Actualité Tests

Test – Turtle Beach Recon Cloud, le ciel entre les mains

3
Please log in or register to do it.

Le Cloud Gaming, quelle que soit la plateforme est encore imparfait sur beaucoup de points mais s’améliore jour après jour. Contenu, temps de réponse, matériels compatibles, c’est tous azimuts que les géants de l’industrie se livrent une guerre sans merci pour la domination du secteur. Une guerre, ça remplit les cimetières (allez demander à Google) et offre des opportunités à d’autres.

C’est là que Turtle Beach entre en scène et présente deux accessoires spécifiquement dédiés au secteur et labellisés « Designed for Xbox » de surcroît. L’Atom Controller doté de deux modules indépendants d’un côté et une manette plus classique, plus polyvalente de l’autre. C’est cette dernière qui va nous intéresser aujourd’hui. Souhaitez la bienvenue à la Recon Cloud.

C’est étrange, elle me dit quelque chose cette manette…

Petite sœur (jumelle ?) de la Turtle Beach Recon sortie l’année passée, la Recon Cloud lui emprunte son design, ses fonctionnalités et invite un module Bluetooth ainsi qu’un support mobile à la fête. Ce dernier étant amovible, inutile de vous inquiéter d’une quelconque gêne si vous jouez sur console ou PC. Pour ce qui est des caractéristiques générales, permettez-moi de vous lister les plus importantes :

  • Connectique Filaire via câble amovible de 3 m avec connecteur USB de type C à la console Xbox ou aux PC Windows.
  • Connectivité Sans fil en Bluetooth (4.2) aux appareils Android (8.0 +) et PC Windows.
  • Port audio pour câble 3,5 mm avec sortie audio stéréo et entrée microphone.
  • Dimensions : 155 mm x 63 mm x 110 mm pour 254 grammes sur la balance (306 g avec support mobile).
  • Compatible avec Xbox Series X|S, Xbox One, Windows 10 & 11, Android 8.0.
  • Batterie d’une autonomie de 30 heures (pas de fonctionnalité Power-bank).
  • Support de téléphone ajustable fourni.
  • Deux boutons rapides assignables.
  • Fonctionnalités audio améliorées Turtle Beach (Superman Hearing).
  • Mode mise au point Pro-Aim.
  • Disponible en 2 coloris : Noir et Bleu Magma.
  • 99,99 euros.

Oui, vous avez bien lu, sur consoles, héritage de sa grande sœur oblige, il vous faudra obligatoirement passer par un câble USB, la connexion sans-fil étant réservée aux appareils mobiles ou au PC.

Prise en main

Forme, poids, prise en main, nous sommes très proches d’un pad Xbox standard mais les différentes textures et les grips de la Recon Cloud sont agréables au toucher et idéalement placés. Rien de transcendant niveau sensation mais la manette tient parfaitement en main et c’est exactement ce qu’on lui demande.

Les deux touches configurables à l’arrière de la manette remplaceront avantageusement les palettes que nous connaissons sur les manettes Elite et elles tombent parfaitement sous nos majeurs. Idéalement placés et configurables, vous saurez rapidement leur trouver une fonction.

Les boutons Xbox Guide, Menu, View et Share sont méchamment rabaissés pour faire de la place à ceux dédiés aux différentes autres commandes. Mute, réglages d’égalisation, amplification des basses, activation du Superhuman Hearing, choix dans quatre profils différents de réglages ainsi que le mode Pro-Aim… Y’a du monde au balcon comme dirait l’autre et selon la taille de vos pouces, vous aurez vite fait d’enfoncer deux ou trois boutons en même temps. Un coup à prendre assurément.

L’ensemble est satisfaisant à utiliser mais on regrettera toutefois le rendu sonore des gâchettes qui sont un poil plus bruyantes que celles d’une manette d’origine. Pour le reste rien à dire, sauf à titre personnel, je ne suis pas fan du BMD qui, s’il reprend le design de la manette Xbox Series, est trop proéminent à mon goût et un poil rigide.

In-game, ça donne quoi ?

En mobilité, son cheval de bataille, la Recon Cloud fera votre bonheur avec sa légion d’options mais notez tout de suite que les retours haptiques ainsi que certaines fonctionnalités audio seront aux abonnés absents. Priorité à la durée de vie oblige.

