Test – Two Point Hospital, le remède à tous les maux !

Vous êtes en manque de jeux de gestion ? Moi aussi ! Néanmoins, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas ce qu’il faut entre les Jurassic World Evolution, Age of Wonders : Planetfall ou le classique Cities : Skyline. Pourtant, un petit nouveau, et pas des moindres, va faire son apparition sur console et dans le même temps dans le Xbox Game Pass. Bon, le terme « nouveau » fera surement rire les PCistes puisque je parle de Two Point Hospital disponible depuis Août 2018. Mieux vaut tard que jamais je vous répondrais, car dès le 25 Février, vous pourrez vous ruer sur votre manette pour pouvoir vous mettre dans la peau d’un directeur d’hôpital avec cette suite spirituelle du très ancien Theme Hospital.

Urgences !

Vous voilà donc transporté, après une courte cinématique pleine de dérision, sur la carte du monde. Albert Crank, votre conseiller tout au long de la campagne, se présente à vous et vous invite à sélectionner le premier lieu disponible pour établir votre établissement. Directeur d’une fondation, vous aurez la lourde tâche de vous enrichir… Hum sauvez des vies dans plusieurs lieux bien différents ! La région qui se présente à vous, mais aussi son cheminement entre les villes, vous rappellera très fortement celle de la série Overcooked. Vous devrez faire vos preuves dans la gérance de chacun de vos hôpitaux pour pouvoir évoluer vers la prochaine ville. Votre performance sera matérialisée par le gain d’une à trois étoiles qui correspondent à l’accomplissement de défis spécifiques pour chaque niveau comme le jeu de la Team 17. Vous pourrez (devrez) faire une halte dans les paramètres pour régler la sensibilité de la caméra, la fréquence des sauvegardes automatiques entre autre, mais et surtout baisser le volume des musiques qui pourront vous accompagner dans votre « Business Medical Story ». Si vous adorez les musiques d’ascenseurs, vous allez être servi ! Vingt-deux titres en exclusivité mondiale, tel que « Linge humide » ou « Samba medicana » qui ne manqueront pas de vous taper très vite sur le système. Ruez-vous sur cette option si vous ne voulez pas finir comme certains patients du jeu eux-mêmes !

Après avoir pensé à notre bien-être mental, on peut enfin se lancer ! Les développeurs ont tout mis en œuvre pour vous confronter à toutes les mécaniques du jeu en douceur. Les premiers niveaux vont d’ailleurs faire office d’un didacticiel assez malin : géométrie simple des bâtiments, peu de maladies différentes… Je rajouterais que vous pourrez prendre votre temps sur vos premières parties pour chacune de vos décisions grâce à la possibilité de mettre en pause le jeu à tout moment. Vous pourrez donc arpenter les différents menus, examiner votre courbe de bénéfice ou répondre à une urgence en toute tranquillité ! Rapidement, les tâches, les possibilités et les choix vont se complexifier, tant au niveau de l’apparition de nouvelles maladies, que de la gestion et de l’évolution du matériel médical ou du personnel. Le jeu n’hésite d’ailleurs pas à vous proposer des petits challenges réguliers pour plusieurs milliers dollars et quelques Kudoshs. L’appât du gain pourrait vous amener à être en flux tendu dans la gestion de vos patients et de vos employés ! Réfléchissez-bien !

L’argent guérit de tout !

Il y a deux monnaies dans le jeu : Les Dollars et les Kudoshs.
Les Kudoshs, c’est la monnaie du jeu pour débloquer la grande quantité d’éléments pour personnaliser vos hôpitaux : toilettes séparées en or, borne d’arcade SEGA, finition de votre sol, de plus grandes poubelles ou des climatisations. Tout a son utilité et peut avoir une répercussion sur les clients, leur bien-être mais aussi sur le prestige de votre établissement. Vous en remporterez à travers les missions en temps limité ou en remplissant les objectifs de carrière que vous pourrez visionner sur la carte de la région.

Les Dollars vous seront utiles pour tout : payer vos médecins, acheter une nouvelle machine high-tech pour traiter une maladie, une salle pour la recherche médicale et… placer vos éléments débloqués grâce aux Kudoshs. Et si vous êtes à sec ou déficitaire, il vous sera toujours possible de faire un emprunt aux banques !

Dr House

On notera que l’ergonomie à la manette est bien pensée et assez intuitive. Un seul bouton pour accéder aux différents menus, un autre pour passer d’un panneau à l’autre. Efficace et complet ! On soulignera par la même occasion que tous les menus sont traduits en français. C’est presque dommage de n’avoir pas eu la même chose pour l’audio pour les quelques voix qui parsèment le titre. Vous devrez vous contenter des annonces au micro dans la langue de Shakespeare, de Goethe ou de Confusius (ndlr : Anglais, Allemand et Mandarin, le dépaysement à défaut d’être utile est assez insolite !). Une des choses qui m’a un peu frappé au tout départ, c’est la manière dont s’écoule le temps dans le jeu. Il ne faudra pas s’étonner de voir s’écouler cinq jours en jeu pour qu’un patient traverse la rue et arrive jusqu’à la réception et quatre jours supplémentaires pour se déplacer jusqu’au bureau du généraliste. Cela amène à des situations un peu loufoques où votre personnel prendra ses congés et ses pauses dans l’établissement pendant plusieurs jours alors qu’ils ne font qu’un aller-retour entre deux pièces… On arrive à s’y faire (on n’a pas le choix en même temps) et cela amène du coup une micro-gestion supplémentaire un peu superflue au niveau du personnel médical.

