Jeux disponibles, fonctionnalités : Microsoft partage de nouveaux détails sur Projet xCloud

xCloud-Gaming-Is-Evolving

Annoncé l’année dernière, le Project xCloud est depuis une des innovation technologique les plus observées par les joueurs. La promesse a en effet de quoi séduire puisqu’il s’agit tout simplement de pouvoir jouer à nos jeux Xbox sur (presque) n’importe quel device connecté. Un téléphone, un pc, une console ou une tablette deviennent ainsi des terminaux de jeu. Et à l’image de ce que propose Netflix pour la consommation de série, l’objectif est bien de proposer une expérience sans couture. Vous commencez une partie sur un écran et pouvez la répondre sur un autre. Ceci, sans perte de données, de sauvegarde ou de problème d’accès au profil.

Récemment, nous apprenions que les tests à domicile débutaient. Les employés de la firme américaine avaient enfin la possibilité d’éprouver le concept depuis chez eux, dans des conditions réelles. Parallèlement à cela, la vidéo de présentation de la Game Developers Conference était, elle, rendue publique. Nous y découvrions alors l’ingéniosité de commandes tactiles modulables (le Touch Adaptive Kit) afin de permettre des expériences sur mesures. Aujourd’hui, de nouvelles informations nous parviennent encore, cette fois via le Xbox Wire. Et autant dire que cela devrait vous réjouir.

Plus de 5 000 jeux Xbox bientôt disponibles

Kareem Choudhry, responsable du Cloud Gaming chez Microsoft, partage ainsi quelques éléments loin d’être anodins. A commencer par les jeux. Selon lui, ce sont 3 générations de jeux qui sont d’ores et déjà disponibles sur xCloud. Pour dire les choses autrement, TOUT le catalogue actuellement compatible avec la Xbox One peut être diffusé dans le cadre de xCloud. Soit plus de 3 500 jeux. Et cela, sans que les développeurs n’aient à réaliser la moindre opération à leur niveau. Grâce à la technologie Azure, dont l’architecture est partagée en partie avec Xbox, tous les jeux de la console sont jouables sur tous les écrans où xCloud fonctionne.

Cette information mérite d’ailleurs qu’on s’y arrête quelques instants pour bien saisir la portée de la chose. Car Microsoft ne propose pas ici un nouveau support à prendre en charge pour les développeurs. La firme américaine propose tout simplement de rendre accessibles les jeux de centaines de développeurs sur des nouveaux devices, automatiquement. Aucun travail supplémentaire, aucune ligne de code additionnelle n’est à prévoir. Même les futures mises à jour, les nouveaux contenus ou les correctifs seront portés sur le Project xCloud de manière autonome par le service. C’est un vrai tour de force qui assurera, sans doute, une adhésion totale des éditeurs mondiaux puisque complètement indolore pour leurs équipes. Il ne faudra prévoir ni budget supplémentaire, ni ressources spécifiques.

Mais ce n’est évidemment pas tout. Project xCloud est une technologie qui s’inscrit dans le futur et il n’est donc pas uniquement question de rendre compatibles les jeux existants. Avec plus de 1 900 titres actuellement en développement sur Xbox, c’est bien l’intégralité des prochaines sorties qui tourneront sur ce service. Et encore une fois, rien n’est à la charge des développeurs qui continueront de travailler de la même manière. C’est bien Microsoft et ses outils qui se chargeront de tout.

Des fonctionnalités indispensables pour un service optimal

Le jeu ne sera pas le seul critère pour permettre à Project xCloud de pénétrer le marché. Car, bien évidemment, l’expérience vécue sur un téléviseur, manette en main, est totalement différente de celle sur téléphone ou sur pc. Dans sa publication, Kareem évoque d’ailleurs quelques fonctionnalités qui permettront de proposer un service parfait. Parmi eux, l’homme cite l’API “IsStreaming”. Cette solution est permettra de fluidifier l’expérience de jeu en détectant les jeux en cours de streaming. En réaction, certaines fonctionnalités seront activées, comme le changement de taille des sous-titres pour s’adapter à la taille de l’écran ou la mise en place de matchmaking sur un même serveurs afin de réduire au maximum la latence en jeu.

D’ailleurs, puisque nous parlons des serveurs, terminons sur ceux-ci. Kareem Choudhry précise en effet que 13 régions bénéficient aujourd’hui de lames xCloud dans les centres Azure. Ces régions sont bien évidemment considérées comme incontournables en matière de jeu vidéo et sont :

  • L’Amérique du Nord (USA et Canada)
  • L’Asie
  • L’Europe

Ces choix sont naturellement stratégiques et permettront aux différents acteurs du jeu vidéo d’avoir des ressources très proches. Ainsi, que l’on se nomme Capcom, Paradox Interactive ou encore Ubisoft, les tests et expérimentations concernant xCloud pourront se passer sans frein lié à la latence par exemple. L’autre élément étant bien évidemment d’être présent là où sont les joueurs et potentiels futurs utilisateurs afin de le proposer un service optimal. Néanmoins Microsoft ne compte pas s’arrêter à ces 13 zones et devraient au fil des prochaines années, équiper l’intégralité de ses centres Azure.

Du jeu comme vous le souhaitez, quand vous le voulez, avec qui vous aimez. Voilà sans doute la promesse que nous découvrirons plus en détail au fil des prochaines semaines.
Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

9

  1. Le kiff. Si le service tient ses promesses et dieu sait qu’ils sont partis pour les tenir, ça va déboîter méchant. Un truc par contre n’a jamais été abordé ou alors je suis passé à côté : est ce qu’il y aura un abonnement supplémentaire à payer pour accéder au service ?

    • On aura sans doute plus de détail à l’e3, nottament sur la partie commerciale.

    • Je parierais que oui ça semble logique.

  2. J’ai mieux compris les choses sur Azure et Xcloud très belle articles.

  3. Sympas belle articles on comprend mieux le système !

  4. Déjà de gros points positifs.
    Il reste à en savoir plus sur le coût et les fonctionnalités communautaires.

  5. Avec la fibre qui arrive bientôt chez moi je suis pressé que ça arrive en France

  6. Superbe l’article, j’ai déjà du mal à faire mon choix sur le game pass, alors avec le Xcloud ^^.

  7. Hâte de voir l’e3 ça va être chaud bouillant

Vos réactions

Mot de passe oublié