Actualité

Phil Spencer s’exprime sur le rachat d’Activision-Blizzard et le futur des exclusivités

0
Please log in or register to do it.

Alors que Microsoft a annoncé son intention de racheter Activision-Blizzard au mois de janvier 2022, le processus suit son cours petit à petit. Après l’accord des actionnaires, c’est ainsi l’autorité de la concurrence saoudienne qui a donné son accord. Cette semaine, le futur dirigeant de Microsoft Gaming s’est exprimé dans une interview à Bloomberg.

Concernant le rachat du géant californien, Phil Spencer est positif concernant les progrès effectués, le tout en écoutant les personnes qui se posent des questions sur l’intention derrière cette acquisition. S’il n’est pas catégorique sur le succès ou non de celle-ci, il semble prudemment optimiste.

Je n’ai jamais conclu d’accord à 70 milliards de dollars, donc je ne sais pas ce que ma confiance voudrait dire. Je vais dire que les discussions que nous avons eu semblent positives.

Durant les dernières années, Activision-Blizzard a été au centre de nombreux scandales. Harcèlement, discrimination et bien d’autres. Phil Spencer a conscience de ses problèmes et affirme avoir pu voir les plans des dirigeants de l’éditeur avant le rachat, et exprime sa confiance dans celui-ci :

Quand je regarde le travail qu’ils font actuellement – il y en a toujours plus à faire – mais je crois que les dirigeants du studio que je connais très bien, certains étant d’anciens membres de Xbox, sont déterminés sur cette direction. Et j’applaudis cela peu importe l’acquisition.

Depuis ces nombreux problèmes, certains employés d’Activision-Blizzard ont décidé de former des « Unions », l’équivalent des syndicats. Si le dirigeant de Xbox n’a jamais été à la tête d’une organisation qui en contenait, il veut les soutenir :

Je peux dire qu’en travaillant avec eux, que nous reconnaissons les besoins des employés de se sentir en sécurité, écoutés et payés correctement afin de réaliser du bon travail. Nous avons besoin de soutenir les employés vers les objectifs qu’ils veulent atteindre.

Moins d’exclusivités mais encore des rachats à venir ?

C’est un fait, Microsoft a permis de réduire l’exclusivité totale en décidant de sortir tous ses jeux aussi sur PC, alors que le Cloud prend également de plus en plus d’ampleur. Alors que Call of Duty sera toujours sur Playstation dans les prochaines années, selon Phil Spencer, le fait d’avoir des jeux exclusifs à un seul support « se verra de moins en moins ». Un clin d’œil vers la volonté actuelle de Microsoft avec sa stratégie croisée consoles Xbox/PC, ou une volonté d’ouvrir son catalogue à la concurrence ? La formulation vague laisse planer le doute.

Peut-être que vous vivez dans une maison où vous achetez une Xbox et j’achète une Playstation, et vos enfants veulent jouer ensemble mais ils ne peuvent pas car nous avons acheté la mauvaise boîte en plastique pour brancher sur nos télévisions. Nous aimerons vraiment la possibilité de rassembler plus de joueurs en réduisant les points de frictions, en permettant aux gens de se sentir plus en sécurité quand ils jouent, leur permettre de trouver leurs amis, jouer avec eux peu importe le support.

Je pense que cela sera bon pour l’industrie sur le long terme. Et peut-être que sur le court terme, il y a quelques personnes dans certaines sociétés qui n’aiment pas ça. Mais je pense que en passant ce cap et en voyants où l’industrie peut continuer de grandir, cela prouve que c’est vrai.

Si Microsoft est complétement concentré sur l’acquisition d’Activision-Blizzard pour le moment, celui-ci ne calmera pas les envies de la firme de Redmond. Phil Spencer affirme ainsi qu’il continue de regarder pour investir dans de nouveaux jeux, des partenariats ou d’autres acquisitions. Xbox veut ainsi ajouter plus de contenu et des créateurs venus de régions où ils sont en moins bonne position.

Même si nous avons travaillé à notre extension géographique, je dirais que nous avons trop de nos créateurs qui viennent de nos marchés traditionnels.

Une interview riche en déclarations qui montre que si Microsoft reste concentré sur le rachat actuel, l’entreprise prépare déjà le futur et réfléchit à moyen et long terme avec sûrement le Game Pass en pilier central de sa stratégie.

Le premier Scottish Games Awards aura lieu le 27 octobre
La Croatie est de retour dans FIFA 23