Test – Trials Rising, le meilleur jeu de la série ?

L’heure est enfin arrivée ! Après un Trials Fusion au lancement catastrophique et à la direction artistique très douteuse et un Trials of the Blood Dragon que tout le monde à oublié depuis longtemps, la licence phare du try hard fait enfin son retour avec Trials Rising qui compte bien redonner à la série ses lettres de noblesse.

Un retour aux sources

Fini les délires futuristes de Trials Fusion, nous sommes enfin revenus à quelque chose de plus terre à terre. En effet, Trials Rising se veut comme un tour du monde avec des pistes reproduisant fidèlement des lieux, villes ou monuments historiques populaires dans le monde entier, ou plutôt devrais-je dire de l’hémisphère nord en attendant l’arrivée des DLC Bien évidemment, c’est notre belle tour Eiffel qui à été reproduite dans la piste située en France. Enfin, Trials Rising constitue également une sorte de tour du monde musical avec un retour à la diversité et aux vraies musiques qui collent bien mieux à l’ambiance d’un trials que ce qui s’était fait sur Trials Fusion.

En plus du tour du monde que Trials Rising proprose, il vous faudra suivre l’évolution de votre carrière comme si vous étiez un pilote en herbe dans la vraie vie. Cela se traduit tout d’abord par une courbe de progression infiniment plus lisse qu’à l’accoutumé. Vous commencerez très doucement avec des pistes débutantes pour finir sur des pistes ninjas que seule une poignée de joueurs dans le monde peut se vanter d’avoir fini. Les pistes sont aussi désormais au nombre de 123 (c’est plus que Trials Fusion avec tous ses DLC) et l’ajout de la médaille de diamant au-delà de la médaille de platine parachève une durée de vie infinie dès lors que vous vous mettez en tête de toute les obtenir (bonne chance, vraiment, si vous souhaitez toutes les obtenir).

Ensuite, la présence de sponsors divers et varié reprenant des marques bien connues de tous comme Redbull ou KTM permettent d’accentuer votre ascension dans le monde de Trials. Ces sponsors vous proposeront en effet des contrats testant vos capacités dans le jeu, le tout étant bien évidemment payé à la hauteur de la difficulté du contrat. Enfin, le nouveau concept de stadium est finalement ce qui se situe au cœur du concept de Trials Rising. Il s’agit de tournois qui prennent la forme de trois pistes. La première est une piste X-cross à 8 pilotes où il faudra finir dans les 4 premiers. S’ensuit une piste Supercross à 4 pilotes où il faudra finir dans les 2 premiers. Puis vient le duel final où il faudra bien évidément finir premier. Une fois cela fait, une finale reprenant les trois précédentes courses à la suite vous sera proposée afin de finaliser le stadium. Les 9 stadiums du jeu se présentent de la même façon et vous donneront accès une fois complétés à la grande finale qui constitue la fin du jeu (même si, vous l’aurez compris, le concept de fin n’existe pas vraiment dans un jeu Trials).

Le meilleur jeu de speedrun ever

Mon premier réflexe lorsque je mets les mains sur un nouveau Trials est de tester le moteur physique du jeu et toutes les possibilités de gameplay qu’il peut nous offrir. Toutes les techniques du jeu passent sous mon microscope : le fender, les slides, les bounces, le climb, le bunny up ainsi que les propriétés de chaque moto telles que le frein, l’accélération et la souplesse. Sur ce plan-là, Trials Rising se veut différent de Trials Fusion sur un certain nombre de techniques. Le fap a quasiment disparu, le throttle control est plus « facile » qu’auparavant et le fender accroche bien mieux. Pour faire plus simple : la moto est plus lourde qu’avant, le frein est plus puissant et cela donne la sensation manette en main d’une moto un peu plus réaliste. De plus la Donkey et le Vélo sont tous les deux redevenus très maniables. Le vélo est même carrément devenue indispensable pour décrocher des records sur certaines pistes. Bref, inutile de tergiverser, nous avons là la meilleure physique parmi tous les jeux Trials, tout simplement.

Quand Forza devient source d’inspiration

Depuis Trials HD, les développeurs mettent à disposition leurs outils de création pour permettre aux joueurs de créer leurs propres pistes ou jeux d’adresses pour ensuite les partager avec toute la communauté. Ainsi, la communauté fait vivre chaque jeu Trials sur plusieurs années en sortant régulièrement des pistes, avec un niveau de qualité pouvant atteindre celles proposées par Redlynx. Sur ce plan, Trials Rising perpétue la tradition avec cette fois la possibilité pour les créateurs de modifier à volonté la taille de tous les objets de l’éditeur, ainsi que d’ajouter du public dans les décors pour y mettre un peu plus de vie à leurs pistes. Petite ombre au tableau cependantil n’est toujours pas possible de créer des pistes directement en coopération.

