Test – Amazing Superhero Squad, quand les héros travaillent au Corp.

Imaginez-vous à la tête d’une gigantesque entreprise tirant des profits financiers grâce aux super-héros. Ce sera à vous de décider qui envoyer lors des événements ou drames qui surviendront. Et le tout, en ayant en tête de garder votre affaire à flot. C’est ce pitch alléchant qui m’a donné envie d’essayer Amazing Superhero Squad. Malheureusement, une bonne idée de départ ne fait pas tout. Et si la faiblesse de Superman est la kryptonite, nul doute que ce jeu est celle de n’importe quel amateur de super-héros…

amazing-superhero-squad-test-03

Su-perd le nord

Les premières minutes étaient pourtant prometteuses. Un prémisse de scénario plutôt efficace, même si déjà-vu de nombreuses fois par ailleurs, des graphismes réussis rappelant des comics, ou encore une bande-son électro entraînante. Mais la douche froide arrive rapidement. Avant toute chose, sachez que le jeu est intégralement en anglais, donc n’espérez pas en profiter si vous ne comprenez pas la langue.

Après quelques brèves explications, on vous laisse rapidement le contrôle. Votre QG ? Un simple bureau avec un ordinateur. À partir de ce dernier, vous pourrez envoyer un membre de votre équipe, mais aussi embaucher de nouveaux super-héros. Chacun d’entre eux a ses compétences et caractéristiques. Certains préfèreront se la jouer solo, d’autre en équipe. Mais tous possèdent une affinité, symbolisée par un logo.

Régulièrement, un événement surviendra et il faudra y répondre en envoyant quelqu’un. Il sera rapidement décrit par un texte et l’un de ces logos apparaîtra. Ce qui signifie qu’un héros avec cette affinité aura plus de chances de réussir sa mission plutôt qu’un autre. Et c’est là que ça coince ! En effet, peu importe qui vous envoyez, la réussite ou l’échec de la mission dépend beaucoup trop de la chance. Il n’est pas rare de voir un de vos personnage mourir dans une mission qui avait 80% de chances de réussir, et vice-versa.

amazing-superhero-squad-test-02

Ergono-man

On ressent plus de la frustration que du plaisir en enchaînant les journées dans Amazing Superhero Squad. J’ai eu l’impression que la progression n’arrivait que par chance plutôt que par mes choix. J’ai eu droit à plusieurs game over à cause de cet aspect hasardeux. Ces derniers surviennent lorsque l’une de vos statistiques tombe à zéro, comme vos finances ou l’opinion du public. Et à chaque fois que ça se produit : retour au début de la semaine. Le titre se déroulant sur quatre semaines, et pouvant être terminé en quelques heures, ça vous donne une estimation du temps que vous pouvez perdre à cause de cela.

Mais lorsqu’en plus de ça, les musiques tournent en boucle, inutile de dire que le son a rapidement été coupé sur ma console ! Et ce, même si je l’appréciais au début. La lassitude a ensuite rapidement suivi. Je ne faisais même plus l’effort de lire les résumés de chaque mission annexe tellement c’était redondant. Je me contentais d’envoyer le héros le plus approprié, s’il était disponible. En effet, tout comme le joueur, certains peuvent sombrer dans la dépression après l’une de leurs excursions ratées, et ne seront pas disponibles le jour suivant.

Certains événements feront progresser le scénario, mais, entre nous, je n’en ai pas bien vu l’intérêt. Puis il n’est vraiment pas mis en avant. Et je dois aussi avouer que la navigation dans les menus est vraiment laborieuse, on se retrouve souvent à faire des manipulations non-désirées. Un comble pour un jeu de gestion. Un dernier mot sur le fait de proposer des versions spécifiques One et Series et pas une version Smart Delivery pour un jeu de cet acabit, c’est plutôt honteux.

amazing-superhero-squad-test-01

Conclusion

Mes mots sont probablement durs, mais je n’ai pris aucun plaisir avec ce Amazing Superhero Squad. Le concept était certes prometteur avec cette promesse de gérer ses propres justiciers, tout comme l’esthétique plutôt réussie, mais l’exécution laisse clairement à désirer. La faute au hasard bien trop présent et un scénario complètement inutile. De plus, le titre est encore moins accessible puisqu’entièrement en anglais, et possède une ergonomie douteuse. J’espère malgré tout que le concept de gestion de super-héros sera mis à l’honneur par un meilleur jeu à l’avenir.

 


Critères d’accessibilité

Déficience Visuelle Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Détails TV OLED 4K Jeu fourni par l’éditeur Oui
Console Xbox Series X Temps passé sur le jeu 3 heures
Niveau de difficulté N.A. Jeu terminé Oui

 

+ Les plus

  • Idée alléchante sur le papier
  • Une esthétique qui s’inspire des comics

- Les moins

  • Les musiques ultra répétitives
  • Tout en anglais
  • Bien trop basé sur le hasard
  • Un scénario en retrait
  • Peu ergonomique à la manette
  • Deux versions identiques non compatibles (One et Series)

Mot de passe oublié

Inscription