Actualité Previews

Preview – Blacktail, On l’a testé à la Gamescom et on a adoré !

0
Please log in or register to do it.

Il y a des jeux qu’on n’attend pas forcément et qui pourtant proposent un univers cohérent et un gameplay agréable. C’est le cas pour le très prometteur Blacktail. En effet, lors de la Gamescom 2022 l’éditeur Focus Entertainment nous a invité à tester quelques-uns de ses futurs jeux. Nous avons été surpris par la qualité de ces versions de démonstrations. C’est le cas pour Evil West et le succulent A Plague Tale: Requiem, mais pas que…

Blacktail-GameplayBlacktail – Un monde enchanté sous le couvert de Baba Yaga

Si le conte de Baba Yaga ne vous dit rien ce n’est pas grave. En effet, cette histoire nous vient des pays Slaves. Baba Yaga est une sorcière qui peut faire autant de bien que de mal, et cela se fait ressentir dans le jeu. En effet, vos actions forgeront votre destinée. Cela vous rappellera un certain Shepard dans Mass Effect, ou encore le héros de Fable qui, en fonction de ses choix, pouvait faire le bien et le mal. Ici, il est en de même. L’héroïne, Yaga, est une jeune fille de 16 ans. Son périple sera parsemé de choix. Certains sont « bons » comme le fait de sauver un oiseau coincé dans une fleur, d’autres incarnent le « mal » comme anéantir une pauvre biche sans défense.

Vos bonnes actions seront mis en avant par un magnifique soleil quant aux mauvaises par une lune maléfique. Vos différents choix ne se font pas uniquement dans le biais de vos paroles, mais aussi par vos actions dans le jeu. De plus, si vous êtes plutôt méchant, certaines quêtes ne pourront pas être réalisés. Il en est de même si vous êtes gentil. Bien sûr, les développeurs ont pensés à tout et vous pourrez également être un petit peu des deux. Alors ne vous en faites pas si vous avez malencontreusement tué ce petit oiseau d’une seule flèche.

BlacktailUn monde onirique parsemé de danger

Côté histoire, nous avons à faire à une jeune fille accusée de sorcellerie et qui est expulsée de son village. Cependant, son passé revient la hanter sous forme d’esprits errants. Votre but sera donc de découvrir d’où vient cette magie. Armée de son fidèle arc, notre héros devra parcourir de magnifiques décors. De plus, vous aurez des pouvoirs pour vous aider à vous défaire des étranges créatures.

Avant de tirer avec vos flèches, vous devrez d’abord le construire. La mécanique de craft est très simple et c’est mieux ainsi. En effet, tout au long de l’histoire, vous pourrez récolter des plumes, des morceaux de bois et il suffira de quelques clics pour construire quelques flèches. Néanmoins, Yaba sera également en mesure de concocter de petites potions pour se soigner. Cependant, pour cela, il faudra apprendre les recettes, et c’est là qu’intervient l’arbre des compétences.

N’ayez pas peur, ce dernier n’est pas aussi long que dans Assassin’s Creed Valhalla, et c’est là qu’intervient le côté « RPG » du jeu. C’est soft et bien amené. D’ailleurs, nous avons demandé aux développeurs la durée de vie de Blacktail. La réponse fût d’une quinzaine d’heures. Néanmoins, il y a une certaine rejouabilité car vous pouvez faire une partie complètement pragmatique et une complètement différente. Cela vous débloquera certaines quêtes et quelques dialogues différents.

Une jeune fille, un arc et des pouvoirs

Ce jeu n’est pas un open world. Il propose différents biomes tournant autour d’un hub central. Nous avons pu en apercevoir qu’un seul et autant vous dire que c’est grand et que ça fourmille de détails. Les monstres sont loufoques et l’ambiance se veut assez proche d’Alice au Pays des Merveilles. Les graphismes sont très orientés conte de fée. Manette en main, nous avons l’impression de nous balader dans un tableau peint à la main.

Pour parcourir cet univers dangereux, notre jeune protagoniste est équipé d’un arc et de quelques flèches. Oubliez les épées et les haches, la fillette ne sait utiliser que l’arc et la magie Pour ne pas perdre trop de vie, elle pourra  concocter quelques élixirs. Ils seront importants car si vous mourrez vous retournerez à votre ancien point de sauvegarde qui n’est pas automatique. En effet, pour sauvegarder vous devrez trouver des fleurs rouges, les récolter, et les placer dans un totem. Si vous passez à côté sans déposer une petite fleur, alors vous n’aurez pas de sauvegarde. Néanmoins, si ce dernier point vous effraies, un membre de Focus nous a confirmé que les développeurs ont mis en place un bon système d’accessibilité.

L’avis de Niko1664 :

Pas vu venir, mais quel souvenir ! Rarement un jeu ne m’aura autant donné envie de ne pas lâcher la manette, mais il le fallait, circonstances obligent. Une grosse trentaine de minutes à parcourir ce titre auront suffit à me convaincre. Le level design accordé à une direction artistique de haute volée nous livre ici un univers singulier d’où on ne ressort pas indemne. Et je ne vous parle même pas de la bande son somptueuse.

Non, ce n’est pas le plus jeu du monde, non les mécaniques sont déjà connues ailleurs…mais WAHOUUUU ! Qu’est-ce que c’est beau et dense ! Non content de proposer des biomes aux ambiances très différentes, BlackTail se permet de vous laisser seul décideur de l’orientation morale de votre avatar dans la moindre de vos actions. Les bonnes vous offriront des équipements, les mauvaises elles, vous redonneront de la vie. Mais quoi que vous fassiez, vos décisions auront des répercutions sur votre progression et les interactions avec les PNJ que vous rencontrerez. Et préparez-vous, certains sont du genre inhabituels !

Un véritable coup de cœur pour moi, rien de moins. J’attends de pieds ferme Blacktail pour me replonger dans cet univers fantastique où le craft est important en étant secondaire, la survie compte sans être fondamental mais où l’histoire et l’ambiance nous capte dès les premiers secondes de jeu.

Conclusion :

C’est un grand OUI ! Il est certain que ce FPS titillera votre rétine. Sans prétention, il a une durée de vie d’une quinzaine d’heure et mélange avec brio une histoire narrative, un côté RPG et du crafting. Cependant, le jeu ne se veut pas être un bac à sable et les composantes de craft sont légers. De plus, de nombreux trésors sont cachés un peu partout, cela nous a poussé à chercher un peu partout, et c’est tant mieux car le jeu est magnifique. Pour embellir l’ambiance du jeu, la bande-son est succulant et il existe plein de détail. Par exemple, quand vous êtes à court de flèche et que vous essayez de tirer, la corde de l’arc fera un bruit de guitare. Alors, ça vous tente de découvrir les nombreux secrets de Blacktail ? Rendez-vous le 15 décembre sur Xbox et PC.

Preview - Evil West, les vampires ne feront pas de vieux os
Gungrave G.O.R.E sort le 22 novembre sur Xbox