Test – Bus Simulator, et ça tourne mal !

Passer de Gears 5 à Bus Simulator (BS), on frise le choc anaphylactique. Mais en même temps, qui n’a jamais rêvé d’être conducteur.trice de bus ? Non, personne ? Ben, c’est dommage car c’est exactement ce que BS propose. Soit une plongée vertigineuse dans l’univers palpitant des transports publics en agglomération, sans concession, ni compromis… Ouais, j’exagère à peine. Sur Twitter, la XboxSquad vous a demandé de poser des questions pertinentes et/ou décalées. Merci aux nombreux lecteurs et lectrices qui ont joué le jeu. C’est ainsi une vingtaine de questions qui ont été rassemblée, pêle-mêle, et qui serviront dans ce présent test à vous présenter Bus Simulator.

Pas là pour rigoler !

Tu prends une amende si tu grilles une priorité à droite ? Non, et c’est bizarre car certaines infractions sont sanctionnées, comme l’oubli des clignotants quand d’autres passent sous le radar. Etrange. Mais de manière générale, les voitures, camions qui circulent en ville, respectent le code de la route. Ils laissent même le bus sortir de l’arrêt dès le clignotant allumé ! DINGUE !

Tu peux créer un carambolage ? Non, en tout cas, pas à la Burnout. On peut avoir des accrochages avec d’autres véhicules ou en tapant le trottoir. D’ailleurs, je crois que le chauffeur de bus se fait avoir car les réparations coûtent un bras… ou alors il y a une mafia derrière tout ça.

Possibilité de visiter ton bus et de nettoyer les sièges ou pas ? Oui, tu peux même te balader librement avec ton chauffeur. Au début du jeu, tu peux sommairement le créer. Le rendu est assez médiocre. Toujours est-il que tu peux te balader. Cela n’a aucun intérêt… à part aller au fond de ton bus et nettoyer quelques cochonneries laissées par des indélicats.

Tu peux conduire sans mettre ta ceinture ? Peux-tu rater une vitesse ou c’est un bus auto ?  Je ne sais pas si le perso met sa ceinture… la conduite, de son coté, est le truc le moins foireux de BS. On sent bien l’inertie du véhicule et l’ensemble est assez crédible. Ah, et c’est une boîte auto.

Il y a des contrôleurs ou pas ? Non, pas besoin. Les gens sont foncièrement honnêtes et paient leur ticket ou entrent directement… mais maintenant j’y pense, ceux-ci ne montrent jamais leur carte d’abonnement ! Se pourrait il qu’il y ait des resquilleurs !? Bon, je soumettrai l’idée de contrôleurs à la prochaine assemblée générale de l’amicale des chauffeurs urbains et périurbains.

Vis ma vie… ouais non merci.

 Est ce tu passes dans les quartiers sensibles ? Seaside Valley, la ville qui sert de décor à BS, est une petite bourgade proprette. Pas de quartiers craignos, pas de caillassage, pas de cocktails Molotov, pas de voiture blindée dans la tronche. Il fait toujours beau à Seaside Valley ! Euh, en fait, non, quand on choisit son itinéraire, on peut choisir de rouler de nuit, sous la pluie.

Tu peux te faire interpeller par la BAC ? Pas de maréchaussée à l’horizon. Je crois que Seaside Valley a éradiqué le crime. Ou alors ils ont Robocop qui veille.

Tu peux rouler sur les gens ? Oui, et tu as une amende de 750 euros, simplement. C’est peu en comparaison des réparations citées plus haut…

Regarder bizarrement les enfants qui reviennent de l’école ? Pas de gosses à l’horizon. Quand on vous dit que Seaside Valley est le paradis, ben on se fout pas de vot’ gueule !

T’as le droit de mettre un tacle glissé aux gens qui ne disent pas bonjour ? Hé bien écoute, non. Pas besoin car les gens disent TOUJOURS bonjour, au revoir et ont même des conversations insignifiantes pendant le trajet. J’en profite pour signaler que les voix sont en Anglais, sous titrées en français. Les menus sont également traduits. Par contre, la qualité de la traduction est apocalyptique.