L’humour et le second degré sont aussi les points forts de ce Two Point Hospital, ne vous attendez pas à être l’instigateur de l’éradication du cancer de la prostate, ou de la maladie d’Alzheimer. Tous les maux que vos médecins soigneront sont souvent une satire loufoque de la vraie vie et la lecture de leurs descriptions vous esquissera souvent un sourire : un debloque star, par exemple, verra des Freddy Mercury déambuler dans vos couloirs ou un marmitête des patients avec des casseroles sur la tête dans vos salles d’attente. Vous pourrez être également envahi par des fantômes si des malades devaient succomber à la suite de l’échec d’un traitement. And « who ya gonna call ? » Non pas Ghosbusters mais vos agents de maintenance avec la compétence adéquate qui sortiront leur aspirateur ! Comique !

Grey’s Anatomy

Au premier abord, le jeu ne vous paraîtra sans doute pas folichon d’un point de vue visuel mais tout y est justement très lisible via des graphismes simples mais tout de suite identifiable. L’ensemble est d’ailleurs ponctué d’animations claires ou de petits dessins caractéristiques au-dessus des personnages vous indiquant l’issue d’un diagnostic ou d’un traitement. Aucune fioriture donc, mais de l’efficacité. De l’efficacité, Two Point Hospital vous en demandera aussi si vous comptiez le finir pendant votre pause repas entre midi et deux. Il réunit en effet l’édition de base et les deux DLC pour un total de 21 hôpitaux et une centaine de maladies différentes à diagnostiquer et soigner. J’ai passé une à deux bonnes heures selon les niveaux (et parce ce que je suis lent !) pour recevoir la première étoile et le bonus lié pour les six premiers hôpitaux ! Je vous laisse faire le calcul pour le reste et si vous êtes du genre à faire tout de fond en comble !

Néanmoins, il y a un point qui va sans doute chagriner certains des plus fervents du genre, c’est l’absence d’une partie libre. Vous serez esclave des environnements et des conditions du mode carrière. C’est relativement dommage pour ceux qui espéraient prolonger encore le plaisir ou pour ceux qui aiment expérimenter et paramétrer à leur sauce. Je dis « relativement » car finalement, le mode carrière réussit à diversifier suffisamment ses situations, pour que l’on trouve un peu notre « niveau bac à sable » de prédilection dans ceux proposés.

Good Doctor

Cela faisait vraiment une éternité que je n’avais pas touché à un jeu de gestion et ce fut un grand plaisir de se remettre en selle sur un titre comme celui-ci.Efficace, prenant, loufoque et d’une durée de vie très confortable, Two Point Hospital pourrait (devrait !) assurément remplacer votre série TV préférée médicale sur TF1. Attention ce produit est contagieux, prévoyez une mise en quarantaine !

Critères d’accessibilité

Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de Test

Détails TV4KJeu fourni par l’éditeurOui
ConsoleXbox One XTemps passé sur le jeu25 heures
Niveau de difficultéHistoireJeu terminéNon

+ Les plus

  • Une version comprennant tous les DLC
  • Des graphismes lisibles
  • Une excellente durée de vie
  • Une ergonomie simple et intuitive
  • Un humour omniprésent
  • Une fonction pause salvatrice pour les débutants

- Les moins

  • Des musiques plus ennuyeuses, tu meurs !
  • Absence d'un mode "Partie libre"
  • Une chronologie du temps fantaisiste
Gamer depuis la Videopac, j'ai ensuite migré d'univers en univers jusqu'à celui de la XBox au printemps 2007 pour ne jamais le quitter.

6

  1. J’ai le jeu sur PC mais content qu’il arrive sur Xbox et le Xbox Game Pass. Je vais enfin lui consacrer le temps qu’il mérite !

  2. theme hospital sur amiga… les parties de fous rire sur ce style de jeu lol

  3. J’étais plutôt fan des tycoons mais je pense par nostalgie l’essayer.

  4. Fais mais pas fini sur PC à sa sortie, j’avais bien rigolé à l’époque. J’avais peur qu’il soit injouable à la manette mais tu m’as rassuré @Kentarus, l’adaptation à l’air au poil. Je testerai ça dès que j’en aurai l’occasion. Et le temps :)

  5. Bonjour a tous j ai récupéré vendredi two point hospital est je me régal dessus cette version console est top et je pense que des mises a jour viendront rallonger la durée de vie la mise à jour
    Remix sur pc devrait arriver sur console on viens de récupérer le jeux 4 jours avant je pense voir une maj days one

Vos réactions

Mot de passe oublié