JukeXbox – Piste 27 | Night Call

Dans JukeXbox, vous retrouvez les bandes originales de jeux Xbox qui ont marqué l’équipe XboxSquad. Cette semaine, c’est Mich_t qui nous invite à une balade dans la ville Lumière. Plutôt une errance…

Rares sont les jeux qui fusionnent parfaitement direction artistique et bande originale. Night Call en est un. Aussi répétitif et peu engageant que soit son gameplay, la production de Monkey Moon et BlackMuffin Studio parvient à procurer maintes émotions avec, comme atout principal, les compositions créées par Corentin Brasart. De l’introduction à la conclusion, le compositeur français trace le chemin d’un homme agressé, apeuré et menacé qui souhaite malgré tout poursuivre son quotidien. Une réussite de bout en bout. Quelques mots sur certains des extraits qui m’ont particulièrement marqué.

Introduction – Un bruit sourd, des percussions et quelques notes qui viennent traduire les battements du cœur de notre chauffeur de taxi. L’homme vient de s’effondrer. Les toutes premières minutes de Night Call donnent le ton et posent une ambiance d’enquête noire qui aura pour terrain de jeu la ville lumière, Paris. Cette entrée en matière entraine immédiatement le joueur dans une aventure narrative singulière qui sera rythmée par les rencontres et les longues nuits, et surtout par une bande-son qui s’adapte à tous les instants. Que le moment se veuille angoissant ou plutôt relaxant, Corentin Brasart saura nous le faire ressentir tout au long du jeu.

Busset Calling – Et quand le téléphone se met à sonner et que la discussion tourne à la négociation, la musique se crispe et les vibrations se font plus intenses. L’agent Busset sait mettre la pression sur notre chauffeur, dépassé par les événements. Elle ne vous appellera que pour vous proposer des marchés à votre désavantage et vous menacer, tout en vous laissant une issue. Un mélange entre espoir et stress qui ressort bien de cet extrait musical.

Long Nights et Driving Through Paris – Mais le cœur du jeu tournera autour de l’agression dont vous êtes la victime. Le pitch de départ est simple. Enquêter et chercher dans Paris des indices qui vous permettront d’identifier votre bourreau. Cela passera par les échanges avec les différents passagers que vous pourrez servir tout au long de votre nuit de travail. Ces deux morceaux rythmeront vos soirées et votre coucher. L’ambiance se veut plus reposante pendant les moments de conduite, si tant est que votre passager ne se montre pas agressif. Ces extraits traduiront des moments plus calmes, des discussions plus posées. Ces morceaux vous apaiseront durant vos longues courses.

Dawn – Enfin, un gros coup de cœur pour ce titre puissant qui ponctuera votre enquête et conclura votre voyage dans Paris. À mes yeux, le plus beau moment de cette aventure et le point culminant de cette bande originale réalisée d’une main de maître. Aucun de mes mots ne pourraient traduire mon ressenti, casque sur les oreilles, lorsque j’appuie sur le bouton “Play”.

Je vous laisse quelques minutes pour récupérer le vôtre, le poser délicatement sur votre tête et vous laisser porter par ces 100 minutes de bonheur, entre peur glaçante et espoir constant.

Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour un épisode consacré à Sayonara Wild Hearts.

Épisodes précédents :

Aux manettes depuis la Nintendo 64, j'aime le jeu vidéo pour l'émerveillement continu qu'il procure. Rien ne vaut se laisser embarquer dans une aventure unique et voyager sans bouger de son canapé. Fan de jeux d'aventure et RPG et grand amoureux de Mass Effect.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription