Test – Obey Me, oublie-moi.

Voir sur le Microsoft Store

Dans ma toute récente carrière de testeur de jeux vidéo, je me suis heurté quelquefois à la difficulté de trouver l’inspiration. Bien souvent, je trouve toujours beaucoup de points positifs pour arriver à tirer l’essentiel d’un titre. Mais tout ça, c’était avant le drame bien entendu, qui prend la forme du titre Obey Me. 

Test réalisé avec dévouement par Spirco.

Ta mission : tout buter. OK !

Pourtant le bougre avait des arguments pour me plaire. C’est un hack-and-slash coopératif ou l’on y incarne une jeune femme aux pouvoirs démoniaques accompagnée de son chien des enfers, à qui l’on donne la mission de faire le sale boulot d’une grande ponte des limbes, à savoir faire passer l’arme à gauche aux démons qui cherchent à détrôner le maître. Alléchant hein ? 

L’aventure se déroule sur Terre, dans des niveaux au design anodin et quelconque. Le bestiaire est à l’image des décors, insipides. Les phases de boss sont quant à elles très répétitives, extrêmement longues et ennuyeuses. 

Ta mission : tout buter mais lentement, longtemps…  

Obey Me ressemble à Darksider Genesis tant par l’aspect “RPG light” que par l’action qui en découle. Mais contrairement à ce valeureux exemple qui est un plaisir à parcourir, celui-là se prend les pieds dans le tapis dès le début. Les mécaniques sont d’un basique affligeant : une attaque faible et une forte, quelques combos et capacités qui auront le délicat plaisir de vous plomber le gameplay. Par exemple, la téléportation ne fonctionne pas en plein combo qui sont d’une lenteur absolue même avec une arme rapide… Un comble ! 

On se retrouve alors la plupart du temps à jouer les palettes de flipper, à rebondir entre les ennemis, jusqu’à ce qu’ils daignent bien arrêter de nous frapper. Pour ce qui est du Co-op, le second perso n’est pas un combattant à proprement parler, il sert tout au plus d’aide au combat avec trois malheureuses capacités par pouvoir et pas vraiment de combo. On repassera pour une session canapé endiablée, sauf si on cherche à se débarrasser d’un pote un peu trop collant.

La partie technique est paresseuse, tant le jeu subit et baigne lui-même dans un ralentissement constant, sans compter les graphismes d’un autre temps, sans être dans l’effet de style rétro ou cartoon.

Conclusion

Pourtant friand des jeux indés chelous sortis d’on ne sait où, je ne conseille absolument pas Obey Me, même en promo. Dans le genre et pour le même ordre de prix, on trouve des titres beaucoup plus amusants, seul ou à plusieurs : Darksiders Genesis, Diablo 3 en sont de parfaits porte-étendards. Bisous.

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu5 heures
  Niveau de difficultén.a.  Jeu terminénon

 

+ Les plus

  • euh...

- Les moins

  • ... le reste

Mot de passe oublié

Xboxsquad

GRATUIT
VOIR