur leurs plateformes respectives.

Fallujah : Une guerre chimique

En apparence, Six Days in Fallujah est un FPS de guerre semblable à Call of Duty ou Battlefield. Cependant, le théâtre de son action est aujourd’hui au cœur de nombreuses polémiques et est largement pointé du doigt. La raison ? L’expérience de jeu propose de revivre la deuxième guerre de Fallujah, un affrontement ayant pris place en 2004 entre les USA et des forces irakiennes.

Ce conflit est cependant particulièrement controversé puisqu’il a vu les forces américaines utiliser des armes chimiques comme l’uranium appauvri ou le phosphore blanc. Des attaques chimiques qui ont évidemment atteint les populations locales et généré de nombreux morts ainsi qu’une une forte augmentation des cancers, des malformations infantiles dans les années qui ont suivi ce conflit.

Six-days-in-fallujah-soldats

De fait, les voix qui s’élèvent contre le projet d’adapter ce sombre événement en jeu vidéo sont nombreuses et c’est désormais le CAIR (Council on American-Islamic Relations) qui se fait entendre aux Etats-Unis. Cette association demande ainsi purement et simplement le “retrait” de Six Days on Fallujah des plateformes que sont les Xbox One et Series X|S, Playstation 4 et 5 et du PC.

Nous demandons à Microsoft, Sony et Valve d’interdire à leurs plateformes d’accueillir ‘Six Days in Fallujah’, un simulateur de meurtre arabe qui ne fera que normaliser la violence contre les musulmans en Amérique et dans le monde entier.

L’industrie du jeu vidéo doit cesser de déshumaniser les musulmans. Les jeux vidéo comme Six Days in Fallujah ne servent qu’à glorifier la violence qui a coûté la vie à des centaines de civils irakiens, à justifier la guerre en Irak et à renforcer le sentiment anti-musulman à une époque où le fanatisme anti-musulman continue de menacer la vie humaine.

Huzaifa Shahbaz, porte-parole du CAIR

En 2009, le développement du jeu avait débuté sous la houlette de d’Atomic Games. Cependant, à la vue des nombreuses critiques, l’éditeur japonais Konami avait rapidement abandonné le projet en 2010 et laisser mourir l’idée d’une telle adaptation. En 2020, c’est l’équipe de Highwire qui a annoncé développer ce Six Day in Fallujah, piloté par Peter Tamte, l’ancien PDG d’Atomic Games.  On retrouve notamment chez le développeur américain Jaime Griesemer (Halo, Destiny) ainsi que Marty O’Donnell (compositeur de Halo). Pour l’heure, le studio n’a pas encore réagi.

Plus d’actualités autour de Six Days on Fallujah sur XboxSquad :

9

  1. faut arrêter un peu ca reste un jeu

    • Ça peut te paraître exagéré mais il faut reconnaître que le sujet est clivant et l’emploie de telles armes inhumain… Après c’est dur de juger avant de voir l’angle que va aborder le jeu, est ce que ça va être de la bouillie au ketchup pro-guerre décérébré ou un titre qui pose des question comme “spec ops: the Line”?

  2. Les studio font des jeux ou des films sur la 2eme guerre mondial ou d autre guerre ou ils ce passent des tortures meurtres ect est la personnes dit rien , a ce compte la faut tous censurer et faire des jeu films livres que pour les enfants pour choquer personnes

  3. On vit dans un monde de plus en plus censuré ca fais peur quand même

  4. @LEGORILLA si on suit les vidéos précédentes en lien en bas de l’article, il semble que les développeurs partent plus sur une simu pure et dure avec environnements changeants. On ne voit pas encore d’éléments scénaristiques ou quoi que ce soit d’autres. Effectivement, sans prendre parti, s’il dénonce ou explique certaines choses, ça pourrait offrir un autre angle de réflexion sur le titre.
    Le fait aussi que les évènements soient “récents” ne jouent en la faveur du titre. Je ne pense pas de toute façon que les constructeurs ou les éditeurs réagissent d’une quelconque manière à cet appel au boycott.
    On verra.

  5. Si je dit pas de bêtises les devs ont dit que l on utiliseras pas et que l on ne verrais pas ces armes là mais que l on en entendras parler pour rester dans la dur réalité , et la je me trompe peu être mais il me semble aussi que l on auras le point de vue de chaque camp

    • Ce n’est pas forcément une question de censure, 2004 c’est pas si loin que ça.
      Faut pas oublier que ce que toi tu vois comme un jeu certains le voit autrement par leur vécu.
      En ce qui me concerne c’est un jeu que je vais “boycotter” a mon niveau pour certaines raisons personnelles.

  6. Que des gens appellent au boycott sur ceci ou cela ça ne me choque pas plus que ça, on a tous nos sensibilité et c’est le droit de chacun de dire qusme tel ou tel truc va trop loin selon ses valeur etc…mais… demander au boycott d’un truc avant même d’avoir pu y jouer, le voir où le lire… C’est à mon avis, un peut con.

    • J’ai tendance à être d’accord. Si tu n’as pas lu un livre, comment en livrer un avis ? Attendons de voir comment ils vont nous sortir le truc.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription