Test – Turbo Golf Racing, un early-access qui donne envie !

Lorsque j’ai vu un premier aperçu de Turbo Golf Racing en conférence, mes yeux se sont remplis d’étoiles. Un jeu de course, mais qui rajoute un ballon. Une ressemblance certaine à Rocket League, des ajouts qui avaient l’air fun, il n’en fallait pas plus. Dès que possible, je me suis plongé dans ce tout nouveau titre de Hugecalf Studios.

Rocket Golf Racing !

On ne peut pas le nier. Dès le début, la ressemblance avec Rocket League se fait clairement ressentir ! Trois modèles de voiture sont disponibles et un schéma de commandes très inspiré : dérapage, saut et double saut. Un petit tutoriel nous permet d’apprendre les bases avant de commencer les choses sérieuses pour casser la similarité. On retrouve aussi un boost et une jauge qui se remplit avec le temps ou en ramassant des bombonnes sur le terrain. Petite surprise, les véhicules de Turbo Golf Racing peuvent déployer des ailes pour planer ! Après quelques parties, nous débloquons également deux emplacements de capacités, une active et une passive. Il est par exemple possible d’obtenir une arme qui permet de projeter une onde de choc autour de soi pour pousser la balle, et d’avoir une balle plus grande. Les développeurs ont cependant encore du travail à faire sur les contrôles, ceux-ci sont parfois un peu imprécis.

Le but de TGR est simple ! Sur chaque piste, il faut utiliser sa voiture pour pousser un ballon jusqu’au trou. « Oh mais c’est tout ? C’est nul » me direz-vous ! Et vous auriez complètement tort, tant les tracés sont dessinés ingénieusement. Entre grandes courbes, rebords abrupts qui peuvent faire chuter votre balle et la faire réapparaitre quelques mètres auparavant, murs gigantesques,  ainsi que des arbres sur le chemin, des zones de sables, d’herbes… Tant d’éléments qui pourront faire rebondir votre balle dans la mauvaise direction, la ralentir voir la stopper entièrement alors que vous êtes lancés à pleine vitesse. J’ai ainsi dû apprendre à doser les frappes de balles pour lui donner l’effet souhaité, ne pas la pousser trop fort ou au contraire y mettre le maximum de puissance. Mais également à planer au-dessus des quelques surfaces ralentissant la voiture. Turbo Golf Racing remplit une condition essentielle : être simple à prendre en main, mais difficile à maîtriser parfaitement. De quoi prévoir une courbe d’apprentissage au top !

Un jeu résolument tourne vers l’avenir

Concernant la partie solo, celle-ci est à l’heure actuelle composée de trente pistes chronométrées. On retrouve chacune d’entre elles dans le mode multijoueur qui promet des parties endiablées. En effet, si on s’y retrouve facilement avec une seule balle et voiture sur un tracé, il est possible d’être jusqu’à huit joueurs par course ! Heureusement, il n’est pas possible de toucher la balle de son adversaire ce qui aurait pu provoquer un comportement assez toxique de certains en ligne. Mais ne pensez pas que cela veut dire que cela ne veut dire aucune interaction. Des bonus récupérables sur certains emplacements proposent actuellement des missiles, et des boucliers. Une sélection limitée pour le moment, mais qui risque de s’étoffer durant les douze mois que devrait durer l’Early Access de Turbo Golf Racing.

Le titre propose déjà un système de season pass avec de nombreuses options de personnalisation à débloquer. Un choix logique pour ce style de jeu qui peut vivre durant de longues années, à la condition de savoir se renouveler. Trente circuits suffiront pendant quelques temps, mais ne permettront pas à Turbo Golf Racing de passer l’épreuve du temps sur la durée.

Conclusion

Cette première version de Turbo Golf Racing m’a convaincu. Si tout n’est pas parfait, les bases sont clairement posées et le potentiel est certain. Reste à voir l’évolution jusqu’à la version finale, le studio ayant promis des mises à jour régulières dans les semaines et mois à venir, et si le titre parvient à se renouveler suffisamment pour ne pas lasser les joueurs. En attendant, il est temps de retourner en piste et de taper le cuir.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle   Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police ✔ Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV 4K   Jeu fourni par l’éditeur Oui
  Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 6h
  Niveau de difficulté   Jeu terminé

 

+ Les plus

  • L'idée de combiner voitures et Golf
  • Facile à prendre en main, difficile à maîtriser
  • Les options de personnalisations
  • Une trentaine de circuits pour débuter...
  • Intégralement en français

- Les moins

  • Mais un contenu qu'il faudra étoffer
  • Peut-être lassant après avoir optimisé les parcours ?

Mot de passe oublié

Inscription