Test – Ultimate Fishing Simulator, un raté sur toute la ligne

Voir sur le Microsoft Store

Il y a une constante dans le jeu vidéo où en terme de plaisir et d’attente, ben franchement on en espère pas grand chose : les jeux estampillés “simulator”. Pour ces productions, et compte tenu de leur budget, nous faisons preuve de tolérance. Mais pour un jeu de pêche qui est quand même un loisir répandu et accessible, qui ravive sûrement des souvenirs d’enfance pour beaucoup, j’en attends un minimum qu’Ultimate Fishing Simulator n’arrive même pas à effleurer. Ne vous inquiétez pas, je vous explique de suite pourquoi. 

Test réalisé avec des cuissardes de pêche par Spirco

L’ennui ne tient qu’à un fil 

Je ne vais pas tourner autour du pot et vais être direct. Ce jeu n’est absolument pas une simulation, ni amusant. Dès le menu principal, tout empeste la flemme et le bâclé. Pour commencer, une page d’accueil vide de toute animation nous montre un aperçu de la peine qui nous attend. Pas de musique ni de menu à proprement parler, seul nous est proposé de choisir un lieu de pêche et c’est tout. Pas de mode de jeu à sélectionner, rien… le Néant. Et pour accompagner tout ça, on déplace péniblement un curseur en forme d’hameçon, qui se paie le luxe d’être très mal modélisé… Tristesse 3000. Mais bon, malgré cet écueil, je me dis que le gameplay va peut-être rattraper le coup. LOLILOL. 

De la friture sur la ligne

Comme cette expression, le jeu est d’un autre temps. C’est très laid et je pèse mes mots. Je jouais à des jeux de pêche plus jolis, aboutis et fun sur ma PlayStation 1 à l’époque c’est pour dire. Les contrôles ne procurent aucune sensation et la pêche en elle-même n’est pas une simulation. Un comble pour un jeu qui se prétend en être la version ultime. En effet, il faut se contenter de bêtement mettre un leurre au bout de son hameçon et attendre que ça morde. On attrape le poisson sans aucune technique particulière et il suffit de surveiller la barre de tension en remontant la prise et le tour est joué. De là, on gagne argent et xp pour acheter du nouveau matériel et de nouveau lieu et… c’est tout. 

Ah si, il y a la pêche sous glace ! Totalement anecdotique, elle réalise l’exploit d’être encore plus ennuyeuse que la traditionnelle. Il y a également celle en bateau que j’ai péniblement réussi à débloquer mais pour laquelle je cherche encore la manipulation pour le mettre à l’eau. Incompréhensible.

Conclusion

Que ce soit techniquement ou au niveau du gameplay, Ultimate Fishing Simulator est un ratage absolu. Si vous appréciez l’art délicat de la pêche, je vous conseille vivement de vous en détourner. On a vraiment la vilaine sensation que ce sont des passionnés de pêche qui ont commis ce jeu et non de vrais développeurs réalisant un jeu de pêche. Au final, ça ne mord pas. Jamais.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu6 heures
  Niveau de difficultén.a.  Jeu terminénon

+ Les plus

  • que dalle
  • rien
  • le néant
  • le vide intersidéral
  • un trou noir de médiocrité

- Les moins

  • le reste
  • tout

Mot de passe oublié