Actualité

On a joué 30 minutes à Mato Anomalies !

0
Please log in or register to do it.

Le JRPG développé par Arrowiz était dévoilé la semaine dernière lors de la convention Japan Expo. En charge de l’édition de Mato Anomalies sur le marché français, Koch Media y organisait une présentation de gameplay pour les médias spécialisés. Ainsi, nous avons pu découvrir le titre manette en mains pendant une trentaine de minutes.

mato-anomalies-ville-shanghai

Une ambiance dystopique réussie

Comme cela avait été précisé lors de l’annonce, Mato Anomalies se déroule dans un Shanghai dystopique. La ville est un enchevêtrement de lignes de métros, de rues et de passerelles qui s’inspire des meilleures références du genre. Il y a du Blade Runner dans certains décors, du Judge Dredd dans d’autres, et même quelques coins qui rappellent le récent Cyberpunk 2077.

Les déplacements étaient limités pendant notre session, car le jeu est bien sûr loin d’être terminé. Mais la carte des transports souterrains suggère une ville vaste et propice à l’exploration. Les environnements jouent assez sur la verticalité, sans que cela ne semble influer sur le gameplay pour le moment.

mato-anomalies-carte-metro

Le bug dans la Matrice

Arrowiz ambitionne clairement d’offrir une immersion maximale dans les rues de la cité. Les PNJ s’y déplacent et la font vivre de manière réaliste. Certains proposent même des courts échanges et permettent de découvrir des « tranches de vie ». Un vétéran par-ci, une vieille dame cherchant son pilier de bar de fils par-là, on rentre dans l’ambiance très facilement.

Parfois, des PNJ « glissent » au lieu de marcher, tandis que des chats se téléportent à quelques mètres lorsqu’on s’en approche. Le bug rappelle évidemment le chat en double dans le film Matrix et prête surtout à sourire. Mais ce n’est vraiment rien d’alarmant, car encore une fois, Mato Anomalies est toujours en cours de développement.

mato-anomalies-rues-PNJ

La narration au cœur des quêtes

Le jeu vous amènera à suivre l’histoire à travers des quêtes successives. Des tâches annexes pourraient donc également faire partie de la fête. Lors de la démonstration, la mission présentait d’importantes phases de dialogue. Les personnages y étaient nombreux et aucun ne paraissait réellement superflu. Les extraits observés s’imbriqueront très probablement dans un univers large et détaillé. L’écriture semble donc avoir bénéficié d’un travail soigné.

mato-anomalies-dialogue

Les combats au tour-par-tour, parfois classiques…

À l’occasion d’une incursion dans la dimension parallèle du néo-Shanghai, un affrontement opposait les deux héros Doe et Gram à des créatures vaguement insectoïdes.

Ici, rien de bien neuf à signaler. Le combat s’organise avec un système de tours, et répond aux codes habituels du genre, dans la veine de ce que pratiquent les Final Fantasy. Il s’agit de définir l’ordre d’action des personnages, de leurs armes et de leurs compétences. L’éventail de possibilités était réduit pour la démonstration, mais devrait nettement s’étoffer d’ici la sortie du jeu.

Les animations manquaient parfois de fluidité, mais cet aspect est difficile à juger sur une version du titre qui n’est pas terminée. En revanche, couleurs et jeux de lumière étaient plutôt agréables et dans le ton du reste des visuels.

mato-anomalies-combat

…et parfois plus novateurs

Mato Anomalies proposera cependant un autre type de confrontation. Celles-ci prendront la forme d’un mini-jeu de cartes, représentant un piratage informatique à réussir. Lors de notre session, l’objectif était d’éliminer les défenses du subconscient d’une personne afin de l’empêcher de mentir. Une astuce bienvenue lorsqu’il s’agit de mener l’enquête.

Le jeu de cartes en lui-même possède des règles et un déroulement plutôt habituels. Ici aussi, le tour-par-tour régit l’ensemble. Le bémol se situe dans la lisibilité des informations : l’interface n’est pas assez intuitive. Il nous aura fallu de longues minutes pour comprendre la signification de plusieurs données chiffrées sur les cartes, et ce malgré la présence d’un didacticiel au début du combat.

Au-delà de cet écueil, l’initiative de ce type de gameplay est rafraîchissante. L’association du jeu de cartes à une action de piratage est novatrice, quand d’autres jeux se seraient « contentés » d’offrir à ces phases une approche plus conventionnelle.

mato-anomalies-jeu-cartes-piratage

Mato Anomalies pioche dans des références hétéroclites mais bienvenues, aussi bien du côté de la direction artistique que des activités proposées. Le potentiel d’un JRPG vaste et prenant est bien présent. Le titre est cependant encore très perfectible. Espérons que les retours de cet accès anticipé permettent à Arrowiz d’apporter de judicieuses améliorations au cours de la finition. Le jeu est attendu pour 2023 sur Xbox Series X|S et Xbox One, ainsi que sur PS5, PS4, Nintendo Switch et Steam.

En attendant, vous pouvez découvrir ou revoir la première bande-annonce ci-dessous :

Les bons plans du Microsoft Store – Promotions du 19 au 25 juillet 2022
Grounded sera adaptée en série animée par l'écrivain de Star Wars: Clone Wars !