JukeXbox – Piste 25 | The Outer Worlds

Dans JukeXbox, vous retrouvez les bandes originales de jeux Xbox qui ont marqué l’équipe XboxSquad. Cette semaine, c’est Ludo qui revient des confins de la galaxie pour vous parler de la superbe bande originale de The Outer Worlds


Lorsqu’il est sorti en 2019, The Outer Worlds, développé par Obsidian Entertainment, a reçu un très bon accueil critique. Il est vrai qu’à ce moment, tout le monde espérait qu’il soit le digne successeur d’un des meilleurs RPG de tous les temps : Fallout New Vegas. Même s’il n’a pas, à mon humble avis, pu égaler son illustre aïeul, il n’en reste pas moins un excellent jeu qui aura su me captiver pendant de longues heures. Malgré qu’il n’aie pu apporter toute la richesse de New Vegas, ni même la complexité et les conséquences de ses dialogues, d’autres aspects ont été réalisés avec brio dans The Outer Worlds. La DA est splendide, mélangeant subtilement du Fallout et du Bioshock, tout autant que l’est son ambiance à la fois grave, cynique et humoristique, directement inspirée des Monty Pythons. L’autre point fort qui mérite notre attention est évidemment, vous l’aurez deviné, la musique du jeu.

Composée par Justin E. Bell, déjà à l’œuvre sur New Vegas, la vibrante bande originale du titre contribue vraiment à créer cette forte immersion dans le monde. Telle un hommage aux plus grandes saga spatiales de ces dernières années, cette musique parvient à capter l’attention du joueur dès l’écran d’accueil avec un thème épique aux couleurs orientales. Combinée à des instruments orchestraux traditionnels, l’utilisation de la flûte contrebasse apporte ce grain particulier de mystère et de mélancolie qui règne dans Halcyon.

En plus de ces 8 minutes de musique d’introduction, dont on retrouvera le thème dans d’autres compositions du jeu, certains autres morceaux apportent également des ambiances différentes, à la manière de la musique associée à Edgewater. Première ville visitée lors de notre périple, la sensation de découverte, d’inconnu et de “il doit y avoir quelque chose qui ne tourne pas rond ici” est clairement renforcée par l’utilisation de slide guitar. Ce subtil mélange nous donne l’impression de nous retrouver dans un space western, ce qui à certains moments, ne s’avèrera pas faux.

Certaines autres compositions donnent du poids à l’ambiance triste et désolée de certaines villes et de certaines factions. C’est le cas du thème de Amber Height qui, avec son tempo si lent et morose, rappelle le massacre passé en ces lieux et les blessures encore ouvertes pour ses habitants.

Le thème de Tartarus, dernière planète visitée nous emporte une nouvelle fois dans une autre ambiance. L’atmosphère oppressante et pleine de danger de l’astéroïde pénitencier nous colle à la peau pendant toute la mission du sauvetage qu’on y effectuera. Même chose pour la musique “Phineas Escapes” qui marquera le rythme dès le début du jeu.

Vous avez donc constaté à quelle point cette bande originale colle vraiment parfaitement à The Outer Worlds. Personnellement, elle m’a séduit du début à la fin, ponctuant les différents endroits visités et les différentes actions que j’ai pu faire dans le jeu. Je la réécoute encore bien souvent hors du jeu et à chaque fois je me retrouve plongé dans cet univers. Si vous n’avez pas encore essayé The Outer Worlds et êtes fan du genre, je ne pourrais trop vous conseiller de lui donner sa chance. Il en vaut vraiment la peine. Pendant ce temps, je me lance dans son extension, Peril on Gorgon, qui contient de nouveaux morceaux originaux !

Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour un épisode consacré à Sayonara Wild Hearts.

Épisodes précédents :

Tombé dans la marmite du jeu vidéo grâce à l'Atari 2600, j'ai ensuite navigué entre différentes consoles et PC pour finalement arriver dans la famille Xbox pour ne plus jamais la quitter. Aujourd'hui papa gameur, je me fais une joie de faire découvrir les grands titres à mes enfants, que ce soit sur SNES, PS1, GameCube mais aussi sur la génération actuelle. Je touche à tous les genre de jeux mais avec un préférence pour les RPG ainsi que pour les productions Remedy.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription