Test – Swim Out, une plongée en eaux tièdes

Voir sur le Microsoft Store

En pleine période estivale, il est toujours bon de se rafraîchir avec une activité des plus douces. C’est ce que propose le studio français Lozange Lab avec Swim Out, sorti en ce beau mois d’août sur nos consoles. Un jeu indé qui sollicitera votre esprit logique au bord des différentes piscines. Prêt à plonger en pleine réflexion ?

Se mettre dans le bain

“L’enfer, c’est les autres” disait Sartre. Une expression qui lui est sans doute venue alors que l’écrivain enchaînait les longueurs, perturbé et gêné par les nageurs autour de lui. Entre ceux qui ne longent pas la ligne, ceux qui « doublent » sans vérifier ce qui arrive et ceux qui sont en mode détente, aligner les longueurs dans une piscine municipale peut souvent-être un casse-tête. Un casse-tête que vous propose justement de résoudre Swim Out en vous faisant incarner un nageur qui souhaite regagner l’échelle de sortie. Sauf que, naturellement, vous n’êtes pas seul dans votre carré d’eau. D’autres baigneurs sont sur votre chemin et c’est donc un véritable puzzle-game qui s’offre à vous.

Concrètement, Swim Out propose un déplacement case par case. Les piscines (ou bords de plage) sont ainsi quadrillées et vous pouvez avancer d’une case à la fois. Cependant, chacun de vos déplacements entraînera celui des autres nageurs. Vous aurez donc à anticiper ces derniers et adapter votre trajet pour les éviter et sortir de l’eau sans encombre. Cependant, si les premiers niveaux sont plutôt aisés, le temps d’assimiler les bases du jeu, les tableaux proposés deviennent rapidement plus complexes. Rien d’insurmontable mais de quoi donner un coup de chaud à vos neurones.

En effet, au fil des piscines que vous croiserez, le nombre d’obstacles (poissons, vagues, etc) sera de plus en plus important. Si au début vous ne croiserez que quelques baigneurs aux déplacements facilement évitables, vous rencontrerez ensuite de nouveaux nageurs. Certains utilisent des planches et occupent deux cases, d’autres font du dos crawlé et avancent d’une case tous les deux déplacements, etc. Et en cas de contact, coup de sifflet et retour à la case départ.

SwimOut-gameplay1

Swim Out fait Plouf

Fort heureusement, sur votre ligne d’eau vous trouverez également quelques accessoires à utiliser. Après tout, puisque ces autres nageurs ne veulent guère vous faciliter la nage, vous n’aurez pas de scrupule à les assommer avec une bouée ou un ballon ? Cela freinera leur avancée et vous permettra de passer en toute tranquillité. Certains objets devront être utilisés immédiatement mais d’autres pourront être conservés pour une utilisation ultérieure. De quoi donner un peu plus de réflexion encore à vos longueurs !

Ce que fait Swim Out, il le fait bien. Tout au long des sept tableaux qui vous seront proposés (avec une quinzaine de niveaux chacun), le défi est plaisant. Bien servi par des graphismes aux tons pastel et inspirés des années 60, le jeu se laisse savourer sans accroc. L’atmosphère qui s’en dégage y est plaisante et les bruitages ambiants participe à créer un moment de détente appréciable.Cependant, force est de constater qu’il manque à Swim Out ce petit quelque chose qui donne l’envie d’y revenir. Passé la découverte et la première session de jeu, le titre ne manque guère et a tendance à se faire oublier. Entre l’absence de scoring, de récompenses ou encore de variété dans le challenge proposé, Swim Out se contente d’être un divertissement « sympa ». Mauvais sur aucun point, il manque simplement au jeu un soupçon de folie, de rire, de défis pour véritablement offrir aux joueurs une expérience prenante sur console. Idéal sur mobile dans les transports, moins sur console dans son salon. Reste son prix tout petit (5,99€) qui pourra convaincre ceux qui souhaitent un moment plaisant.

SwimOut-gameplay2

 


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
  Contraste élevé  NC Sous-titres avec indications d’ambiance
 NC  Taille couleur de police NC Identification de la personne qui parle
 NC Marquage des ennemis NC Police personnalisable
 NC Interface personnalisable NC Couleur de police personnalisable
 NC Couleur minicarte personnalisable NC Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
  Option daltonisme NC Sons ambiants signalés (informe sur présence)
 NC Option Text to speech
 NC Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Infos TV 4K HDR  Jeu fourni par l’éditeur oui
  Console Xbox One X  Temps passé sur le jeu 6 heures
  Niveau de difficulté NC  Jeu terminé non

 

+ Les plus

  • Ambiance relaxante à souhait
  • Principe et mécaniques simples
  • 5,99€ pour remuer vos méninges

- Les moins

  • Une courbe de progression plutôt plate
  • Manque de récompenses
Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

1

  1. Merci pour le test @Fab !, pas forcément mon style de jeu ou alors uniquement en petite session sur mobile dans les transports comme tu le soulignait. Même son prix relativement bas ne me motivera malheureusement pas à passer à la caisse.

Vos réactions

Mot de passe oublié