Depuis Trials Evolution le joueur peut également personnaliser son pilote et sa moto. Jusqu’ici cet aspect était assez basique mais les développeurs ont  semble t’il vu ce qui se faisait en matière de personnalisation du côté de la licence Forza. En effet, vous pourrez désormais vous amuser à personnaliser librement votre pilote et votre moto via le même système de calque que l’on peut retrouver dans la licence de Turn 10. Tout est désormais possible, du pilote couvert de pub pour votre région ou votre team jusqu’au pilote cosplayé en Master Chief ou autre personnage issu de la pop culture. Vous pourrez ensuite partager vos créations dans la boutique du jeu, exactement comme dans Forza. Mine de rien cela nous fait un sacré changement qui est le bienvenu dans la série. Notez enfin que les fameuses loot box feront leur apparition afin de vous donner des éléments de personnalisation supplémentaires. Mais rassurez-vous, à priori elles ne sont accessibles que via la monnaie in-game du jeu.

Une finition à revoir

Des bugs dans tous les sens, en veux-tu en voilà ! Tout le monde y a droit : les speedrunners, les ninja, les créateurs, tous ! On ne va pas faire une liste exhaustive des bugs, mais certains d’entre eux sont assez bloquants dans la progression du joueur pour grimper dans le leaderbords, ce qui . On compte sur Redlynx pour règler tous ces soucis rapidement. Quant à l’absence de lobby privé pour le multijoueur en ligne, si son absence fait tâche au lancement, nous savons qu’il devrait arriver en avril. Quoiqu’il en soit, Trials Rising reste bien plus abouti sur tous les plans que Trials Fusion à sa sortie et constitue un jeu solide sur le fond.

Clairement le meilleur jeu Trials à ce jour. Le concept de tout du monde constituait sûrement la meilleure chose à faire pour la série. Il reste juste aux équipes de Redlynx à peaufiner le jeu et corriger tous ces vilains bugs pour enfin avoir le Trials que l’on attendait depuis des années.

+ Les plus

  • Une physique de la moto parfaite
  • Un contenu immense
  • Des pistes magnifiques

- Les moins

  • Des bugs à la pelle
  • Trop de contrat tue le contrat
  • Pas de multijoueur privé pour l’instant
Né avec une Super Nintendo dans les mains, ma route à un jour croisé celle de la Xbox 360 et de son XBLA. Depuis, je suis speedrunner sur Trials.

11

  1. Est ce que Trials Évolution sera un jour rétrocompatible ? J’aimerais bien y rejoué.

  2. Absolument pas d’accord avec Trials of the Blood Dragon. Accessible avec en prime l’ambiance déjantée “Blood Dragon”. Peut-être un mauvais jeu pour les fans de Trials mais un chouette moment pour ceux qui ont aimé Far Cry : Blood Dragon :) Bon faudra en tout cas que je trouve un peu de temps pour ce Trials Rising, il a l’air chouette :)

    • Je croyais que c’était toi qui avait fait le test.

    • C’est air que je me poilé 2 ou 3 fois devant les dialogues de dingue même si ça n’est pas vraiment un épisode canon de la série.

  3. Ah merde jai oublié de changer l’auteur -_-‘
    Merci :)

  4. Moi aussi j’avais bien aimé blood dragon

  5. C’est un peu le retour du Roi du trials ce jeu.

  6. ShinFenix faisait pas le test de Kingdom Hearts 3 aussi ?
    Il me semble pas l’avoir vu encore….

  7. Fan de la série Trial je reste sur ma faim avec celui-ci. Ok la personnalisation a la Forza fait plaisir, mais bon ça n’est que du visuel.
    Quand au fait qu’il n’y a que 3 motos (+1 vélo et une moto tandem qui sont pratiquement jamais utilisé).
    Quand aux sponsors, mis a part nous faire faire 100 fois le même circuit, ils n’apporte pas grand choses.
    Les noisettes dorées font leur retour (comme dans Fusion) et ça sa fait plaisir

  8. 123 pistes au compteur dès le départ, c’est fort. Un super physique c’est génial. Un retour aux origines après un Fusions discutable, parfait. Hâte de mettre les mains dessus même s’il y a quelques bugs.

Vos réactions

Mot de passe oublié