Test – They Are Billions, qui veut en buter des millions?

Il y a une vingtaine d’années, je découvrais le jeu de stratégie en temps réel avec Age of Empires. Vint ensuite Age of Empires II puis la fin de mon adolescence et avec elle la fin de mon engouement. J’ai vécu ces deux dernières décennies en oubliant presque les longues heures que j’y avais consacré. C’est pourtant avec grand plaisir que j’ai replongé dans une version steampunk apocalyptique du genre où il n’est plus du tout question de Celtes et de Byzantins.

Zombie free or not zombie

L’action se déroule en 2260. Deux siècles plus tôt, l’humanité a bien fait de la merde. On ne sait pas ce qu’il s’est passé mais la majorité de la population mondiale a été infectée. Il ne reste que quelques milliers de personnes qui ont été épargnées. Elles ont trouvé refuge dans un cratère et y ont bâti une nouvelle société qui semble prospère et ne pas être menacée malgré les infectés qui rôdent. La cité est dirigée par un va-t-en-guerre un peu mégalo qui s’est attribué le titre d’empereur. Ce dernier a dû épouser l’idéologie nazie entre-temps parce qu’il trouve qu’on est un peu à l’étroit là-dedans et qu’il est temps d’aller civiliser le reste du monde en l’expurgeant de ses indésirables.

Nous voilà partis pour établir des colonies parmi les zombies. Nous avons ici une parfaite métaphore de la colonisation où une puissance étrangère s’approprie un espace et, sous prétexte d’apporter progrès et civilisation, extermine par dizaines de milliers les populations locales. Car oui les zombies attaquent nos colonies, mais ils étaient là avant. On vient piller leurs richesses en les traitant comme des moins que rien, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils n’opposent aucune résistance. Peut-être que si on avait appris à les connaître autour d’un petit barbecue on n’en serait pas là !

Je vais partir du principe que Plants vs Zombies ne compte pas et je vais vous faire un aveu : je n’ai jamais joué à un jeu où il y avait des zombies. J’exècre les zombies. C’est pas hygiénique et ça n’a aucune conversation. En dépit de mon plaidoyer vibrant pour la concorde entre les peuples, je pense que ça fait tout de même une bonne base pour de l’extermination de masse.

They are billions - Arbre des technologies

C’est quand y’en a des milliards qu’on a des problèmes

La colonisation ne sera pas de tout repos. Vos missions se divisent en trois catégories. La première consiste à construire, développer son camp et à survivre en respectant certaines contraintes. Il faudra partir en exploration, collecter des ressources, bâtir des défenses et former des unités pour résister aux hordes de zombies.  Dans un deuxième temps, vous aurez des missions tactiques où vous partirez explorer des donjons avec seulement un héros accompagné de quelques unités pour récolter de quoi développer votre arbre de technologie. Nous avons enfin accès à un mode horde où il s’agit d’organiser ses troupes pour défendre un point donné.

J’ai débuté une partie dans ce qui me semblait être le mode normal mais ai subi deux échecs. J’ai dû me résoudre à faire preuve d’humilité et sélectionner la difficulté « petit tas de caca ». Numantian Games annonce 90 technos à débloquer, une campagne de 60 heures et jusqu’à 30000 zombies affichés en même temps sur la map ! J’en suis encore à paniquer quand ils arrivent à 50 ! En ce qui concerne la durée de vie, je pense qu’il doit s’agir d’une hypothèse basse, sans échouer et dans une seule difficulté. Après 18 heures de jeu je ne pense pas en être au tiers et je n’ai débloqué que 10 technos.

Aucun effort n’a été fait pour l’adaptation console, que ce soit en termes de taille de police ou de contrôles à la manette. L’ensemble des raccourcis se gère relativement facilement mais le déplacement du curseur à la manette est poussif. À tel point que ce test était à l’origine attribué à Bibi mais le mouvement du curseur s’accompagne d’un effet de flou qui lui a donné une sensation de vertige. Cela l’a empêché de finir la première mission.

 

Une friandise qui n’a pas sa place sur console

Je n’ai pas ressenti le même malaise que Bibi mais, comme souvent sur console, j’ai trouvé que le déplacement du curseur à la manette n’était pas adapté. Je n’ai pas fini le jeu mais j’ai peur qu’à mesure de ma progression cela devienne de plus en plus lourd et ingérable. Ce jeu est clairement fait pour être joué au clavier et à la souris sur un écran de PC. Les débuts sont difficiles et on ne vous fait pas de cadeaux. Il faut mettre sa fierté de côté et accepter de commencer en mode débutant. La courbe de progression, bien que lente, est régulière et n’est pas non plus frustrante. Alors que j’y allais à reculons et que le test ne m’était pas destiné, j’ai tout de même passé sans m’en rendre compte et avec délectation un peu moins d’une vingtaine d’heures sur They Are Billions. J’ai enfin aimé un jeu avec des zombies ! S’il vous intéresse, je ne peux que vous conseiller de prendre la version PC.

 

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Détails TVFull HDJeu fourni par l’éditeuroui
ConsoleXbox OneTemps passé sur le jeu18 heures
Niveau de difficultéFacileJeu terminénon

 

+ Les plus

  • Age Of Empires avec des zombies
  • M'a fait aimer les zombies
  • Plaisir de renouer avec le genre STR

- Les moins

  • Contrôle à la manette
  • Taille de police

3

  1. Je sature un peu des zombies…

  2. Dommage mais une mauvaise adaptation et tout le jeu part à l’eau. Les 1 ou 2 trailers que j’avais vu me donnait envie…ben ça sera sur pC pour moi ! Merci pour le test en tout cas. Et oui, un zombie n’a rien d’hygiénique . :)

  3. Dommage il m’aurait sûrement intéressé malgré une overdose des zombies peut être un jour sur le gamepass

Vos réactions

Mot de passe oublié