4
Please log in or register to do it.

Après plus d’une vingtaine d’heures sur Gotham Knight, je peux enfin vous donner mon avis dessus ! Enfin… Il faudrait d’abord que j’arrive à me mettre d’accord avec moi-même. En effet, je trouve en soit le jeu agréable à parcourir, mais bien en deçà des ambiances des Batman Arkham. Bruce Wayne est mort, et ça se sent. Globalement, je prend énormément de plaisir à parcourir l’univers, à faire des combos de folie avec Robin, Batgirl, Redhood et Nightwing, mais… Il manque ce petit quelque chose qui faisait la magie des autres opus. Le problème est que je n’arrive pas à mettre le doigt dessus.

Dans Gotham Knights il y a du bon…

L’histoire semble crédible, Batman meurt, les criminels se sentent puissants et étendent leur emprise sur la ville. La Nature a horreur du vide, imaginez les ordures… C’est encore pire. Alors, qui va les arrêter ? C’est sans compter sur le génie de Bruce Wayne qui avait prévu le coup en enregistrant une vidéo « Si vous entendez ceci, c’est que je suis mort ». Original ? Pas du tout. Mais passons, ce n’est qu’un détail, nos quatre protagonistes se réunissent au beffroi pour former une dream team. Seul bémol, si vous jouez seul vous aurez qu’un super-héros qui sauvera la ville chaque nuit. Les autres dormiront ou que sais-je ? Que font-ils !? Heureusement, la coopération est là pour rendre cette histoire plus crédible.

En effet, Gotham Knights se démarque de ses aînés par l’ajout de la coopération. Si tout le monde aurait adorer faire le duo Batman et Robin, ce ne sera pas possible. Néanmoins, chaque personnage possède ses atouts et ses points faibles. Ainsi, Batgirl sera forte en infiltration là où Redhood sera un véritable tank au corps à corps. La finesse des mouvements des uns et la brutalité de frappes des autres est d’ailleurs superbement bien retranscrits dans les scènes de combats. C’est beau, c’est acrobatique, et on en redemande.

D’ailleurs le jeu au sens large est magnifique. Les cinématiques sont biens tournées, la VF est une agréable surprise, et Gotham City est plaisante à parcourir. Du moins… La ville est magnifique, il y a de beau spot, mais faut aimer la pluie, et la nuit évidemment.

Et du moins bon…

Arg, si le jeu reste beau et parfois agréable à parcourir, j’ai été gêné à de nombreuses reprises par des moments … gênants. Déjà, pour aller plus vite, chaque protagoniste à sa batcycle qui est identique pour tout le monde, elle donne une fausse impression de vitesse puisque le jeu est plafonné à 30 fps. Ensuite, si vous n’êtes pas novice de la ville de Gotham, vous savez qu’il y a d’immenses bâtiments… Ces derniers ne sont guère agréables à grimper. D’ailleurs, j’ai été surpris de voir que tous les membres ont la même capacités à grimper, ils ont tous le même batgrapin. De plus, il est impossible de planner comme ce fût le cas dans les Batman Arkham. Du moins, après 25 heures de jeu, je n’ai peut-être pas débloqué la compétence et ça manque cruellement.

Parmi les défauts, il y a le fait que les méchants sont méchants pour être méchants. Je sais, ça fait beaucoup de répétition, mais ils n’ont pas d’originalité ni de finesse… Ensuite, ce qui m’a énormément chagriné, et le mot est faible, est la bible que proposait les opus de Batman Arkham. Dans Gotham Knight, on rencontre énormément de clin d’œil aux super-vilains et le jeu les mets en valeur en les mettant en surbrillance. Mise à part un bref descriptif de l’objet, nous n’avons pas toute la biographie qui était disponible dans les anciens opus. Si vous rencontrez le pantin de Scarface, on apprendra uniquement que c’est le pantin de Scarface et qu’il « semble terrifiant ». Là où dans les opus précédents, nous avions un paragraphe largement bien plus précis et généreux.

Enfin, l’histoire nous tombe des bras. Ce titre est divisé en « nuits » où on doit faire moult quêtes annexes comme résoudre des crimes, éliminer des malfrats, résoudre des crimes, éliminer des malfrats, parfois on résout des crimes, parfois on élimine des malfrats… Alors, oui les combats sont palpitants, mais j’ai eu cette impression de vivre un jour sans fin, du moins une nuit sans fin. De plus, il manque de justification, dès le début le CGPD nous attaque à tort, mais même en les aidant ils continuent à vouloir nous arrêter, pourquoi ? Ce n’est pas expliqué…

Finalement, c’est bien ou c’est pas bien ?

Tel un plaisir coupable, je suis content de jouer à Gotham Knight, j’apprécie les phases de combats, l’intrigue, mais je n’aime pas le manque de développement des méchants. Néanmoins, si vous avez un ami avec qui vous pouvez partager l’aventure, vous allez passer de belles soirées, ça c’est certain ! Cependant, il faut aimer l’univers, car pour le coup, c’est une mauvaise porte d’entrée si vous n’avez aucune référence… mais une chouette buanderie pour vos cosplay de Batman.

Critères d’accessibilité

 Déficience Visuelle   Déficience Auditive
✔ Contraste élevé (réticule de visée) ✔ Sous-titres avec indications d’ambiance
✔ Taille couleur de police ✔ Identification de la personne qui parle
✔ Marquage des ennemis ✔ Police personnalisable
✔ Interface personnalisable ✔ Couleur de police personnalisable
N.C Couleur minicarte personnalisable ✔ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✔ Option daltonisme ✔ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✔ Option Text to speech  
✔ Ralentissement du jeu

Conditions de test

  Détails TV4K   Jeu fourni par l’éditeurOui
  ConsoleXbox Series X   Temps passé sur le jeu25 heures
  Niveau de difficultéMoyen   Jeu terminéNon

Pendant un an, recevez tous les mois du contenu pour FIFA 23 Ultimate Team grâce à Prime Gaming
Incarnez Batman dans Minecraft grâce au nouveau DLC