0
Please log in or register to do it.

Avec la boîte à indés, toute la rédaction d’XboxSquad vous propose de mini critiques des jeux indés très peu connus ou mis en avant. Si certains ne méritent pas de sortir de l’ombre du marché Xbox, d’autres peuvent valoir le coup d’œil. C’est tout l’objet de cette rubrique.

Il ne faut pas se fier aux apparences. Oui, Wally and the Fantastic Predators est mignon, avec ce petit renard équipé d’une cape de super héros, mais il s’agit surtout d’un rogue lite sans pitié. Même en difficulté « chill », je me suis fait balayer au bout de 5 étages des 17 à parcourir pour compléter une run. Mais c’est normal : il faut engranger de l’expérience, débloquer des améliorations permanentes, les classiques du genre. Il faut aussi se faire à la maniabilité de ce twin-stick shooter, d’ailleurs jouable en coop locale et parvenir à s’habituer aux bullets des boss. Perso, ce n’est absolument pas ma came et j’ai toujours du mal à appréhender ces vagues de trucs brillants qui m’arrivent sur la tronche. Enfin, à noter que Wally and the Fantastic Predators propose une interface et des sous-titres en français.

J’ai apprécié :

  • Du challenge
  • La DA toute mignonne
  • Coop locale
  • Sous-titres et interface en français

Je regrette :

  • Problème de lisibilité quand trop de boulettes
Wo Long nous montre 10 minutes de gameplay
Hitman 3 devient Hitman World of Assassination