Halo Infinite Warthog

Halo Infinite

4K Ultra HD Enhanced Xbox One X Exclusivité Xbox HDR Optimisé Xbox Series X Windows 10 Xbox One Xbox Series X|S Xbox Smart Delivery

Halo Infinite : un ex-développeur de 343 Industries se confie

Initialement annoncé pour la sortie des Xbox Series X|S, Halo Infinite nous parviendra finalement fin 2021. Le nouvel opus de la célèbre franchise a en effet bénéficié d’une année supplémentaire de développement, notamment suite à sa présentation au Xbox Game Showcase de juillet 2020. Cette dernière fut particulièrement mal reçue par les fans qui attendent depuis d’en voir plus et d’être rassurés sur le potentiel du jeu. Un délai qui pourrait donc être salvateur pour le titre mais qui témoigne également des difficultés de développement au sein du studio, comme le confesse un ancien développeur de Halo Infinite.

Mise à jour du 8 mai

L’ex-développeur précise sa pensée

Dans une nouveau message publié sur bilibili.com, l’ancien développeur de 343 Industries est revenu sur ses propos tenus précédemment. L’homme clarifie en effet certains éléments et s’agace du traitement fait de sa vidéo par différents médias du monde entier. Pour lui, certaines phrases ont été sortis de leur contexte et leur objectif transformé en attaque contre 343i. Explications.

Pendant environ 12 minutes, le développeur s’efforce donc de remettre les choses à leur place et de préciser sa pensée. Il insiste ainsi sur l’objectif de sa précédente vidéo, un partage d’expérience pour de futurs développeurs et un public intéressé par ce sujet, qui n’était pas un plaidoyer contre la firme dirigée par Bonnie Ross. Ce qui y est présenté relève de son parcours au sein de la société et n’a pas vocation a représenter celui des autres salariés.

halo_infinite_campaign_sniper_4k

D’ailleurs, l’homme nuance également son message initiale en affirmant avoir passé une période heureuse chez 343 Industries. Si celui-ci a quitté l’entreprise c’est tout simplement qu’il estime y avoir fait son temps et non pas à cause des conditions de travail. Celles-ci sont effectivement intenses et il confirme que des collègues faisaient des heures supplémentaires, parfois jusque très tard. Cela lui est arrivé également, mais il ne s’agissait pas d’un ordre de la direction. Oui le crunch était bien présent, mais il n’était pas pour autant ancré dans l’ADN du studio.

Je n’ai jamais dit qu’il y avait un Crunch constant ou qu’il était obligatoire.[…] Je n’ai jamais été contraint au Crunch.

Ce que le développeur souhaitait plutôt souligner dans sa vidéo était alors l’implication qu’exige son métier. Les développeurs peuvent facilement perdre la notion du temps et rester travailler sur des éléments au delà des heures de bureau. S’il a évoqué ce sujet, c’était pour que les gens se rendent compte que, parfois, ce métier est très prenant.

Plus tôt dans sa vidéo, l’ancien salarié de 343 Industries évoque à nouveau Halo et la création du Splispace Engine. Comme nous le soulignions dans notre article original (voir plus bas), l’homme réaffirme que le titre sera sans doute excellent et que le moteur du jeu n’avait pas à disposition l’intégralité de ses fonctionnalités. Non pas, comme partagé par certains médias, que le moteur était défaillant ou peu performant. Il y a beaucoup de talents chez 343i et les équipes vont proposer un super scénario, un super gameplay et il est très confiant sur la qualité du titre. Mais c’est la première fois que le studio se lance dans un monde ouvert, et il manque donc d’expérience, de repères dans ce domaine.

Plus précisément, le développeur insiste également sur son rôle. Il n’était qu’un salarié parmi d’autres et son niveau d’implication se limité à son domaine d’expertise. Il n’a pas vocation à avoir eu vu globale sur Halo Infinite et ses propos d’engagent donc que lui.

Cas isolé ou future crise ?

Si cet ancien salarié ne souhaite pas être le représentant de ce qu’il se passe chez 343i, son expérience n’est cependant pas à ignorer. Naturellement celle-ci ne témoigne en rien d’un problème global au sein du studio et pourrait donc rapidement être ignorée. Et c’était d’ailleurs le cas jusqu’à ce que Jason Schreier s’implique sur le sujet. Car si le journaliste a partagé rapidement ce support, c’est qu’il est aujourd’hui en pleine enquête sur 343 Industries.

