Test – Super Monkey Ball : Banana Blitz HD, SEGA est assis sur une montagne de bananes en or

Super Monkey Ball est sûrement l’une des séries avec le plus fort potentiel chez SEGA. Malgré cela, rien n’était sorti depuis Super Monkey Ball : Banana Splitz en 2012 sur Playstation Vita. Heureusement, SEGA compte visiblement relancer la machine en ressortant aujourd’hui, et à petit prix (comptez environ 30€), l’épisode “Banana Blitz” initialement sorti sur Wii en 2006. Au delà d’un simple lissage HD, quels sont les changements par rapport à la version Wii, et est-ce que cela suffira à relancer définitivement la machine Monkey Ball ?

.

Un concept extrêmement simple

Super Monkey Ball propose toujours un concept simple : franchir la ligne d’arrivée du stage sans tomber et dans le temps imparti, le tout, dans un décor coloré et une ambiance musicale typée arcade. Ça commence toujours par une simple ligne droite et ça finit par des stages cabossés avec des passages aussi larges qu’un cure-dent. Sur le chemin menant à l’arrivée, vous pourrez également ramasser des bananes plus ou moins faciles d’accès qui, au nombre de 20, vous rapporteront une vie supplémentaire.

Dans le cas de Banana Blitz, ce sont 10 mondes avec des ambiances différentes. On passe par la traditionnelle jungle, pour finir au paradis en passant par l’espace. Les 8 premiers mondes comprennent 8 stages, 1 niveau bonus et 1 boss tandis que les deux derniers comptent 9 stages et 1 niveau bonus. L’histoire principale du jeu (qui se résume en un vol de bananes déjà vu quelque part…) se termine à la fin des 8 premiers mondes. Les deux derniers constituent le moment où les choses “sérieuses” peuvent commencer. Le petit ajout bien sympathique de ce remaster est la médaille champion qui propose comme challenge de finir un monde d’une seule traite sans utiliser de continue. Car oui, si votre compteur de vie tombe à zéro et que vous ratez un stage, c’est le game over et il faudra tout recommencer depuis le début pour avoir cette fameuse médaille champion. Enfin, pour faire un petit point sur la technique du jeu, il n’y a strictement rien à signaler. Oui, sortir un jeu complet et sans aucun problème technique en 2019, c’est possible.

Le saut est ton ami 

Super Monkey Ball : Banana Blitz était donc d’abord sorti sur Wii en 2006 et introduisait alors la mécanique du saut pour renouveler le série en terme de level design et de gameplay. Je n’avais pas fait cet épisode à l’époque donc j’ai découvert la mécanique du saut dans Super Monkey Ball avec cette version HD. Le résultat est selon moi très réussi, d’autant plus que chaque personnage à un saut différent mais nous y reviendrons plus tard. Concernant le level design, qui change forcément pour se caler à cette fameuse mécanique du saut, je regrette que l’ADN même de la série soit totalement absent même ne serait-ce que sur une partie du jeu. Je m’explique, Super Monkey Ball a fait ses début en 2001 dans les salles d’arcades japonaises sans cette possibilité de sauter à tout moment dans un stage, et vous vous en doutez, le challenge était bien plus corsé sans le saut. Ce qui aurait été parfait, c’est qu’ils intègrent une partie des stages où l’on puisse sauter et l’autre non, avec par exemple les niveaux les plus simples avec le saut et les niveaux les plus corsés sans. Bref, Super Monkey Ball : Banana Blitz est assez simple en comparaison à d’autres épisodes de la série mais propose tout de même un peu de difficulté sur la toute fin du jeu.

Sonic se tape l’incruste

Oui, vous avez bien lu, SEGA a ajouté Sonic comme personnage jouable pour la première fois de l’histoire de Super Monkey Ball. Lorsque vous jouez Sonic, les bananes que vous pouviez ramasser dans les stages seront remplacées par les célèbres “rings” des jeux Sonic, accompagnés du non moins célèbre bruitage qui va avec lorsque vous en ramassez. Mais, tout ceci va plus loin que le simple skin. En effet, une des autres particularités de Banana Blitz réside dans le fait que chaque personnage a ses caractéristiques propres. Poids, taille de la boule, hauteur de saut, vitesse et capacité de rebond, ce sont autant de caractéristiques qui changent selon le personnage et à ce petit jeu, Sonic s’en sort très bien. C’est d’ailleurs pour cela qu’il faudra le débloquer en arrivant au bout de l’histoire du jeu et que l’on ne peut pas le prendre en mode challenge.

