Test – Nimbus le Trublion, une pluie de références

N’avez-vous jamais rêvé de pouvoir prendre votre revanche, et d’avoir la possibilité de pleuvoir sur n’importe qui ? Non ? Bon, je sais, c’est pas très commun comme envie. Mais si jamais ça vous tente, Nimbus le Trublion vous tend les bras… enfin… il n’en a pas, mais vous m’avez compris.

Un véritable coup de foudre

Nimbus le Trublion est le nom français du jeu Rain on Your Parade du studio de développement Unbound Creations. On y incarne un petit nuage dessiné sur un morceau de carton, et accroché à des fils tel une marionnette. Ce dernier va devoir semer la zizanie, voire le chaos et la destruction, ou simplement faire de bonnes actions, selon les niveaux. Votre tout premier objectif sera, par exemple, de saccager un mariage, alors qu’un autre vous demandera d’éteindre un incendie. Pour cela, Nimbus aura la possibilité de faire tomber la pluie à l’endroit où il se trouve. Vous l’aurez deviné, les contrôles du nuage sont on ne peut plus simple : le stick gauche permet de le déplacer alors que maintenir le bouton A arrosera tout ce qu’il se trouve sous votre personnage. La progression dans l’histoire vous apportera de nouvelles capacités, toutes liées à la météo, forcément, pour renouveler constamment l’intérêt du jeu.

Car c’est en effet la première chose qui saute aux yeux : le titre propose une énorme variété dans son contenu. Tout au long de la cinquantaine de niveaux, il n’y aura jamais deux objectifs qui se ressemblent. D’une durée variable, ils s’enchaînent à un rythme soutenu. Effectivement, vous aurez à chaque fois une liste de tâches à effectuer. Une mission pourra être composée d’un unique objectif et être terminée en moins d’une minute, alors que d’autres en proposeront plusieurs (dont certains pouvant être cachés) et vous prendront dix fois plus de temps. En tout cas, pour voir le bout de l’histoire, il faudra y consacrer plusieurs heures. Mais une fois terminée vous débloquerez un « new game + » qui rajoutera des objectifs spécifiques dans tous les niveaux déjà parcourus. Une excellente idée.

Un déluge de clins d’œil

L’autre grande force de Nimbus le Trublion, c’est son humour. Et ça commence dès son lancement avec un « Appuie sur un bouton pour commencer (ou pas, c’est comme tu veux) » qui m’aura facilement tiré un large sourire. Je me suis surpris de nombreuses fois à rire face à des dialogues malins, qui brisent régulièrement le quatrième mur. Ou bien face à des situations complètement ridicules (dans le bon sens du terme). L’humour passe aussi par les innombrables clins d’œil disséminés dans le jeu. Ces derniers prennent la forme de simples références au détour d’un dialogue ou sont même incarnées par des personnages. Mais certaines œuvres cultes telles que The Legend of Zelda, Metal Gear Solid, Counter Strike, et j’en passe, ont un niveau entier chacun qui leur est consacré ! Et c’est toujours avec une certaine hâte qu’on progresse, à la recherche du moindre détail amusant.

Si le fond est de qualité, la forme n’est pas en reste. Son côté graphique façon “craft” fait mouche, avec son héros en carton et des personnages ressemblant à des poupées de laine. Ce côté tout gentil, tout mignon, lui confère une identité propre. Nimbus pourra, par ailleurs, être personnalisé à l’aide de chapeaux et d’accessoires qui seront à débloquer en réussissant les objectifs annexes lors de vos missions. Si vous vous sentez l’âme d’un peintre, vous pourrez aussi tenter de lui dessiner un nouveau visage. Et attention à vous, je vous vois arriver avec vos idées scabreuses, non mais !

Quelques chutes de neige à prévoir

Tout n’est malheureusement pas joli dans le monde de Nimbus, à commencer par ses déplacements. S’ils sont tout à fait convenables pour les niveaux de taille réduite, il est pénible de ne pas avoir la possibilité d’accélérer lorsque l’on parcourt un grand terrain de jeu. De plus le titre souffre parfois de quelques bugs de collision, mais rien de bien gênant, heureusement. Au niveau de l’ambiance sonore, les musiques restent dans le thème, mais sont loin d’être marquantes. Certains effets sonores sont crispants, notamment les huées du public lorsque l’on veut quitter un niveau en cours. Nimbus le Trublion manque parfois de clarté dans certains objectifs. Mais dans l’ensemble, la difficulté est basse, voire peut-être trop.

En terme de contenu, si le titre propose une cinquantaine de tableaux, on sent que certains sont là uniquement par effet de « remplissage ». Je pense par exemple à celui où la seule action possible sera de caresser un chien (oui, cette fameuse mode sur internet), ou encore le mini-jeu où il faudra rester immobile le plus longtemps possible ! Oui, vous avez bien lu ! Et pour les chasseurs de succès qui me lisent, sachez que pour en débloquer un, il faudra lancer ce niveau et poser votre manette pendant une heure. En voilà du temps perdu ! Le reste de la liste est heureusement bien plus intéressant, et dans l’ensemble assez simple (seul un succès m’aura demandé de nombreuses tentatives).

Conclusion

Nimbus le Trublion possède un excellent concept. Il regorge de variété, d’humour et de clins d’œil. Mais s’il propose une durée de vie correcte grâce à sa cinquantaine de niveaux, certains sont surtout là pour faire office de remplissage. De plus, le titre manque parfois de clarté et de finition. Il n’en reste pas moins un jeu sur lequel j’ai passé une petite dizaine d’heures agréables, et ce, sans le moindre regret.

 

Critères d’accessibilité

Déficience VisuelleDéficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Détails TV4KJeu fourni par l’éditeurOui
ConsoleXbox Series XTemps passé sur le jeu8 heures
Niveau de difficultéN/AJeu terminéOui

+ Les plus

  • Très grande variété
  • Bonne durée de vie (une cinquaintaine de niveaux et un new game +)
  • Des clins d’œil à gogo
  • Une bonne dose d'humour
  • Belle identité graphique
  • Un nuage personnalisable

- Les moins

  • Des déplacements parfois un peu lents
  • Certains niveaux manquent clairement d'intérêt
  • Quelques effets sonores pénibles
  • De légers bugs de collision
  • Certains objectifs flous

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription