Everwild-faune

Everwild

Exclusivité Xbox Windows 10 Xbox One Xbox Series X

Rare explique pourquoi ils créent Everwild au lieu d’une suite à Banjo Kazooie

Timide sur Xbox première du nom, presque invisible après le lancement de la Xbox 360, Rare semble enfin être de retour. Après avoir proposé un Sea of Thieves clivant au possible et qui marquera au fer des millions de joueurs, le studio britannique a dévoilé il y a peu une nouvelle licence. Baptisée Everwild, celle-ci a enchanté les spectateurs du dernier Inside Xbox et réjouit les fans de Rare… tout en les agaçants prodigieusement. Pourquoi une nouvelle IP et non pas un Banjo 3 ? Craig Duncan y répond.

Avec le retour de Banjo Kazooie dans Super Smash Bros sur Nintendo Switch, les amoureux de Rare avait vu un signe. Un signe annonciateur d’un retour prochain d’une des plus célèbres productions du studio anglais. Et alors que les rumeurs autour d’une toute nouvelle production s’intensifiaient avant le X019, beaucoup souhaitaient que Banjo Treeie soit enfin annoncé. Sauf que, malheureusement, leurs voeux n’ont pas été exaucés.

En lieu et place du célèbre duo, c’est une licence et des personnages inédits qui ont été dévoilés. Everwild, un jeu aux inspirations que l’on devine nombreuses, puisant tant du côté de Ori que de Zelda The Breath of The Wild, témoigne de la volonté de Rare d’explorer de nouveaux territoires. Les quelques images aperçues laissent entrevoir un monde immense, ouvert, où l’exploration et la compréhension de notre environnement seront sans doute des maîtres-mots. Mais plus que cela, Everwild sonne comme la promesse de vouloir surprendre et de ne pas rester prisonnier des attentes des joueurs.

Une culture qui n’est pas nouvelle au sein du studio et que réaffirme son directeur au micro d’Eurogamer. Ainsi, à la question de savoir pourquoi créer une nouvelle propriété intellectuelle plutôt que de faire une suite, Craig Duncan répond sans détour.

Si c’était notre logique (de faire des suite, ndlr), nous n’aurions fait que Jetpac depuis 35 ans. Ce qu’il y a de génial dans la création de jeux, c’est de réunir des gens passionnés pour créer quelque chose qu’ils aiment vraiment et en lequel ils croient. C’est l’objectif de tout ce que nous faisons. C’est pourquoi Sea of Thieves est le jeu qu’il est. C’est pourquoi Everwild sera le jeu qu’il sera, parce que nous avons des équipes qui sont vraiment passionnées par ce qu’elles créent.

Ensuite, mon travail en tant que directeur du studio est de créer un environnement où elles peuvent faire cela, où elles peuvent travailler dans les meilleurs conditions, et où nous pouvons créer quelque chose d’incroyable. Il ne s’agit pas de choisir le jeu que je veux faire ou que je veux que les gens fassent. Il s’agit d’une équipe qui crée ce qui qu’elle désire le plus et qui lui tient le plus à cœur pour en faire l’expérience la plus incroyable possible. 

Craig Duncan – Novembre 2019

Espérons que ces motivations puissent faire des émules dans l’industrie !

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

10

  1. Et c’est tant mieux, qu’il créer se qui leur fait plaisir. Ont arrête pas de critiqué Microsoft avec la “SAINTE” trilogie, avec le faite qu’ils ne fassent pas de nouvelles ip et des que c’est le cas les gens sont pas content.

  2. Surtout que Rare doit encore se racheter vis à vis de la génération 360. Utiliser une licence attendue et adorée est très casse gueule. Avec Everwild, pas d’attentes particulières et pas de déception donc. On ne peut qu’être agréablement surpris comme on l’a été avec Sea of Thieves. Il n’y a qu’à voir les réactions autour de Battletoads.

  3. Banjo-Kazooie est vraiment un jeu caractérisant la fin des années 90 et début 2000. Perso je préfère de loin voir de nouvelles IP en phase avec notre époque et laisser les jeux de mes souvenirs dans la gamme du retro gaming.
    Si un Banjo 3 sortait, bien sûr je m’y intéresserais, mais je ne pense pas que la recette initiale de plateforme 3D classique passerait aussi bien aujourd’hui et on a vu l’accueil mitigé de nuts and bolts qui a tenté de faire évoluer le concept.
    Que Rare et tous les autres soient libres de créer ce qu’ils veulent, qu’ils nous surprennent avec de vraies nouveautés.

  4. Ils ont de la liberté créatrice et je trouve ça très bien. Ils ont les moyens, ils ont la liberté… ils doivent donc assurer un bon jeu. Banjo ça leur mettrait trop de pression (joueurs, MS…)

  5. Ils sont un peu plus de 50 à bosser sur Everwild, effectif de Rare: + de 200 personnes, je suis sur qu’ils bossent sur 1 ou plusieurs projets et si il n’y a pas Banjo dans le lot, les rumeurs parlent de Perfect Dark.

    • Il y a forcément des projets en cours, après on verra bien mais je pense que les jeux seront bien sympathique

  6. Pas pressé de voir un retour de Banjo, le jeu N64 était sympa mais ne m’a pas marqué, et Rare Replay m’a permis de m’y mettre, et le poids de l’âge sur la technique m’a refroidi.
    Je préfère de loin du neuf, ils ont raison d’avancer.

  7. Très très hâte d’en voir un peu plus de ce Everwild. Ce studio est très talentueux, Microsoft leurs laisse les coudées franches et le résultat va être génial. A voir ensuite les ambitions qu’ils ont pour ce titre.

  8. Pour le moment hype 0, j’attends d’en voir davantage, avant de me faire un avis définitif.

  9. Compte tenu de la génialitude de Sea of thieves, je leur fait entièrement confiance pour une autre nouvelle licence!

Vos réactions

Mot de passe oublié