Actualité

Xbox Game Pass, cet ami qui veut du bien aux studios indépendants

0
Please log in or register to do it.

Depuis l’arrivée du Xbox Game Pass, nombreux sont ceux qui s’alarmèrent du danger potentiel que pourrait représenter un tel service d’abonnement pour les studios indépendants.
Cependant lorsque l’on interroge les développeurs concernés, ces derniers semblent être plutôt favorables au Game Pass.

D’ailleurs, cette semaine, le site Twinfinite a décidé d’interroger l’un de ces studios indépendants ayant signé un accord avec Microsoft.

REPLACED : Le Game Pass pour les studios indépendants… pas le moindre inconvénient

Parmi les jeux présentés par Xbox lors de la dernière édition de l’E3, REPLACED de Sad Cat Studios attira particulièrement notre attention. Ce jeu d’action/plateforme retro-futuriste en 2,5D à l’aspect particulièrement soigné est censé débarquer sur le Xbox Game Pass day one courant 2022 . Le co-fondateur du Studio, Igor Gritsay, livre son ressenti :

 » Le point le plus important pour nous concernant notre partenariat avec Microsoft, c’est qu’ils se soucient des indépendants. Si ce n’était pas le cas, eh bien il y aurait moins de jeux sur toutes les plateformes. Ils offrent véritablement une chance aux petits studios de produire quelque chose et assurent l’aspect marketing auprès du public. Je dirais que concernant les studios indépendants je n’arrive pas à trouver le moindre inconvénient (au partenariat avec Microsoft) car ils fournissent aussi bien le financement que la portée marketing. « 

Et effectivement, avec plus de 18 millions d’abonnés, le Game Pass permet aux studios indépendants d’atteindre une visibilité et un nombre de clients potentiels inespérés pour de petites structures au budget marketing très limité.

Découvrir, tester, aimer, acheter…

Le co fondateur poursuit en soulevant un point souvent sous-estimé :

 » Le Game Pass permet à plus de monde de découvrir le jeu et d’y jouer réellement ! 

Et puis de nombreux joueurs se retrouvent dans la situation où ils voient un jeu qui les intéresse dans un store (sans pouvoir le tester), mais qui coûte 30 $, 60 $, ou même plus, alors ils le mettent dans leur wishlist puis l’oublient, alors qu’avec le Game Pass, il vous suffit d’appuyer sur un bouton et de l’installer. »

Oui c’est déjà cool d’avoir accès à de nouveaux jeux chaque mois mais ce qui est encore mieux c’est de pouvoir tester les jeux qui vous intéressent directement avant de vous décider de passer le cap de l’achat. Parce que c’est bien sympa une vidéo de gameplay, un trailer ou encore un walktrough pour se faire une idée, mais manette en main c’est tout de même autre chose.

Avec le Game Pass c’est du gagnant gagnant

Igor Gritsay bien que très enthousiaste n’hésite pas non plus à pointer du doigt ce qui pourrait être un point potentiellement négatif :

« Il est possible que les abonnés soient submergés par la quantité de jeux disponibles, et donc que de ce fait, chaque jeu reçoit moins d’attention. Pourtant, c’est également une chance pour ces jeux de briller. Dans d’autres situations, ils pourraient être noyés par des milliers d’autres jeux.

Game Pass nous permet, ainsi qu’à de nombreux autres développeurs, de proposer directement notre projet aux joueurs. De plus, d’après ce que j’ai entendu, le Game Pass booste aussi les ventes, mais on verra ça ! Pour résumer cette situation, c’est du gagnant-gagnant pour nous. »

Une opportunité unique dans l’industrie du jeu vidéo

Ce témoignage vient s’ajouter aux nombreux exemples de développeurs qui déclarent être pleinement satisfait de leurs arrangements avec Xbox. Avec ce genre d’accord, Microsoft offre simplement tout ce dont ce genre de studio a besoin : la sécurité financière et de la visibilité. Le Game Pass ressemble plus à une opportunité unique pour les indépendants qu’à un danger quelconque.

Article rédigé par Alfred LaMeche

Halo Infinite : un premier Flight Test en approche !
Jurassic World Evolution 2, le premier carnet des développeurs