Test – Yu-Gi-Oh ! Legacy of the Duelist : Link Evolution, on prend les mêmes et on recommence !

Voir sur le Microsoft Store

C’est l’heure du dudududududueeeeelllll ! Qui ne connaît pas la provenance de cette célèbre tirade tout droit venue de l’anime d’un des plus célèbres jeux de cartes à jouer, Yu-Gi-Oh ! Issue de l’univers des Shonen Jump, la série s’est faite connaître en France en 1999 sur M6 et a rencontré un énorme succès dès ses débuts, se traduisant notamment par les extensions, decks de démarrages et autres séries de boosters qu’on ne compte plus et les nombreux tournois officiels organisés à travers le monde.  La série a connu de nombreuses adaptations en jeu vidéo depuis le tout premier sorti sur PlayStation en 2002 jusqu’à celui paru en 2015 sur la génération actuelle, en passant parmi les opus sur les consoles portables de Nintendo ou la PSP. Mais que vaut donc cette nouvelle itération ? Est-ce l’épisode vidéoludique ultime de la série ?

Yu-Gi-Oh-Legacy-Of-The-Duelist-Link-Evolution-Plateau-Jeu

Une évolution sans révolution..

Basé sur les règles du jeu de cartes à jouer, Yu-Gi-Oh ! Legacy of the Duelist : Link Evolution dispose d’un gameplay vraiment simple, opposant deux adversaires sur un plateau en vue du dessus. Le but est toujours de réduire les points de vie de l’adversaire à zéro en utilisant des monstres plus puissants les uns que les autres ainsi que des sorts et des pièges. Évidemment, comme dans la série, constituer son jeu de cartes demande beaucoup de réflexion et de stratégie afin de trouver les combinaisons les plus efficaces pour attaquer et savoir contrer efficacement son adversaire. Par rapport à la version de 2015, Link Evolution intègre les dernières nouveautés en matière de règlement et de cartes de la sixième génération intitulée Yu-Gi-Oh ! Vrains. L’Invocation Lien nécessite le sacrifice d’un nombre précis de monstres pour en appeler un plus puissant et une toute nouvelle zone fait son apparition sur le terrain de jeu, celle des Monstres Extra, où sont posés ceux issus de l’Extra Deck (Fusion, Synchro, XYZ et Lien). Pour de plus amples infos sur les règles inhérentes à chaque génération, je vous renvoie aux sites spécialisés ou même aux pages Wikipédia. Évidemment, celles-ci se sont bien complexifiées depuis le début, rendant le côté stratégie vraiment poussé.

La base de données de Link Evolution contient l’intégralité des plus de 10 000 cartes existantes jusqu’aux dernières extensions sorties. Cela fait donc un nombre incalculables de tactiques et stratégies pouvant être élaborées. Si vous n’êtes pas un expert de Yu-Gi-Oh !, ou que vous avez lâché la série depuis de nombreuses années comme c’est mon cas, rassurez-vous car le jeu dispose d’un nombre important de tutoriels pour vous apprendre les bases des différentes techniques et règles, même celles découlant des dernières générations. Enfin, vivement critiqué dans l’épisode de 2015, le modèle économique du jeu, qui comportait un grand nombre de DLC payants, a été complètement revu pour intégrer tous ces contenus additionnels gratuitement au jeu de base.

Yu-Gi-Oh-Legacy-Of-The-Duelist-Link-Evolution-Séquence-Dialogues

… ou comment faire du neuf avec du « vieux »

Comme on vient de le voir au niveau du gameplay, Yu-Gi-Oh ! Legaçy of the Duelist : Link Evolution semble n’être qu’une version actualisée de l’épisode de 2015. Est-ce qu’il en est de même au niveau de l’ensemble du jeu ? Et bien malheureusement oui ! Comme dans le précédent opus, nous incarnons les plus célèbres personnages de l’anime lors des duels marquants de la série, avec le deck que chacun d’entre eux possédait au moment du combat. Il est toujours possible de le rejouer en mode inversé, c’est-à-dire dans la peau de l’adversaire, une fois le premier remporté. A la fin de chaque affrontement, on obtient une monnaie spécifique (Points de Duel) nous permettant d’acheter des boosters afin de compléter notre collection de cartes et de créer notre propre deck. Du classique certes mais qui demeure tout de même agréable, surtout pour les fans de la série. Néanmoins, sortis du mode Histoire, le titre n’offre que peu de contenu au-delà de ce dernier et du multijoueur. Dans celui-ci d’ailleurs, on est encore une fois pas dépaysés puisque le jeu ne propose que deux types d’affrontements, à savoir la possibilité d’être opposé à d’autres duellistes en match classé, ou alors en simple rencontre amicale.