Ouvrir les portes en route pour dégager les mamies avec leur chariot de marche ? Possibilité de défenestrer les humains qui écoutent leur musique en haut parleur ? Bien sûr que non, mais tu peux intimer l’ordre à un passager de couper sa musique trop forte. Et l’importun s’exécute en plus. C’est ouf !

 

Tenue correcte exigée !

Est-ce que Bernard de la Villardière te pose des questions sur ton taf et les femmes voilées ? Pas l’ombre du Bernard à l’horizon. La population transportée est « United Colors of Benetton » compatible (là faut être vieux pour se rappeler de ça^^). Il y a même des handicapés en fauteuil ! Et bien sûr, le bus dispose d’une rampe pour pouvoir les transporter ! Cool.

Est-ce qu’il y a un DLC Tokyo Drift ? Vu la blinde de caillasse que ça coute de réparer, le drift est à proscrire. Lors du tutoriel, j’ai raté le premier virage… 3000 euros de réparation. Emotion auprès de la direction ! Ah bah en fait, non, car au début de BS, tu crées ta propre société de bus. Il te faudra transporter encore et encore des passagers pour amasser de la trésorerie, acheter d’autres bus, engager de nouveaux chauffeurs, valider les objectifs de la municipalité, ouvrir de nouvelles lignes… tout ça pour CONQUÉRIR LE MONDE !!!!! Ouais non, en fait je ne sais pas pourquoi.

Es-tu pénalisé par ton employeur si tu dépasse l’heure du départ d’une ou deux minutes pour cause de pause pipi trop longue ? Entre deux arrêts de bus, tu as un temps imparti. Le dépasser ne te pénalise pas tant que ça. De toute manière, la ville étant au rythme d’un épisode de Derrick, le temps n’est pas un souci.

T’as le droit de bouffer en conduisant ? Permission de rouler en slip ou faut le DLC Bons Baisers de DSK ? Mais non ! De la bienséance voyons ! Vous êtes la vitrine d’un service public à but vachement lucratif !

Tu peux ne pas t’arrêter à un arrêt et faire un doigt au personnes qui veulent monter ? Tu peux mettre ‘Ne prend aucun passager’ quand tu arrive à l’arrêt ? Non, pas de tour de filou possible. Le chrono mentionné plus haut continue de défiler… et toi de perdre de la caillasse. J’ai même laissé en plan le bus à un arrêt, me suis baladé. Résultat, c’est comme si le temps s’était figé !!! Les chauffeurs de bus ont des pouvoirs ! Je le savais !

 

Un pour bus et bus pour tous !

Bus adapté aux handicapés ? #TousGamers. Oui. Mais que des fauteuils. Les gens en béquilles comme bibi n’existent pas à Seaside Valley. Pas assez daubés sans doute, je ne sais pas.

Peux-tu choisir de faire des voyages pour retraités entre Lille et la pointe de l’Italie et rouler pendant 48h non stop ? Non, ce sont de petits parcours urbains et périurbains entre les quartiers de la ville. En tant que chef de la société, tu définis les itinéraires pour ensuite les exécuter et gagner de la thune. Euh, quand je dis « exécuter » je parle des trajets.

Ou de louer ton bus à une boite de prod pornographique ? Malheureusement, non. On se ferait moins chier. (Je peux le dire, ça, dans un test ? oh et puis merde, on peut)

Peut-on arnaquer les mamies en rendant la monnaie ? Non, le chauffeur de bus a une conscience, répond à un credo vieux de quelques millénaires, s’astreint à une discipline rigoureuse, qui empêchent une telle vilénie. Bon en vrai, quand tu rend la monnaie quand un quidam prend un ticket, tu peux pas faire autre chose que rendre l’appoint…

Peut-on s’endormir au volant ? Non, par contre, devant Bus Simulator, c’est pas impossible.

 

Tu t’es vu quand t’as Bus !

Peut-on jouer le rôle du client ? Non, tu incarnes le maître du Bus, qui a pouvoir de vie et de mort sur ses passagers. L’élite du service public.

Peut-on prendre l’autoroute à contre sens en mode GTA ? Ou essayer de faire une cascade ? Bien sûr ! Mais au moindre accrochage, ça douille.

Peut-on mettre du AC/DC dans le bus ? Pas de musique dans le bus. Par contre dans le menu pause, la ritournelle d’ambiance fait plus penser à un vieux porno bulgaro-dégueulasse des années 70. Bref, si tu t’infliges Bus Simulator, prévois ta propre playlist.

Que disent les gens si tu dévies de la ligne prévue et les emmène à l’autre bout de la ville ? Rien, ils ferment bien leur bouches. Et ils ont bien raison.

Doit-on obtenir une « note » de satisfaction ? Oui, à la fin du trajet, un tableau indique les bons et mauvais points. Cela octroie de l’Xp pour débloquer de nouveaux bus et de l’argent.

Est-ce qu’on peut faire le remake de speed ? Oui mais faut te dépêcher, Sandra Bullock n’est plus toute jeune. Ah merde, tu parlais dans le jeu ? Oui, à tes risques et périls.

Est-ce qu’on peut organiser un voyage avec la Team des Squad en GO ? Au moins, on se marrerait plus. Rectification. On se marrerait.

On peut fermer la porte juste devant un lycéen à la bourre qui vient de courir 500m ? J’ai essayé ! Il a traversé la porte ! IL A TRAVERSE LA PORTE !!!

Conclusion.

Si votre rêve est de connaitre la douce mélancolie du chauffeur de bus, de vivre sa routine, Bus Simulator est LE jeu de l’année. Il est techniquement complètement dépassé, et ce n’est pas moi qui le dis mais l’éditeur lui-même en baptisant son titre « Bus Simulator 18 » dans le Xbox Store. Je n’invente rien ! La traduction est à l’image du reste : à l’arrache, à l’emporte pièce et hasardeuse. BS a au moins le mérite de… euh. BS a le mérite ! Tiens c’est marrant, BS est l’abréviation américaine pour Bullshit. Oui, c’est marrant.

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeutrop (4 heures en vrai)
  Niveau de difficultéN.A.  Jeu terminéNon. ça va pas, non !?

+ Les plus

  • La conduite n'est pas si mal !
  • L'auto-troll de l'éditeur, en baptisant son jeu Bus Simulator 18 dans le Store
  • La musique du menu pause. Un chef d'oeuvre intemporel.
  • Vis ma vie de Pilote ! euh, de conducteur de bus

- Les moins

  • Une traduction honteuse.
  • Une technique d'un autre temps, mais genre le moyen âge.
  • Les menus, mal fichus
  • J'ai dit que c'était traduit avec le cµl ?
Je ne suis pas fou, ce sont les autres qui ne le sont pas assez. J'aime particulièrement les univers de The Witcher, Fallout et PUBG.

7

  1. “De toute manière, la ville étant au rythme d’un épisode de Derrick, le temps n’est pas un soucis.” :) :) :)
    Encore une fois, lire un test de @Bibi reste un très bon moment de rigolade. Le genre de jeu que je n’achèterai jamais et dont je ne lirai même pas le test mais là, c’est autre chose, merci à toi !

  2. Merci pour ce test qui m’a bien fait rire ! Comme tous les jeux de simulation de conduite, c’est d’un ennuyant que l’on se demande qui peut se régaler à y passer de longues heures, à moins que ce ne soit un challenge, va savoir !

    Je valide pour le trajet tous ensemble, j’ai pris mon ticket et à la case date il est indiqué “Un jour peut-être, ou alors demain…”

    Un jeu que je ne prendrai pas mais un test qui restera dans les mémoires :)

    • merci pour ce commentaire ! ça fait plaisir ;)

  3. Je n’y joue depuis hier mais pour ma part j’y trouve mon compte. C’est sûr, ce n’est pas le jeu de l’année, mais ceux qui aiment les simulations peuvent grandement apprécier ce jeu.

  4. « Il y a des contrôleurs ou pas ? Non, pas besoin. Les gens sont foncièrement honnêtes et paient leur ticket ou entrent directement… mais maintenant j’y pense, ceux-ci ne montrent jamais leur carte d’abonnement ! Se pourrait il qu’il y ait des resquilleurs !? »

    Biensur qu’il y a des resquilleurs, c’est dailleurs a toi de faire le contrôle des billets… 120 € l’amende récolté par passager sans billet

  5. C’est le genre de jeu à faire de temps en temps comme les autres “simulator”. Je le testerais si un jour il sera dans le Gamepass …

Vos réactions

Mot de passe oublié