Test -The Shapeshifting Detective

Précédemment, sur XboxSquad.fr : Là vous vous êtes normalement imaginé la voix du type des séries TV du samedi soir. Maintenant, passons à la voix de détective à l’ancienne, désabusé, qui abuse du Jack Daniel’s et des clopes :

Les jeux à tester n’arrêtaient pas d’arriver à la rédaction Xbox Squad, malgré les gros hit je me portais volontaire pour tester Dr Dekker de D’Avekki Studios, des indé qui se sont spécialisés dans le FMV. Le jeu, bien que très sympa, me fit sombrer dans la folie avec son scénario en apparence simple, virant rapidement au surnaturel. Le test se perdit dans une faille spatio-temporelle laissant au seul rédac chef d’Xbox Squad le pouvoir de l’en sortir.

Quelques mois après, le studio D’Avekki annonçait la date de sortie de leur nouveau projet, The Shapeshifting Detective, de quoi me faire sortir de ma retraite forcée dans l’asile dans lequel je me terrais. FMV, sur Xbox, personne sur le coup… Je réunis tout le courage qu’il me reste et me porte volontaire pour tester ce jeu, plus ambitieux que le précédent ! Cette nouvelle prod du studio allait-elle définitivement me condamner à la folie éternelle ou, au contraire, allait-elle me redonner l’envie d’écrire et d’affronter tout type de jeux et scénarios sans risque de rechute ? La réponse, dans le test qui suit.

TRACES TO NOWHERE

Dorota Shaw est morte, étranglée, découverte et totalement nue, dans sa chambre, par sa propre mère… En apparence, Dorota est aimée de tous les habitants de la petite ville d’August. Qui a donc bien pu commettre cet acte abject ? Peu de suspects, le chef de la police locale a bien quelques doutes, quelques pistes, mais aucune preuve. Vous êtes Sam, détective, et votre boulot va être de découvrir qui a bien pu assassiner la belle Dorota.

Pour ce faire, et en essayant de ne pas vous faire remarquer, vous aller utiliser le pouvoir de transformation de Sam. Le détective est en effet capable de se transformer en qui il veut : vous allez donc pouvoir utiliser ce don pour vous mettre dans la peau des suspects, au risque de vous mettre dans celle de la prochaine victime.

Vous vous retrouvez donc dans l’hôtel du coin, dans une chambre louée par Chef Dupont (le chef de la police), d’après lui le meurtrier séjourne ici, il suspecte en particulier une personne faisant partie d’un groupe lisant l’avenir dans les cartes de tarot. 

THE MAN BEHIND THE GLASS

La particularité de The Shapeshifting Detective, vous l’aurez compris, est de vous mettre dans la peau d’un détective ayant la capacité de se transformer en qui il veut, quand il le veut. Pour cela, rien de plus simple, un petit tour dans la chambre d’hôtel que vous louez, à l’abri des regards et hop, transformation en un des suspects du meurtre de miss Shaw. Loin d’être gadget, cette capacité sert a faire avancer l’affaire et à mieux tromper les suspects. Exemple : suspect N°1 dit que suspect N°2 était avec lui le soir du meurtre… Vous mettre dans la peau de N°2 vous permettra d’apprendre pourquoi N°1 a menti et si il faut continuer à le voir comme un suspect ou si il avait plutôt autre chose à cacher.

Autre exemple : se mettre dans la peau de suspect N°1, donner rendez-vous à suspect N°2 puis se mettre dans la peau d’un autre personnage afin de pousser le vrai suspect N°1 à quitter sa chambre et reprendre sa place pour le RDV. Enormément de possibilités s’offrent a vous, parfois vous pourrez même zapper certaines questions ce qui apportera de nouvelles possibilités. Autre truc sympa à prendre en compte, le meurtrier est choisi aléatoirement parmi les suspects dès le début de la partie, vous pouvez finir le jeu (ce qui prend environ 2 ou 3h) puis relancer une partie qui sera totalement différente de la précédente avec un tout autre dénouement.

Loin de The Infectious Madness of Doctor Dekker et ses questions/réponse plutôt basique dans leur déroulement, The Shapeshifting Détective propose un système de dialogue amélioré et plus dynamique, le jeu poussant à switcher entre tout les protagonistes, offrant parfois des dialogues marrants ou même totalement inquiétants.

REALIZATION TIME

Niveau ambiance, rien à redire, les acteurs sont plutôt bons dans l’ensemble et rares sont ceux qui surjouent leurs scènes. Le scénario est vraiment bien écrit, poussant à vouloir absolument connaitre la suite, voir à carrément refaire une partie une fois le premier run terminé histoire de connaitre les autres possibilités de dialogue si à tel ou tel moment le joueur décide de répondre tout autre chose. Contrairement à certains jeux de ce genre ce n’est pas de la poudre aux yeux, les situations changent réellement et la fin en sera modifiée.

La bande son n’est pas en reste, les thèmes accompagnant parfaitement les situations tout en renforçant le côté film noir flirtant avec le paranormal. Seule ombre au tableau, le jeu est encore une fois en anglais intégral et propose des sous titres uniquement dans la langue de James Bond. Mais il ne faut pas oublier que c’est un studio indé, que l’éditeur est tout aussi modeste et que par conséquent ils n’ont pas les moyens de proposer une trad dans toutes les langues. Malgré tout, le jeu mérite qu’on si intéresse et le niveau d’anglais demandé n’est pas insurmontable (la preuve, je l’ai fini).

MY LOG HAS A MESSAGE FOR YOU

The Shapeshifting Detective est un vrai bon jeu d’enquête, on entre vite dans l’ambiance mystérieuse du titre et on prend goût à dialoguer avec tous ces personnages éclectiques. Avec ce jeu, D’Avekki Studios affiche une réelle évolution par rapport à The Infectious Madness of Doctor Dekker, tout en montrant qu’ils savent très bien poser une ambiance et raconter une histoire. Le fait qu’il soit tout en anglais ne doit pas être un frein à la découverte de ce titre atypique, ce genre de jeu étant assez rare de nos jours. Il faut, à mon humble avis, supporter ce genre de production.


(Reprendre la voix de détective fan de Jack Daniel’s et cigarettes) :

Finalement cette enquête était une vraie bonne thérapie, j’écris à nouveau et j’attends avec impatience le prochain jeu du studio, je ne regrette pas d’avoir donné le test de Red Dead Redemption 2 à ElPerplexo (NDLR : ce n’est jamais arrivé…) pour me consacrer à The Shapeshifting Detective. Je reprends goût à la vie et je n’ai plus peur que les gens avec qui je parle soient des meurtriers potentiels. En revanche je commence a développer une certaine attirance et fascination pour les rousses…

Conditions du test

Si le tableau ne s’affiche pas, cliquez ici

Accessibilité du jeu

 

+ Les plus

  • Histoire captivante
  • Les métamorphoses, un vrai plus pour le système de dialogues
  • Ambiance film noir/surnaturel au top
  • Violet et Dorota

- Les moins

  • Tout en anglais
  • L’enchainement de certains dialogues pas forcément toujours fluide
  • J’ai pas pu chopper Violet...
MechaSokoj est un Sega-sexuel devant l’éternel et a donc migré naturellement vers la Xbox à la mort de maître SEGA. Il y a retrouvé le côté Gaming adulte et gros gamer si cher à la firme du hérisson bleu.

5

  1. Test vraiment sympa à lire. On voit que tester des jeux vidéos ça peu laisser des séquelles. ^^

    Ce jeu sera parfait pour madame qui adore les jeux d’enquêtes.

    • On est a la limite du dédoublement de personnalités avec ce genre de jeu, ça rends fou, attention!

  2. ça me donne envie tout ça … et bien avant que tu ne commences a parler des rousses!

  3. Ahhhh pas de sous-titres sur les diffusions radios :(

Vos réactions

Mot de passe oublié