Actualité

Phil Spencer a assuré à Sony le maintien de COD pendant plusieurs années

1
Please log in or register to do it.

Les dernières nouvelles autour du rachat d’Activision-Blizzard en provenance de la commission britannique sur la concurrence (CMA) ont rythmé la semaine. Celle-ci a, en effet, émis des réserves sur un éventuel déséquilibre qui serait lié aux canaux de distribution de la franchise Call of Duty. Des craintes également relayées par la commission brésilienne il y a quelques semaines. Pourtant, à en croire Tom Warren qui a mis la main sur une information exclusive, Phil Spencer aurait montré patte blanche en assurant à Jim Ryan le maintien de la licence sur la plateforme concurrente.

Un engagement qui remonte au mois de janvier dernier, signifié par lettre à l’intéressé. Un accord qui parle de « plusieurs années supplémentaires » sans pour autant préciser la durée.

En janvier, nous avons fourni un accord signé à Sony pour garantir Call of Duty sur PlayStation, avec une parité de fonctionnalités et de contenu, pendant au moins plusieurs années supplémentaires au-delà du contrat actuel avec Sony, une offre qui va bien au-delà des accords habituels de l’industrie du jeu.

Comme Phil le mentionne, cette approche n’est pas commune pour le milieu. Tout du moins, à date, il semble que ce soit une première. En début d’année, Bloomberg avait déjà évoqué une fenêtre de deux ans de maintien, laissant penser que les accords marketing de Sony sont valides jusqu’en 2024 au minimum. Reste la question de ce qui adviendra après ces « plusieurs années supplémentaires ». Exclusivité totale ou maintien avec des conditions moins favorables ? En tout cas, Microsoft fait tout pour assurer d’être bien compris aussi bien des autorités compétentes que de l’industrie.

Les autres actualités sur le rachat d’Activision-Blizzard :

Preview - Bob l'éponge : The Cosmic Shake, on prend la même base et on l'améliore !
Les sorties à venir sur Xbox One et Series X|S du 5 au 11 septembre