Dans notre article original, disponible plus bas, nous mettions justement ce point en exergue. Au delà du conditionnel à conserver quant aux affirmations tenues par le développeur, c’est surtout le commentaire du journaliste de Bloomberg qui donne du poids à ce témoignage. Jason Schreier a déjà en sa possession plusieurs échanges avec d’autres développeurs et ce qu’exprime ici la vidéo publiée fait écho aux éléments que d’autres ont pu lui rapporter. C’est d’ailleurs ce qu’il reconnaît sur Twitter

Voilà qui confirme sans doute que ce témoignage, cas isolé pour l’heure, pourrait n’être que les prémices d’éléments plus importants. Pour l’heure cela n’est encore qu’hypothétique mais une chose est certaine : Jason Schreier n’en a pas fini avec 343i et Halo Infinite.

Article original du 6 mai

Halo Infinite : Ambitieux et mal géré ?

Bien connu de toute l’industrie vidéoludique, Jason Schreier est à l’origine de nombreuses enquêtes sur les coulisses de nos jeux vidéo. Le crunch et le harcèlement chez CD Projekt Red ou l’environnement de travail toxique chez Rockstar ont été révélés au grand jour grâce à lui. Aujourd’hui, le journaliste de Bloomberg s’est illustré en partageant quelques éléments sur 343 Industries, le studio en charge de la licence Halo. L’homme semble en effet être en pleine enquête sur les conditions de travail imposées aux équipes et a dévoilé un témoignage d’un ancien employé de la maison qui s’est exprimé sur sa chaine chinoise. Le journaliste a condensé les informations de cette vidéo et les partage ainsi sur Twitter. 

Le produit final devrait être très bon. L’histoire représente un grand pas en avant, le gameplay est beaucoup plus riche bien que le développement ait été trop long. Toutefois, n’espérez pas que ce soit un chef d’œuvre de notre époque.

Les dirigeants de l’entreprise étaient trop ambitieux. Ils voulaient faire de Halo Infinite un jeu en monde semi-ouvert, et le moteur devait donc être modifié en profondeur. Ils ont dû réaliser le jeu et développer le moteur en même temps (en raison des défauts du moteur, de nombreux process de travail n’étaient pas idéaux, bien qu’ils soient maintenant bien plus efficaces qu’auparavant).

Il apparaît donc que la gestion du projet Halo Infinite pu être largement défaillante. Au-delà des méthodes de travail qui, semble-t-il, n’étaient pas optimales, la vision portée par la direction pourrait ne pas avoir été claire dès le début. Alors que le Slipspace Engine devait être un moteur sur-mesure pour cet épisode, d’importantes modifications lui ont finalement été apportées. Le semi open-world se dessine donc comme un élément arrivé en cours de production et non pensé dès la genèse du projet.

La désastreuse démo de l’année dernière s’explique par l’absence de nombreuses fonctionnalités du moteur qui n’étaient pas encore intégrées.

Dans le même ordre d’idée, de nombreuses coupes auraient également été réalisées sur le contenu du jeu. Que cela concerne la partie solo ou le multijoueur, des éléments pensés et développés par les équipes seront finalement absents de la version finales. Les raisons apparaissent comme nombreuses et variées, sans toutefois être mentionnées par le développeur. Cependant, bien que cela ne soit pas agréable pour les créateurs, il s’agit d’une pratique relativement courante dans les studios AAA. Des concepts sont ainsi pensés et construits au fur et à mesure du projet et certains sont remplacés par d’autres ou tout simplement abandonnés en cours de route.

Des équipes éprouvées

Mais naturellement, si Jason Schreier enquête aujourd’hui sur 343 Industries, ce n’est pas seulement pour relater des soucis avec le moteur du jeu. L’homme a écho de conditions de travail difficiles et c’est justement ce qu’évoque le développeur dans cette émission chinoise. Selon ce dernier, les retards pris et les changements de décisions ont évidemment impacté les salariés de la société qui “travaillent très, très dur.” Toujours selon cette source, ils sont ainsi nombreux à réaliser “des heures supplémentaires jusqu’au petit matin”. Un témoignage qui confirmerait ainsi le recours à des périodes de crunch comme trop d’autres studios ont déjà exercées.

halo infinite

Aujourd’hui en poste en poste chez Certain Affinity, le développeur se dit heureux d’avoir quitté 343 Industries. Ses propos sont sans doute les premiers d’une longue série et 343 Industries sera donc dans les prochains mois au centre des attentions. Le studio jouera gros avec la prochaine présentation de Halo Infinite et devra répondre aux attentes démesurées des fans de l’iconique licence. Avec une solide présentation, les équipes pourrait s’offrir une accalmie bienvenue après une année où les critiques furent vives. Mais cela pourrait bien n’être qu’éphémère si, d’aventure, l’enquête menée par le journaliste de Bloomberg venait à révéler un management toxique et des conditions de travail déplorables.

A suivre donc.

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription