Actualité

Microsoft – Activision Blizzard : un des plus grands syndicats des États-Unis soutient le projet

0
Please log in or register to do it.

En janvier dernier, l’annonce avait fait l’effet d’une bombe dans le monde du jeu vidéo. Microsoft rachète Activision Blizzard pour la somme folle de 68,7 milliards de dollars. Comme on peut s’en douter, un achat d’une telle ampleur prend du temps à se finaliser. Il y a de multiples détails à régler, des questions à traiter et de nombreux acteurs à convaincre.

Parmi ces acteurs, la Federal Trade Commission (FTC) fait office de boss final. Cette commission américaine a pour rôle de contrôler les pratiques commerciales anticoncurrentielles, comme les monopoles déloyaux. À ce sujet, l’association Microsoft – Activision/Blizzard soulève de nombreuses questions auxquelles ces derniers doivent répondre de manière convaincante.

Un allié surprise

À ce « jeu », Microsoft vient d’obtenir un allié important chez le plus grand syndicat des communications et des médias aux États-Unis, le Communications Workers of America (CWA). En effet, après avoir conclu un accord avec le propriétaire de Xbox, la CWA a envoyé une lettre à la FTC pour soutenir l’achat d’Activision Blizzard.

Cela est d’autant plus surprenant que le syndicat n’a pas toujours été favorable à cette acquisition. Ses membres avaient fait part de leurs inquiétudes entre autres à cause des risques sur « les données personnelles et la sécurité, la protection des consommateurs et leurs droits ». Des questions étaient aussi soulevées en rapport avec l’affaiblissement du pouvoir des travailleurs et des baisses de salaires. De plus, par le passé, Activision Blizzard s’était montré virulent envers toute tentative syndicale. Dans sa lettre, la CWA parle d’obstruction à des enquêtes concernant des cas de harcèlement sexuel ou encore de mauvaises conditions de travail.

 L’accord entre Microsoft et la CWA

De son côté, dans un post de blog, Microsoft semble vouloir  montrer un visage bien différent. Avec l’aide de la CWA, la multinationale veut faire table rase du passé, et mettre en place des principes fondamentaux. On en distingue quatre principaux :

  • L’écoute des besoins et des considérations des employés
  • Le droit des employés à créer ou rejoindre un syndicat
  • Une collaboration étroite avec les syndicats, lorsque les employés souhaitent faire valoir leurs droits
  • La création d’un lien étroit avec tous les employés, même ceux qui sont représentés par un syndicat

Brad Smith, président de Microsoft, affiche d’ailleurs clairement cette volonté dans un tweet.

Toutes ces avancées sont remarquables dans un pays où les syndicats ne sont pas encore très bien vus. Il reste à espérer que cette lettre d’intention ne devienne pas lettre morte.

Article rédigé par Charlie.

 

Articles sur le même sujet :

Meilleures ventes Xbox sur le Microsoft Store du 20 au 26 juin : On ne bouge pas d'un iota !
JoJo's Bizarre Adventure: All-Star Battle R offre un nouveau trailer