Test : Casque Epos H3, un son équilibré pour un tarif entrée de gamme

Depuis plusieurs années, les casques gaming ont pris l’habitude de nous en offrir toujours plus. Plus de fonctionnalités, plus de compatibilités, plus de basses (suivez mon regard) et plus de dépenses également. Mais si l’offre est large, presque pléthorique, rares sont les solutions accessibles qui mettent en valeur leur signature sonore avant tout.

C’est sans doute en partant de ce constat qu’Epos s’est attaqué à la création de casques basiques mais dont la promesse repose sur les performances audios. Et avec le H3, la marque danoise en propose une bien belle démonstration.

EPOS toi là

Lancé en avril dernier, l’Epos H3 est le nouveau casque d’entrée de la gamme de la marque. Une marque encore jeune et peu connue qui porte néanmoins l’héritage d’un mastodonte du secteur : Sennheiser. Le constructeur danois est en effet né issu de la scission des activités de la firme allemande et le H3 prend donc la suite du GSP 300 qui ne sera pas remplacé dans la gamme Sennheiser. À l’ouverture, ce H3 surprend. Son design est plutôt massif et très fonctionnel. Les oreillettes sont proéminentes, tout comme le micro perche, et l’ensemble n’est pas le plus séduisant qu’on ait vu. Il se dégage une impression très « brut de décoffrage » du produit, voire même un côté cheap dans le design.

Epos_H3_Unboxing19

Heureusement, cette sensation est rapidement chassée dès lors que l’on retire l’accessoire de son emballage. Une fois en main, la solidité de l’ensemble apparaît évidente et l’EPOS H3 surprend une nouvelle fois. Lui qui semble si massif se révèle en réalité d’une légèreté inattendue.

Une fois sur les oreilles, le H3 affirme sa très bonne conception. L’équilibre global du poids est excellent et ce dernier se fait rapidement oublier. La mousse de l’arceau assure un confort appréciable sur le sommet du crâne et aucune douleur ou fatigue ne se fait sentir après plusieurs heures d’utilisation.

Epos_H3_Unboxing17
Epos_H3_Unboxing16
Epos_H3_Unboxing15

Ultra confortable

Du côté des oreillettes, le constat est également très bon. Si le flanc des coussinets est en simili cuir, la garniture intérieure est, elle, en velours. Le contact avec nos oreilles est ainsi particulièrement doux et assure une aération satisfaisante.

La mousse utilisée offre d’ailleurs une excellente isolation passive. Malgré son positionnement entrée de gamme, le H3 offre une belle coupure avec le monde qui nous entoure. Nous ne sommes pas complètement dans une bulle, mais les bruits extérieurs sont suffisamment atténués pour ne pas être audibles, même avec de faibles niveaux d’écoute.

Enfin, notez qu’une molette est fixée sur l’oreillette droite et permet de gérer le volume du casque. Si cette solution est pratique, vous offrant un contrôle du son du bout du doigt, la fabrication est par contre moins engageante. La potence semble en effet fragile et la délicatesse est de mise pour la manipuler. En trois mois d’utilisation, aucune casse n’est à déplorer mais la robustesse de la pièce se jaugera dans le temps.

Epos_H3_Unboxing7
Epos_H3_Unboxing13
Epos_H3_Unboxing11

Un son efficace et polyvalent

En l’absence de fonctionnalités sans-fil, le EPOS H3 est donc fourni avec son câble de raccordement. Ou plutôt ses câbles. La société offre en effet un câble avec une connexion mini-jack et un second avec deux connecteurs séparés mini-jack et micro.

Cette proposition permet d’utiliser sans mal le casque sur nos pc, manettes, mais également sur nos mobiles. Toutefois, on regrettera qu’une connectique USB-C ne soit pas fournie, pourtant nouvelle norme dans le monde de la téléphonie.

Je vous le disais en début de review, EPOS porte en elle l’héritage de Sennheiser. C’est donc sans surprise que l’on retrouve une signature audio similaire une fois le casque branché. Le H3 délivre un son équilibré sans défaut apparent… mais sans exceller nulle part.

Les basses s’avèrent marquées, bien présentes, mais loin d’être prédominantes comme cela peut être le cas pour le casque officiel Xbox. Les aigus sont davantage perfectibles, loin des cadors du domaine, mais demeurent suffisamment précis pour offrir un rendu agréable.

Epos_H3_Unboxing4
Epos_H3_Unboxing7
Epos_H3_Unboxing10

Je passe sous un tunnel

Sans s’illustrer particulièrement sur l’une ou l’autre des fréquences, le H3 s’en sort finalement grâce à une admirable polyvalence. Il n’est jamais pris en défaut et offre une restitution agréable de toutes les configurations. Un exploit que peu de casques sont capables de fournir, surtout à ce tarif ! Et c’est là toute la force de l’accessoire signé EPOS. Capable de se faire oublier sur la tête, il offre des performances adaptées à quasiment tous les usages. Vous pouvez passer de la musique à une série TV en faisant un saut par vos jeux préférés, votre casque saura s’adapter et vous restituer une expérience de qualité.

D’ailleurs, cela se vérifie également en communication. Que ce soit au téléphone, via Skype ou en groupe d’amis, le micro perche propose aussi d’excellentes performances. La captation de la voix est claire grâce à la longueur de la perche qui vient se positionner devant vos lèvres. Les propos sont ainsi parfaitement audibles et naturels pour votre auditoire et la qualité de l’ensemble largement supérieur à la concurrence à prix identique.

Epos_H3_Unboxing5

Cependant, cette excellence a ses limites. Et si dans des pièces relativement calmes le micro est capable d’ignorer vos appuis répétés sur les touches de votre clavier ou manette, il est bien moins tolérant à l’égard des autres bruits ambiants.

Pour faire simple, tous les sons qui sont à l’horizontale du micro seront captés, qu’ils viennent d’en face (votre bouche) ou de derrière (le reste de la pièce). Ainsi, si vos enfants sont dans le coin ou que votre conjoint discute non loin, il y a des chances pour que tout cela s’entende de l’autre côté de la conversation. Une contrainte qui rend le casque quasiment inutilisable en appel en dehors de votre domicile. Un constat à prendre évidemment en compte selon votre environnement de travail ou de jeu.

Epos_H3_Unboxing20

Le meilleur son de sa catégorie

En définitivement, le casque Epos H3 fait ce pour quoi on l’achète. La qualité audio ne souffre d’aucun défaut majeur et assure de bonnes séances d’écoute, quel que soit le support. Bien aidé par sa conception légère, il sait se faire oublier et se prête donc idéalement aux longues sessions de jeu ou de cinéma à la maison. Le micro est lui aussi un grand motif de satisfaction pour peu que votre environnement soit calme. Précis dans les discussions, il peut même faire son office pour des émissions ou podcast, sans atteindre toutefois la qualité d’un micro dédié.

Avec son prix de 119€, le H3 s’impose donc comme une des meilleures offres du marché pour qui recherche avant tout un rendu audio de qualité. Les fonctionnalités sont inexistantes, le design est discutable, mais la force du produit ne réside pas là. EPOS chouchoute nos oreilles plus que n’importe quel autre produit dans sa gamme de prix, voire au-delà.

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

2

  1. c’est peu être moi mais je n’ai pas vue le prix du casque , dsl si je l’ai louper

    • Hello,

      tu n’as pas rêvé en effet. Le casque vaut 119€ en prix de vente conseillé, soit la même gamme que le Casque Xbox sans-fil.
      On va mettre à jour l’article avec un tableau récap prix/caractéristiques etc.

      Merci à toi 🙂

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription