Actualité

Le CEO de Tripwire Interactive démissionne suite à ses déclarations sur la loi texane anti-avortement

0
Please log in or register to do it.

Il aura fallu à peine 48 heures pour que la direction de Tripwire réagisse aux propos controversés de son directeur. Ce dernier s’était réjoui sur Twitter de la décision de la Cour Suprême américaine de ne pas empêcher l’adoption de la loi Texane restreignant fortement l’accès à l’avortement. La loi dite du « battement de cœur » interdit tout avortement après 6 semaines de grossesse sans aucune exception prévue en cas de viol ou de grossesse incestueuse. Une prime de 10 000$ sera même offerte pour toute dénonciation en cas d’avortement illégal.

Dans un communiqué publié sur Twitter et aussi disponible sur leur site, le studio à l’origine de Maneater déclare :

 

Les commentaires exprimés par John Gibson expriment sa propre opinion et ne reflètent en aucun cas ceux de Tripwire Interactive. Ses commentaires ne tenaient pas compte des valeurs de notre équipe, de nos partenaires et de notre communauté. L’équipe de direction de Tripwire est profondément désolée. Nous sommes unis dans notre engagement à prendre des mesures rapides et à favoriser un environnement plus positif.

John Gibson a quitté son poste de PDG de Tripwire Interactive avec effet immédiat. Le membre co-fondateur et actuel vice-président Alan Wilson prendra la relève en tant que PDG par intérim. Alan fait partie de l’entreprise depuis sa création en 2005. Il joue un rôle actif dans les affaires commerciales et de développement du studio. Alan travaillera avec la direction de Tripwire pour prendre des mesures avec les employés et les partenaires pour répondre à leurs préoccupations. Notamment, en organisant une réunion publique et en favorisant un dialogue ouvert avec la direction de Tripwire et tous les employés. Sa compréhension à la fois de la culture de l’entreprise et de la vision créative de nos jeux accompagnera l’équipe tout au long de cette transition, avec le soutien total des autres dirigeants de Tripwire.

Shipwright Studio et les créateurs de Chilvalry 2, les premiers à monter au créneau

chivalry2-chevalier

Plusieurs studios partenaires s’étaient déjà désolidarisés quelques heures à peine après les propos du désormais ex-président. Le studio de co-développement Shipwright avait décidé de cesser toute collaboration avec le studio. Afin de signifier leur opposition, il avait posté un communiqué officiel expliquant leur position :

Bien que vos opinions politiques vous appartiennent, au moment où vous en faites un discours public, vous impliquez tous ceux qui travaillent pour et avec vous. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les développeurs talentueux et passionnés de Tripwire ainsi qu’avec leurs partenaires au cours des 3 dernières années. Nous savons qu’il est difficile pour les employés de s’exprimer ou d’agir dans ce contexte. Il est possible qu’ils se sentent mal à l’aise de partager leurs points de vue.

C’est regrettable, mais nous pensons que ce ne serait pas nous rendre service ni à vos employés, vos partenaires ni même à l’industrie dans son ensemble que de permettre à ce schéma de se reproduire sans commenter. Nous avons commencé Shipwright avec l’idée de dire qu’il était enfin temps d’être en accord avec nos convictions. En toute bonne conscience, nous ne pouvons pas continuer à travailler avec Tripwire sous la structure de direction actuelle. Nous commençons donc l’annulation de nos contrats existants avec effet immédiat.

Du côté du studio Torn Banner, (créateur de Chilvalry 2 édité par Tripwire), la réaction ne s’est pas fait attendre non plus avec un communiqué officiel publié aussi sur Twitter.

 

Nous ne partageons pas l’opinion exprimée dans le récent tweet du président de Tripwire, éditeur de Chivalry 2. Ce point de vue n’est pas partagé par notre équipe, ni reflété dans les jeux que nous créons. La déclaration s’oppose à ce que nous croyons au sujet des droits des femmes.

Avec la démission de Gibson et la nomination d’un nouveau président par intérim, il est très probable que les deux studios réévaluent la situation

Aucune démo prévue pour Forza Horizon 5
Gears 5 - De nouveaux personnages vont rejoindre la bataille pour en découdre