 

Une sélection de mini-jeux à des kilomètres du standing Monkey Ball

Les meilleurs mini-jeux de l’histoire du jeu vidéo sont dans Monkey Ball. Voilà, c’est dit et je vais vous expliquer pourquoi. Dans Super Monkey Ball 2 et Super Monkey Ball Deluxe (qui regroupe Super Monkey Ball 1 et 2) les mini-jeux étaient aux nombres de 12. C’est peu me direz-vous mais si je vous dis qu’au moins la moitié d’entre eux sont suffisamment développés pour devenir un jeu à part entière, ça change la donne… J’ai personnellement passé des années à jouer à une des variantes (sur 4) du mode billard dans Super Monkey Ball. Autant d’années passées également à jouer au mode course jusqu’à 4 joueurs qui est aussi développé qu’un Mario Kart à l’ancienne. Il y a eu aussi un nombre d’heures incalculables à faire du bowling, ou du rail shooter pour débloquer les niveaux les plus difficiles. Autant d’heures à faire du foot, du baseball, du golf ou du mini golf, du tennis, de la boxe, de la course nautique, de la chasse aérienne et enfin à pratiquer le mode cible. Tous ces mini-jeux avaient plusieurs variantes, des règles personnalisables et plusieurs décors (12 courses différentes en mode course). Bref, tout ça pour dire que normalement, les mini-jeux de Super Monkey Ball sont ultra complets et très fun à jouer, surtout entre potes.

Dans l’épisode Banana Blitz sorti sur Wii, il y avait 50 mini jeux ! Je ne les connais pas mais ça me semble compliquer de faire 50 mini jeux aussi complets que ceux que je viens de vous décrire, mais au moins ils devaient y avoir de quoi faire. Problème, seuls 10 d’entre eux ont fait le chemin du portage avec Banana Blitz HD. Pour ceux qui ont joué à Banana Blitz sur Wii, on se retrouve du coup avec seulement une fraction incompréhensible du nombre original des mini-jeux. Et pour ceux comme moi qui ont fait l’épisode Deluxe, on se retrouve avec 10 mini-jeux à des kilomètres de la qualité des mini-jeux de Super Monkey Ball Deluxe. Pire, le mode cible présent dans Super Monkey Ball Deluxe est de retour dans Banana Blitz HD, mais quand il faut comparer les deux versions, l’envie de se tirer une balle se faire sentir. C’est incompréhensible et c’est réellement le point noir du jeu alors que cela doit normalement être son point fort. Il est à noter qu’un mode décathlon avec classement en ligne est présent histoire de sauver les meubles, mais ce n’est pas en proposant d’enchaîner les 10 mini-jeux présents de ce remaster que cela va les rendre comme par magie meilleurs.

Le fameux mode challenge

Renommé “Contre la montre” ici, il s’agit du cœur du concept de base de Super Monkey Ball et du lieu où le speedrun peut commencer. Exit le découpage en mode standard, confirmé, expert ou maître. Place à un simple découpage du mode aventure en 3 courses. La course détente vous proposera de refaire le premier monde du jeu d’une seule traite. La course standard vous demandera d’enchaîner les 5 premiers mondes sans utiliser de “continue”. Pour finir, la course expert vous demandera la même chose mais pour les 10 mondes du jeu (et là on peut parler de difficulté). Du coup, je vous conseille d’abord de chercher à obtenir les médailles champions mentionnées au début de ce test avec le même personnage pour vous entraîner au mode challenge, d’autant plus que chaque parcours est chronométré et comptabilisé dans un classement vous mesurant au monde entier. Si vous vous sentez l’âme d’un speedrunner, c’est le mode parfait pour vous.

Conclusion

Super Monkey Ball : Banana Blitz HD est un bon jeu d’arcade idéal pour les speedrunners qui, malgré son manque cruel d’intérêt dans ses mini-jeux, vient ressusciter la licence. Mais bon sang on peut aller beaucoup plus loin. Le compte twitter officiel du jeu a posé deux sondages très intéressants sur l’avenir de la licence :

Le premier montre bien les jeux Monkey Ball les plus populaires et ce que la communauté attend comme nouvel opus. Mais bon sang que le deuxième sondage va dans le sens de mes rêves les plus fous que j’ai depuis plus de 10 ans pour cette licence. Soit un nouvel épisode avec des mini-jeux de la qualité de Super Monkey Ball Deluxe, avec des centaines de stages comme ce dernier, le tout couplé avec un éditeur de stage et un multijoueur compétitif et vous obtenez le jeu du siècle. Mais pour en arriver là, il faut que Super Monkey Ball : Banana Blitz soit un succès et du coup je compte sur vous, chers lecteurs de ce test, pour donner sa chance à la série, car Super Monkey Ball ne mérite pas de rester au fond des limbes.

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TVTV full HD  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One  Temps passé sur le jeu25 heures
  Niveau de difficultéExpert  Jeu terminéOui

+ Les plus

  • Techniquement irréprochable
  • Sonic fait plaisir
  • Une difficulté bien dosée

- Les moins

  • Des mini jeux loin des standards Monkey Ball

Mot de passe oublié