Pendant les combats, seuls certains monstres bénéficient d’une animation au moment de leur invocation, même si celle-ci semble clairement accuser le coup des années. En effet, le jeu ne tire aucunement partie de la puissance des consoles de cette génération. Même la Nintendo Switch fait tourner le jeu sans aucun problème. Autant en 2015 on pouvait pardonner ce manque d’optimisation graphique du jeu, mais ne voir aucune évolution cinq ans plus tard est clairement décevant. Ajoutons même que certains petits ajouts issus des versions portables auraient pu être agréables, comme par exemple de voir l’hologramme des monstres au-dessus des cartes sur le plateau de jeu, comme ce fut le cas dans l’épisode Nightmare Troubadour paru en 2005 sur Nintendo DS, ou même comme cela se fait dans la série tout simplement. Et ce n’est qu’une possibilité parmi tant d’autres car il y avait vraiment du potentiel pour faire (beaucoup?) mieux. Au niveau de l’interface même constat. Complètement similaire à celle de l’épisode de 2015, celle-ci est toujours aussi chargée et manque de lisibilité. Il aurait sans doute été judicieux de la rendre plus optimale.

Yu-Gi-Oh-Legacy-Of-The-Duelist-Link-Evolution-Invocation-Dragon-Noir-Aux-Yeux-Rouges

Conclusion

Disons-le tout de suite, Yu-Gi-Oh ! Legaçy of the Duelist : Link Evolution n’est pas un mauvais jeu, au contraire. Bien qu’il soit une bonne adaptation du jeu de cartes à jouer, clairement il ne présente aucune évolution par rapport au précédent épisode. Le titre donne plus l’impression d’être une mise à jour de la version de 2015. Certes ceux n’ayant pas joué à celui-ci y trouveront sans doute leur compte, mais pour ceux comme moi jouant régulièrement aux différents jeux Yu-Gi-Oh !, cela fait un peu mal de remettre la main au porte-feuilles pour pas grand-chose si ce n’est rien. Oui le jeu dispose de l’intégralité des cartes de la série sorties jusqu’à présent et des dernières règles officielles, mais cela justifie-t-il de faire payer un jeu au prix fort pour aussi peu de différences/améliorations ? Malheureusement, on peut comprendre que le jeu sorte sur Switch puisqu’il n’était pas sorti sur la console de Nintendo à l’époque (en l’occurrence la Wii U), mais sur Xbox One cet opus ne semble être qu’un portage paresseux d’un titre simplement dépoussiéré. C’est le même genre d’impression que l’on peut avoir avec des licences à sortie annuelle comme les FIFA. En résumé, pour ma part, cela m’aurait semblé plus logique de payer (moins cher) une mise à jour de l’épisode de 2015, plutôt que de repasser à la caisse au prix fort pour un titre comportant aussi peu de nouveautés/améliorations.

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée)✘ Sous-titres avec indications d’ambiance
✘ Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis✘ Police personnalisable
✘ Interface personnalisable✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech
✘ Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeurOui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu1 heure
  Niveau de difficultéN.A.  Jeu terminéNon

+ Les plus

  • Le contenu du jeu de cartes à jouer entièrement à jour
  • Le mode Histoire toujours aussi simple et efficace pour les fans de la série
  • Des tutoriels pour aider les novices à s’initier au jeu

- Les moins

  • Guère de nouveautés par rapport à l’épisode de 2015
  • Des animations datées
  • Une interface encore trop compliquée
  • Mêmes menus, mêmes musiques

Mot de passe oublié