The Escapists 2 – Big Top Breakout

The Escapists 2 est régulièrement alimenté en contenu additionnel par le studio de la Team17. Ainsi, après The Glorious Regime et Wicked Ward, on accueille une nouvelle prison de laquelle il faudra s’échapper avec Big Top Breakout. Team17 nous ayant offert la possibilité de tester ce nouveau DLC, on vous propose notre compte-rendu sur ce dernier dans ce test à l’issue duquel vous ne trouverez pas de note. En effet, je pense que notre ressenti suffira pour vous faire une idée de l’intérêt ou non pour vous d’acquérir Big Top Breakout pour The Escapists 2.

Qu’est-ce que c’est que ce cirque ?

Disponible d’entrée de piste, même pour ceux qui n’ont pas réussi à s’échapper de toutes les prisons de l’expérience de base proposée par The Escapists 2, cette nouvelle prison est en réalité un cirque. Non pas un cirque au sens figuré où régnerait un joyeux bordel. Mais un véritable cirque avec sa scène, son animalerie, ses clowns et ses gardiens.

Le principe reste le même : vous échapper par tous les moyens possibles offerts par le jeu. Dès la cinématique d’introduction, je vois le directeur de la prison m’amener à l’animalerie et je me vois déjà chevaucher tel un héros des temps modernes cet éléphant pour m’enfuir par la porte principale. Dans la séquence de gameplay capturée par mes soins, je suis toutefois parti sur une toute autre approche : réparer ce gigantesque canon pour me catapulter en dehors de l’enceinte de la prison. Vous ne verrez pas le résultat et je ne compte pas vous dire toutes les opportunités offertes par ce nouveau DLC mais l’intégration d’une thématique dédiée au cirque est parfaitement maîtrisée. D’autant plus que si on philosophe un tantinet sur la question, on peut trouver des similitudes entre ces deux milieux.

Simplement une nouvelle prison

L’utilisation de cet adverbe n’est pas à considérer d’une manière péjorative. Oui Big Top Breakout propose uniquement une nouvelle prison dans une thématique précise et ne réinvente en rien les mécaniques auxquelles The Escapists 2 nous a habitué. On passe notre temps à remplir quelques tâches par-ci par-là pour obtenir des pièces afin d’acheter des objets nécessaires au crafting d’une cinquantaine d’objets spécifiques chez les revendeurs du coin. On fouille les cellules de nos compagnons, on brave quelques interdits, le tout manque clairement d’indices et peut rebuter les novices de la Licence. Toutefois, une simplification des mécaniques ferait perdre son charme au titre puisque ce sont nos tentatives d’évasion, concluantes ou non, qui sont à l’origine de situations cocasses !

Comme dans le jeu original, les journées en prison sont rythmées par un planning horaire très strict. Se rendre, ou non, à l’appel, au réfectoire, à la salle de gymnastique, etc… Il suffit de se rendre à l’endroit obligatoire sans pour autant effectuer les tâches demandées (manger au réfectoire, faire de l’exercice au gymnase) pour profiter de quelques moments de répit pour s’occuper de ces besognes personnelles puisque tout le monde est concentré au même endroit hormis quelques gardes. Un temps de liberté durant lequel on explore le champ des possibles pour mettre au point notre plan d’évasion. Côté nouveautés, on note la présence de quatre jobs inédits pour se faire bien voir de nos gardiens : coller des affiches aux quatre coins de la prison, donner à manger aux lions, maquiller d’autres personnes ou encore jouer avec des ballons pour faire le show. A défaut d’un fun immédiat, ces travaux ont le mérite d’être parfaitement intégrés dans la thématique du cirque. A noter qu’à la fin de chaque journée, vous devrez aller participer avec vos compagnons de cellule à un grand show pour les visiteurs, sympa !


The Escapists 2 – Big Top Breakout propose une nouvelle prison sur la thématique du cirque. Sympathique et proposé à un tarif plus qu’honnête (3.99€ – inclus dans le Season Pass) pour jouer en solo ou en coopération dans ce nouvel environnement, je ne vois pas ce qui vous empêcherait de passer à la caisse pour prolonger l’expérience proposée par le titre de la Team17. Classique, basique et simple !

+ Les plus

  • L'environnement sympa d'un cirque
  • Un petit prix !
  • Les nouveaux jobs

- Les moins

  • Identique à la formule initiale
Je suis tombé dans la marmite Xbox en 2003 et depuis je n'ai plus besoin de potion magique pour m'intéresser à tous les jeux qui sortent sur ces belles machines au fil des années. Je suis accessoirement un PGM en mousse.

Vos réactions

Mot de passe oublié