Le support se visse sur la manette en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et est parfaitement ajusté au pad. Si l’équilibre de l’ensemble tend à faire basculer le bousin vers l’avant une fois votre smartphone en position, rien d’inhabituel dans ce genre de configuration et la pince est capable d’accueillir nombre de modèles. Les plus grands smartphones, peu importe qu’ils aient une coque ou non seront les bienvenus. J’ai personnellement effectué ces tests avec un Xiaomi Redmi Note 11 6.4″ muni d’une coque standard. Avec 75mm de largeur, la pince m’autorisait presque 1cm de marge. À l’aise j’vous dis !

Sur PC, rien à dire, la manette fait gravement le taf et la longueur de câble ne gêne en rien. Remarquez que vous avez toujours l’option de la connecter via Bluetooth si vous le souhaitez. Connectée en filaire, l’intégralité des fonctionnalités sont disponibles et la Recon Cloud se révèle, même si ce n’est pas sa cible numéro un, aussi efficace (ce n’est pas une surprise) que sa grande sœur. Un excellent choix, rien de mieux.
Si on devait chipoter, je dirai tout de même que l’utilisation des touches de sélection de profil sont difficilement utilisables in-game selon le type de jeu et ne parlons même pas de l’accès aux différents réglages du mode Pro-Aim. Devoir appuyer sur le bouton « mode » qui est très petit pour ensuite sélectionner avec le second votre réglage favori vous vaudra certainement de vous faire descendre avant même de mettre votre œil derrière votre lunette de snipe. Un simple bouton permettant de switcher entre deux réglages préconfigurés pour le joystick droit aurait été plus utile à mon sens.

Sur console, que vous soyez sur Xbox Series X|S ou Xbox One, même constat, elle est diablement efficace. Ah si, il a un bien un détail qui me chagrine personnellement. Pourquoi une connexion filaire ?!?
Pour vous donner une idée des conditions de test, j’ai presque 6 mètres de recul sur mon écran principal de 75″ avec ma Xbox Series X et 4.5 mètres sur mon écran secondaire de 55″ sur Xbox Series S. Voilà le point noir pour moi de cette manette devant tout le reste. Rédhibitoire ni plus ni moins, attaché que je suis à la liberté et au confort qui nous a été offert par les manettes Xbox 360 au déballage il y a 17 ans de cela. Mais cela reste une expérience et un point de vue purement personnels. À vous de voir selon l’usage auquel vous la destinez.

Et…sinon. On a quoi comme autre option ?

Si la Recon Cloud laisse le soin à l’Atom Controller d’aller se frotter au Razer Kishi V2 ou au Nacon MG-X dans la gamme des accessoires « Full-Cloud », la dernière-née de Turtle Beach recherche directement la confrontation avec la Moga XPX5-X Plus et la 8BitDo SN30 Pro.
Intégrant nombre d’options pour un prix relativement serré, la Recon Cloud tient la dragée haute à ses concurrentes directes et est un très bon choix selon les fonctionnalités que vous recherchez.

Aucun des modèles précités ne disposant d’options similaires, il sera donc très difficile pour nous de les comparer. Ça sera clairement à vous, si vous souhaitez profiter d’une manette dédiée au Cloud Gaming de choisir l’accessoire qui vous convient le mieux. Cloud oui, mais console aussi ? Cloud et PC ? Je veux pouvoir jouer sur tout ! Le choix vous appartient.

On en pense quoi au final

Guère plus qu’une Recon orientée mobile, la Recon Cloud reste une prédatrice terrible dans son environnement et met à mal nombre de ses concurrentes. Par sa polyvalence et la pléthore de fonctionnalités dont elle hérite, peu de machines sauront venir la chercher sur le segment, compte tenu de sa tarification et de la qualité générale de la bestiole. Si vous êtes prêts à abandonner sur console votre liberté (merci le fil), vous la gagnerez partout ailleurs. Et c’est exactement pour ça qu’elle est faite.

Proposée à 99,99 euros, elle est disponible sur le site de Turtle Beach ou sur d’autres sites d’e-commerces comme Amazon par exemple. Retrouvez là également sur le Xbox Store à cette adresse.

Le guide des quêtes Xbox Game Pass et Rewards d'octobre 2022 (semaine 4)
Redfall dégaine un nouveau trailer pour Halloween