• Actualité
  • Tests
  • Communauté
  • Game Pass
  • Bons plans
  • ID@Xbox

    ID@Xbox

    Le programme ID@Xbox est un programme de développement conçu pour aider les développeurs indépendants à créer et à publier leurs jeux sur les plateformes Xbox et Windows 10. Il offre aux développeurs un accès gratuit aux outils de développement, à un soutien technique, à une assistance marketing et à des ressources pour la certification de jeux.

    Boite à indés – Memory Link, un plateformer fade et monochrome
    Boite à indés – Cat Slide Tiles, un honnête puzzle-game à la durée de vie correcte
    Boite à indés – Sissa’s Path, un petit puzzle-game tout mimi
    Boite à indés – Wonderland Nights : White Rabbit’s Diary, loin d’être merveilleux malgré un pitch audacieux
    Boite à indés – Deep Space Anomaly, pas banal mais bancal
  • Test – Le Donjon de Naheulbeuk : L’amulette du désordre, classique et efficace

    Tout le monde connait le Donjon de Naheulbeuk. Cette célèbre série MP3 est une référence du web. Alors quand j’ai appris l’existence d’un jeu vidéo dans cet univers avec les mêmes personnages que la saga j’ai tout de suite était ravi. Bon, c’est vrai qu’il sort plus de 15 ans après les premiers épisodes audios. D’ailleurs, que les fans soient rassurés, le titre reprend le même humour et ça n’a pas pris une ride. Mais que vaut vraiment ce RPG ?

    Et voilà, nous allons entrer dans le fameux donjon de Naheulbeuk

    Tel le début d’une quête épique, tout commence à l’entrée du donjon. Une bande d’aventuriers, vaillants, vigoureux et sympathiques se réunie pour s’emparer d’un mystérieux objet. Prétexte pour une joyeuse aventure qui tient en mauvaise haleine de Nain pendant une trentaine d’heures ! La team est composée d’un nain, d’une elfe, d’un voleur, du fameux ranger, d’une magicienne, d’un barbare et d’un ogre. Malheureusement, au début de votre quête, le ménestrel sera absent. En revanche, il arrivera plus tard avec deux autres comparses (une paladine, et une prêtresse) et vous devrez faire le choix de votre huitième compagnon de fortune. Sauf si vous préférez vivre votre périple à sept. Toutes les cartes sont entre vos mains.

    Si vous connaissez très bien la saga, vous reconnaitrez très vite leur caractère stéréotypé. Ils ont tous des spécialités, par exemple le nain, bah… Il râle beaucoup et met les coups de hache dans la gueule ! L’ogre quant à lui est super fort et il peut casser des murs. Fidèle à ses habitudes, le Barbare ne ratera pas une occasion pour taper des gobelins ! Quant à l’elfe, elle loupera quelques fois ses cibles. Bref, tout est merveilleusement bien retranscrit. Que ce soit l’humour grivois ou les jeux de mots, les développeurs se sont fait plaisir. Et le nôtre !

    Et la dague, c’est pour écorcher les lapins ?

    Côté gameplay le jeu est plutôt complexe à maîtriser. Cependant, une fois que vous avez compris tous les rouages du genre, c’est un véritable plaisir. Le Donjon de Naheulbeuk est un tactical au tour par tour. Vous avez donc le choix de placer vos héros au début du combat, les DPS et les Tank en première ligne, et les archers derrière. Attention néanmoins, si vous placez l’elfe en soutien, elle risque de taper ses alliés. Ensuite, vous aurez le droit à deux actions par tour : vous déplacer (plus ou moins loin en fonction des personnages) et attaquer. Vous pouvez faire vos actions dans l’ordre que vous désirez. Niveau attaque, vous pouvez user de la magie et des armes physiques.

    Tous les héros auront des pouvoirs et aptitudes qui leurs sont propres ainsi que des forces et faiblesses. Par exemple, le voleur pourra se rendre invisible, tapera fort s’il prend ses ennemis à revers mais disposera de très peu de points de vie. Vous pourrez vous protéger pour subir moins de dégâts au détriment d’une action offensive. Il faudra donc se montrer fin stratège et analyser tant votre environnement que les situations pour venir à bout des différentes situations.

    Akala Miam-Miam !

    Vous aurez aussi le luxe d’équiper vos braves personnages. Ils peuvent tous porter une épée et un arc / arbalète. Plus tard dans votre périple, vous pourrez équiper des boucliers pour certains personnages ou des marteaux à deux mains pour d’autres. Cependant, cela dépendra de votre évolution dans les multiples arbres de talents. Car, oui, ils disposent tous d’une fiche de personnage avec des caractéristiques et des compétences à débloquer. Ainsi à chaque fois que vous gagnez un niveau vous bénéficiez de points à distribuer dans les buffs passifs et actifs.

    Outre les nombreux combats, le donjon proposera aussi de nombreuses quêtes. C’est là que le jeu brille ! En effet, les quêtes sont l’occasion de découvrir son lot de personnage atypique. Vous pourrez ainsi servir le petit paysan du coin à retrouver ses poulets bleus ou servir le grand fromagicien « Lemunster ». C’est un archimage de la mimolette d’après ses présentations. Votre troupe sera vue comme de véritables mercenaires bravant tous les dangers pour aider les gens dans ce donjon immense.

    Conclusion

    Le Donjon de Naheulbeuk fera plaisir aux fans mais pas forcément aux néophytes ! Nos héros n’auront pas toujours leurs voix originelles mais gardent leur humour à la François Perusse. On ne s’en lasse pas. Malgré tout, ce n’est pas un jeu qui plaira à tout le monde tant les tacticals RPG est un genre de niche et cet humour peut paraître dérangeant à notre époque. Les BAAAASTOOONS seront riches en tactique pour peu que vous augmentiez la difficulté, mais prenez gares aux échecs critiques. Heureusement il existe un mode très facile qui vous permettra de parcourir les étages même si vous n’êtes pas un Grand Maître des échecs. Ceci dit, j’ai pris beaucoup de plaisir à passer du temps avec cette équipe de bras cassés qui pensent qu’à râler et à faire n’importe quoi. Si vous avez aimé la saga MP3, ce jeu est fait pour vous.

    Critères d’accessibilité

      Déficience Visuelle   Déficience Auditive
    N.C. Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
    Taille couleur de police  Identification de la personne qui parle
     Marquage des ennemis Police personnalisable
    Interface personnalisable N.C. Couleur de police personnalisable
    N.C. Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
    Option daltonisme N.C. Sons ambiants signalés (informe sur présence)
    Option Text to speech
    Ralentissement du jeu

     

    Conditions de test

      Détails TV 4K   Jeu fourni par l’éditeur Oui
      Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 6 heures
      Niveau de difficulté Normal   Jeu terminé Non, j’apprécie chaque séquence