• Actualité
  • Tests
  • Communauté
  • Game Pass
  • Bons plans
  • ID@Xbox

    ID@Xbox

    Le programme ID@Xbox est un programme de développement conçu pour aider les développeurs indépendants à créer et à publier leurs jeux sur les plateformes Xbox et Windows 10. Il offre aux développeurs un accès gratuit aux outils de développement, à un soutien technique, à une assistance marketing et à des ressources pour la certification de jeux.

    Boite à indés – Memory Link, un plateformer fade et monochrome
    Boite à indés – Cat Slide Tiles, un honnête puzzle-game à la durée de vie correcte
    Boite à indés – Sissa’s Path, un petit puzzle-game tout mimi
    Boite à indés – Wonderland Nights : White Rabbit’s Diary, loin d’être merveilleux malgré un pitch audacieux
    Boite à indés – Deep Space Anomaly, pas banal mais bancal
  • Test – Mass Effect Édition Légendaire, l’indémodable classique

    Si une trilogie a marqué durablement la génération Xbox 360, c’est bien Mass Effect. Orphelins depuis le troisième opus et passablement refroidis par Andromeda, autant dire que cette remasterisation est attendue de pieds fermes par tout amateur et amatrice de SF et de RPG. Et à compilation exceptionnelle, dispositif tout aussi exceptionnel pour les tests. En effet, chaque épisode sera abordé ci-dessous. Et comme il faut du temps pour faire les choses correctement, les critiques seront ajoutées au fur et à mesure. Nous commençons donc par Mass Effect 1, testé par Ashaika.

    MassEffectCitadelle

    L’effet Cosmodésique pour les Nuls

    Ah, Mass Effect. La trilogie divine pour certains, inconnue pour d’autres. Je n’ai découvert cette saga de space-opéra qu’en 2019 mais elle a trouvé sa place dans mon top des meilleurs jeux, mis à part le premier opus qui était assez daté. Autant vous dire que quand nous avons eu mot de l’Édition Légendaire, j’étais heureux. Que vous décidiez de créer un personnage masculin ou féminin, Mass Effect vous met dans la peau de Shepard. Cette aventure de science-fiction futuriste vous demande de parcourir la Voie Lactée pour contrecarrer une menace visant les habitants de la galaxie. Grâce à ses classes composites tournant autour du combat, de la techno et de la biotique, Shepard est armé pour aborder toutes les situations selon vos envies. Vous prendrez donc les commandes du Normandy et composerez un équipage rempli de personnalités très diverses. Votre façon d’interagir avec chaque personnage du jeu aura un impact sur vos possibilités et sur vos relations avec ceux-ci : chaque choix peut avoir des répercussions non seulement sur le premier jeu…mais aussi sur les suivants.

    Au-delà de l’histoire que je vous laisserai découvrir par vous-même, je vais surtout me concentrer sur les améliorations apportées à ce premier opus. Commençons par le plus évident : les graphismes. Avec une sortie en 2007, le jeu original commençait à accuser sérieusement son âge. C’est donc une belle claque de redécouvrir cet univers en 4K avec des textures améliorées. J’ai personnellement été soufflé par la beauté de la Citadelle en arrivant sur celle-ci. La fluidité est également de mise, je n’ai vu aucune baisse de framerate (en mode qualité 4K et 60 images par seconde). Concernant le gameplay, les équipes de BioWare sont parvenues à rendre le jeu moins raide. Les déplacements sont plus naturels et il est plus simple de se mettre à couvert qu’auparavant. Cependant, le retour de la roue de compétences en 2021 peut être dur pour certains. De mon côté, j’apprécie cette « pause » pour avoir le temps de choisir quelle compétence utiliser, ou celle de mes alliés. Ah tiens parlons-en de ceux-là. C’est bien simple, l’IA est toujours aussi stupide. Il n’est pas rare de voir nos compagnons, ou même nos ennemis tirer dans un mur pour toucher ce qui est derrière. Manque de bol, les murs en béton tiennent le choc. Il faudra sortir la bonne lunette tactique Garrus la prochaine fois !

    Une des promesses des développeurs avait été de revoir le comportement du Mako, ce bunker sur roues que vous utilisez lors d’explorations de planètes inconnues. Et je n’ai qu’une chose à dire : POURQUOI NOUS AVOIR DONNE LE MOINDRE ESPOIR ? Le Mako est toujours aussi…compliqué. Il n’est pas rare de partir en marche arrière sans faire exprès, voir de se retrouver à l’envers en voulant escalader une pente un peu escarpée. Cela peut-être assez frustrant par moments, surtout pour moi qui aime bien explorer la moindre planète possible. Concernant le contenu, l’Edition Légendaire vous propose la quasi intégralité des DLC de Mass Effect, ce qui m’a permis de découvrir quelques missions superbes, en particulier l’Astéroïde X57. Ce remastered de Mass Effect est donc une belle réussite. L’ADN du jeu reste inchangé même si cela implique une IA largement améliorable.

    Nous nous retrouvons prochainement pour la suite du test de Mass Effect Édition Légendaire.

    Critères d’accessibilité

      Déficience Visuelle   Déficience Auditive
    Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
    Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
    Marquage des ennemis Police personnalisable
    Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
    Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
    Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
    Option Text to speech
    Ralentissement du jeu

     

    Conditions de test

      Détails TV 4K   Jeu fourni par l’éditeur non
      Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 14H
      Niveau de difficulté normal   Jeu terminé non