Test – Streets of Rage 4 : Mr. X Nightmare, le roi revient, bien accompagné

Voir sur le Microsoft Store

Après avoir retourné Streets of Rage 4 et contenté ma soif de nostalgie, quelle ne fût ma surprise de voir ce DLC annoncé. De nombreux mois de labeur, un appel à ma banquière et les 7,99€ nécessaires pour l’acquisition de Mr X Nightmare étaient enfin entre mes mains. Clairement, sur le papier, cette extension ne fait pas forcément rêver. Un menu composé d’un mode Survival, d’un entraînement, de trois persos supplémentaires jouables et de quelques friandises… Mais ce serait une grosse erreur d’oublier le travail et l’amour évident de Dotemu et LizardCube pour la franchise. Après tout, Streets of Rage 4 est justement considéré comme l’apothéose de la série, comblant les fans de la trilogie originale, mais également les nouveaux venus. Alors que nous réserve vraiment ce DLC qui a pris bien longtemps à être développé, comparé aux ajouts qu’elle semble nous apporter ? Voyons cela entre fans…

Les fessiers vont claquer, jusqu’à trépas ! 

Attaquons tout d’abord le mode Survival. Tout le monde voit ce qu’est un mode Survival ? On avance en castagnant les méchants, jusqu’à ce que la défaite nous rattrape. Et là c’est fini et on recommence. Une sorte d’instigateur du “Permadeath” si vous préférez. Sauf que dans le cas présent, ce mode est bien plus étoffé que d’habitude, au point que son titre de Survival lui est limite réducteur. En premier lieu, on choisit son personnage, parmi la multitude disponible. Le jeu nous donne le choix entre une sélection Random des niveaux et des challenges online limités dans le temps. On enchaîne ensuite de nombreux stages gérés aléatoirement, autant dans leur ordre d’apparition que dans le panel d’ennemis qui vous fera face. Pour les nouveaux venus, SoR 4 propose une variété d’adversaires qui  se doivent d’être abordés avec minutie. Certains de près, d’autres de loin et d’autres en diagonal. Sans oublier les esquives qui devront être maîtrisées pour aborder les niveaux supérieurs. La variation totalement aléatoire des ennemis, jumelée à la qualité du hit detect et du gameplay en général, rendent les rixes véritablement jubilatoires ! Les arènes font environ une fois et demi l’écran, comme dans le jeu de base en fait, proposant lui un scrolling, une fois un certain nombre d’adversaires abattus. A chaque fin de combat, vous aurez le choix entre deux power-up avant de passer au niveau suivant. Vous pourrez opter pour des boosts d’énergie, une arme projectile, de la santé ou encore des étoiles pour monter votre score (liste loin d’être exhaustive). Ceci crée un côté stratégique bien senti.

Vous n’aurez pas que cela pour vous permettre d’avancer dans les niveaux. Chaque stage proposera divers items vous facilitant la tâche. Mais attention, il y a également des pièges ! Rien de pire que de se prendre un ballon en pleine poire alors qu’on s’apprêtait à y jeter son rival ! Lorsque vous trépasserez, le score obtenu permettra de remplir une jauge, qui débloquera un nouveau coup. Plus précisément une variante d’un déjà disponible, qui la remplacera et non s’additionnera. Vous pourrez modifier votre panel à la page de sélection de personnage, y compris dans les autres modes de jeux ! Mais chaque combattant à sa sélection perso, donc vous devrez jouer avec tout le monde si vous souhaitez l’intégralité des mouvements disponibles. Certains se demanderont peut-être pourquoi ce DLC s’appelle Mr. X Nightmare ? Les développeurs ont créés un semblant de scénario pour ce mode Survival. Logiquement, il serait l’ultime adversaire à abattre dans votre périple… Apparemment, car votre serviteur n’a pas encore pu le confirmer !

La violence n’est rien, sans la connaissance

Quand on se retrouve face à un beat em up aussi riche qu’un jeu de baston 1vs1, il nous faut un mode entraînement ! Et les développeurs l’ont bien inclus ce coup-ci… Parfait pour affûter sa technique, on pourra même y sélectionner ses adversaires, leur nombre et leurs attaques. Du pain béni pour les perfectionnistes, d’autant que plusieurs ennemis des opus précédents font leur apparition ! Une fois affrontés dans le mode Survival, certains se débloqueront pour ensuite vous permettre de finir le travail en bonne et due forme. Un ajout bienvenu avec ce nouveau contenu, proposant un nombre de combattants désormais très exhaustif !

Et 1,2,3 Zéro ! 

Trois nouveaux Fighters et pas des moindres, voilà ce qu’ajoute aussi ce DLC ! Tout d’abord, vous avez Estelle Aguirre, policière de métier et dure à cuire par nature. Ensuite, Max Thunder, bien connu des fans de la série, pour la première fois aperçu dans Streets of Rage 2. Et enfin, Shiva, le bad boy le plus stylé de la série. Chacun apporte son propre gameplay, panel de coups et rythme aux combats. Tous les trois étaient présents dans SoR 4, mais cette fois jouables. Franchement, chaque personnage est tellement différent, que l’on a l’impression de re-découvrir le jeu ! Avec un Shiva notamment qui fait honneur à sa réputation. Rapide, efficace comme pas deux, le gars ne ramasse même pas les armes, il les soulèvent avec le pied pour les kicker ! La classe !

C’est le feu ! 

Aucun doté d’une vue correcte ne pourra dire que SoR 4 n’est pas un beau jeu. Déjà lors de sa sortie, il se démarquait par une approche graphique singulière qui a fait mouche. A grand renfort de patchs et d’auto hdr sur Series X, il semble encore plus somptueux aujourd’hui. Les musiques se bonifient même avec le temps, tout comme celles des épisodes précédents. Ah oui, je ne vous ai pas dit, mais le mode Survival en rajoute de nouvelles ! Et les décors de ce même mode, eux aussi sont tous nouveaux ! Superbes de bout en bout, ils contribuent énormément à la qualité perçue et ce sentiment justifié, que les développeurs ne se sont clairement pas moqués de nous !

Conclusion

Streets of Rage 4 est le meilleur beat’em up existant. Ou l’un des meilleurs pour ne pas en fâcher certains… Le dlc Mr. X Nightmare en rajoute encore une couche. Ce contenu additionnel  pourrait sembler limité sur le papier. Il n’en est rien. Il transforme même SoR4 en une version que l’on pourrait qualifier de 1.5. Les nouveaux persos sont excellents et le mode Survival apporte des ramifications sur tout le titre. Très accrocheur, il semble avant-gardiste, autant dans les coups déblocables, que les nouvelles armes et les adversaires. Nous autres joueurs Xbox avons d’autant plus un avantage certain, cet exceptionnel beat’em up est disponible (encore aujourd’hui) dans le Game Pass… Je suis persuadé que la somme nécessaire pour cet add-on se présentera comme une formalité pour les fans, les durs.

Retrouvez le test de Streets of Rage 4 à cette adresse.

+ Les plus

  • Plus de Streets of Rage 4
  • Un dlc qui transfigure l'expérience
  • De nouveaux décors
  • De nouvelles musiques
  • Du pur fan service
  • Un tarif amplement justifié

- Les moins

  • Un dlc sûrement éloigné des désirs de certains
  • On attend toujours Streets of Rage 5 !

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription