• Actualité
  • Communauté
  • Game Pass
  • Bons plans
  • Test – The Colonists, ou le jeu de gestion paisible et accessible

    Sorti initialement en octobre 2018 sur PC, The Colonists débarque sur Xbox One et Series pour faire de vous un maître dans l’art de la colonisation. Alors attention, ici il n’est pas question de diriger des humains mais des petits robots tout mignons qui souhaitent imiter leurs créateurs. Mais alors, qu’est-ce que ça vaut la colonisation par machine ? Réponse dans ce test qui promis, ne prône pas l’esclavage !

    Vous êtes Christophe Colon

    The Colonists est un jeu de gestion où votre but sera de créer la colonie la plus puissante. Comme dit précédemment, vous ne serez pas aux commandes d’être vivants mais de petits robots qui ont bien l’intention de devenir indépendants. Le titre se découpe en plusieurs modes relativement classiques pour le genre : campagne, défi et le bac à sable. Vous pourrez vous essayer au traditionnel didacticiel, en démarrant la campagne, ce qui vous permettra ainsi d’assimiler les premières bases. Les composantes un peu plus avancées vous seront affichées plus tard via des fenêtres explicatives lorsque vous sélectionnerez l’option associée. Je regrette que quelques éléments ne soient pas plus développés, notamment sur la partie militaire où le joueur est plus ou moins livré à lui-même (cette partie n’est pas évoquée dans le tutoriel). En ce qui concerne la campagne, onze scénarios seront divisés en deux arbres, un dédié à la partie militaire et l’autre, à l’économie. Le classique bac à sable laissera libre court à votre imagination pour vous étendre sur le territoire tandis que le mode défi proposera quelques objectifs à remplir avant un temps donné.

    Pour développer votre colonie, votre première préoccupation sera de récolter des ressources. Comme tout jeu de gestion qui se respecte, chaque matériau est utilisé dans un but précis. Génération d’énergie, nourriture (comment ça les robots n’ont pas besoin de se sustenter ?), ressources minières ou exploitation forestière, le programme est plutôt fourni. Ensuite, chaque élément peut ainsi être transformé via des usines de production. De ce côté, The Colonists n’innove pas vraiment, mais le titre reste tout de même accessible, reposant et agréable à parcourir.

    Autre principal paramètre à prendre en compte : la productivité de votre colonie, qui sera impactée selon différents facteurs. Premièrement, il vous faudra de la matière première pour créer d’autres ressources en masse. Vous devrez donc veiller à toujours être proche d’une source, sinon il vous faudra explorer la carte à la recherche des précieux sésames. Un point qui se démarque, celui de la gestion des routes. Une route est caractérisée par un deux points, un à chaque bout. Si un point est obstrué par un entassement de ressources, c’est une bonne partie de votre productivité qui en pâtira. À vous donc de surveiller afin que tout aille pour le mieux, en stockant les ressources dans des entrepôts par exemple, ou en créant des voies supplémentaires pour libérer un maximum de place. Sur ce point, The Colonists apporte un peu plus de dimension à l’aspect gestion, un point non négligeable donc.

    Veni, Vedi, vici

    Pour l’emporter, deux possibilités. Soit il vous faudra atteindre un objectif économique en un certain temps, soit conquérir le territoire ennemi. Pour l’aspect économie, cela peut être par exemple de construire une merveille, une finalité qui ne devrait pas être inconnue des amateurs des Age of Empires. En ce qui concerne la victoire militaire, je regrette qu’elle ne soit pas plus stratégique et développée. En effet, il vous suffira seulement de construire en masse des miradors que vous améliorerez, afin de détruire ceux de vos adversaires. À chaque mirador détruit, vous gagnez du terrain face à votre ennemi, jusqu’à atteindre sa fusée (et donc son cœur ou hub principal) qui symbolisera votre triomphe.

    Vous pouvez régler la difficulté de l’IA, du niveau occasionnel au difficile. Pour le coup, si vous êtes amateur de challenge, ne tentez même pas l’expérience en occasionnel. L’IA n’attaque jamais et ne réplique pas, ce n’est donc pas forcément sur ce mode de difficulté que vous devrez miser. Cependant, le titre ne cherche pas à imposer un challenge excessif, mais un divertissement abordable, même pour les débutants dans le genre.

    Pour ce qui est de la prise en main, vous ne devriez pas avoir de soucis. En effet, vous pourrez choisir vos bâtiments via une roue de sélection segmentée en différentes parties. Il y a juste quelques moments où j’ai choisi le mauvais bâtiment car à force de vouloir aller vite, je sélectionnais celui d’à côté. Mais globalement, les mécaniques de gameplay sont bien adaptées à la manette et vous pourrez facilement les assimiler via le tutoriel. La caméra propose des mouvements très libres et il reste agréable à déplacer dans sa petite colonie.

    Un contenu conséquent

    En termes de durée de vie, The Colonists a de quoi vous occuper une bonne partie de votre temps. Les scénarios de campagne pour la partie économique restent assez longs, surtout si vous souhaitez décrocher la médaille d’or. De mon côté, je n’ai complété que la partie militaire, trois scénarios de la partie économie et j’ai 40 heures au compteur, je ne vous ai donc pas menti. Si le jeu se veut abordable, les succès quant à eux représentent un challenge véritablement corsé, surtout si vous souhaitez vous frotter au saint Graal des 1000G. De plus, le contenu se veut relativement diversifié. En effet, les bâtiments proposent différentes approches, par exemple ceux dédiés au bois, vous pourrez choisir quel type de bois vous allez planter ou bien encore comment utiliser et transformer vos ressources.

    Testé sur une Xbox Series X, le titre se charge très rapidement. Je regrette que techniquement, il n’ait pas été un peu plus poussé. En effet, même si la direction artistique est plutôt mignonne, j’ai trouvé ça dommage qu’elle n’ait pas été un poil plus fignolée, avec un peu plus de détails. Alors certes, on est sur un jeu de gestion, mais avec les puissantes machines qu’on a aujourd’hui, on reste en droit de demander un petit peu mieux. Ceci dit, cela n’a pas gâché mon expérience, j’ai tout de même passé un bon moment dessus.

    Conclusion

    The Colonists devrait plaire aux amateurs de jeux de gestion avec une petite dimension stratégie. Plutôt accessible dans son gameplay et sa difficulté, le titre dégage une atmosphère posée qui devrait combler les débutants comme les confirmés. Graphiquement mignon, il aurait tout de même mérité d’être un poil approfondi à ce niveau-là, même si techniquement, il tourne relativement bien. Avec une durée de vie conséquente, il devrait vous occuper pendant de longues heures.


    Critères d’accessibilité

      Déficience Visuelle   Déficience Auditive
    Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
    Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
    Marquage des ennemis Police personnalisable
    Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
    Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
    Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
    Option Text to speech
    Ralentissement du jeu

     

    Conditions de test

      Détails TV Full HD   Jeu fourni par l’éditeur oui
      Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 40 heures
      Niveau de difficulté N.A.   Jeu terminé Non