Actualité

The Callisto Protocol s’annonce comme bien plus sanglant que Dead Space

0
Please log in or register to do it.

Depuis son annonce, The Callisto Protocol a su capter l’attention de beaucoup de joueurs encore à la recherche d’un digne successeur de Dead Space. À l’origine des deux licences, Glen Schofield s’est confié dans une interview accordée à Eurogamer et dans laquelle il revient sur les origines de sa prochaine création.

Un développement bien mené

S’il n’est pas un débutant dans le domaine, il est bon de rappeler que, malgré tout, The Callisto Protocol sera le premier jeu du studio nouvellement créé, Striking Distance. Et ceci est loin d’être un hasard lorsqu’on lit la feuille de route rapportée par Schofield. En effet, alors qu’il travaillait chez Sledgehammer, ce dernier prenait un repos bien mérité à la suite du succès de Call of Duty: Advanced Warfare. C’est à ce moment qu’il commença à griffonner la trame de ce qui s’appelait encore Meteor Down… Au même moment que les contours d’un nouveau studio !

Je savais que je voulais revenir pour faire ce genre de choses. J’ai seulement rassemblé tout ce que j’avais créé, fait une présentation, écrit davantage et comblé quelques manques. Lorsque j’en suis venu à penser à un nouveau studio, au même moment où j’ai proposé l’idée j’avais un business plan mais aussi un creative plan et les deux allaient de pair. L’un ne pouvait aller sans l’autre – soit vous preniez mon idée soit nous nous disions au revoir.

Malgré cette contrainte lors de la recherche de financement, les choses n’ont pas forcément été plus compliquées que pour la validation de Dead Space. La faute, à l’époque, à une crainte de la nouveauté qu’on pourrait qualifier d’institutionnalisée chez Electronic Arts mais aussi à la priorisation d’autres titres comme Mirror’s Edge. Pour preuve, malgré la pandémie et la nécessité de travailler à distance, c’est un vrai miracle que le jeu puisse sortir dans les temps. Lorsqu’il s’agit d’évoquer la filiation avec le prédécesseur psychologique de cette nouvelle œuvre, le créateur n’hésite pas à donner quelques détails alléchants.

The-callisto-protocol-screenshot-sacrificeDu sang ? Vous avez dit du sang ?

Même si Glen Schofield admet être parti sur les mêmes bases que Dead Space pour faire de The Callisto Protocol un jeu oppressant et effrayant, il précise que les équipes sont allées bien plus loin dans l’horreur. Et cela passera par ce qui s’appelle le Gore Engine, procédé qui permet d’avoir un rendu des plus détaillés des démembrements et autres joyeusetés.

Il y a certains passages terrifiants, réellement. Nous avons le Gore Engine – nous avons créé une technique propre au gore. C’est beaucoup de calculs, et vous brisez des personnage en plein saut, les découpez avec les os qui se détachent et volent partout. Il y a ensuite les méthodes de rendu qui jouent leur rôle et font en sorte que tout semble humide. Ainsi chaque personnage doit être créé de cette manière – et qu’importe la manière avec laquelle vous vous y prenez, les morceaux se décrochent, ou des parties du visage, parties de la tête. C’est si évolué comparé à Dead Space.

Cela promet des moments assez éprouvants psychologiquement et il faudra assurément avoir l’estomac bien accroché. Ce qui est certain, c’est que les développeurs sont plutôt fiers de ce qu’ils sont en train d’accomplir. La confiance est également là puisque Schofield conclut en expliquant qu’il souhaiterait que The Callisto Protocol devienne une franchise à part entière et qu’il n’a, pour l’heure, que des idées en rapport avec son univers.

Callisto-protocol-cover

Il nous faudra attendre le 2 décembre 2022 pour constater de nos yeux cette explosion de chair fraiche qui aura lieu sur Xbox One, Series X|S mais aussi PC.

Kingdom Come : Deliverance atteint les 5 millions de ventes en 4 ans !
La liste de jeux Games With Gold de juillet est là