2
Please log in or register to do it.

Une épreuve. J’ai passé 2 heures (10 ressenties) sur cette pâle copie d’Animal Crossing. Le gameplay est insignifiant et ne participe qu’à une course lente et infinie pour accumuler une monnaie/XP. Avec ses décors colorés et ses musiques iconiques, sauver la Vallée Disney peut sans doute amuser les plus petits sachant lire. Au-delà du non intérêt ludique, les messages véhiculés en creux ne sont pas glorieux comme par exemple la fuite de ses responsabilités de la “vie réelle” pour le personnage principal. Ou la manière dont on doit se faire des amis, à base de travail gratuit pour certains… Un jeu très étrange et que je déconseille. Nous, joueurs et joueuses, qui que nous soyons, quel que soit notre âge, méritons mieux que ce presse bouton sans âme.

Ayant pris un avatar féminin, tous les pronoms seront raccords. A noter que l’on peut tout à fait créer un personnage masculin et même modifier dans les options son apparence en cours de partie.

Recherche jardinier magicien 3ème dan H/F

La Vallée va mal. Très mal depuis le départ de sa Reine. La voici envahie de ronces ou soumise à un fléau plus grand : l’Oubli. Les personnages qui errent ne savent plus trop pourquoi ils sont là. C’est là que toi, jeune aventurière intrépide, arrive pour mater les mauvaises herbes et sauver la Vallée grâce au pouvoir de l’amitié. Une brève introduction nous présente le monde réel puis nous précipite dans le monde merveilleux de Disney. Des difficultés ? Hum, fuis-les et réfugies-toi au paradis de Mickey, ou dans les paradis artificiels si tu n’as pas de Disneyland par chez toi. Chouette message pour les plus jeunes. Ouais non rien que le pitch, il n’y a pas grand chose qui va. Et oui je suis carrément de mauvaise foi.

Alors oui, pour y avoir joué 2 heures, 10 heures ressenties, c’est vrai que c’est tout mignon, qu’il y a 0% violence, 100% de bienveillance jusqu’aux noms même des régions qui sont d’une niaiserie parfaite. C’est aussi l’occasion de se faire des amis parmi la légion de personnages de l’univers Disney. Oui c’est vrai. Et pour s’en faire des potos pour la vie, il faut travailler gratos pour eux : elle est chouette la vie dans la Vallée. Par exemple, Picsou alias Tom Nook, vous soutirera de la Dreamlight (la monnaie/XP locale) pour refaire à neuf son magasin et évidemment proposera des prix de fou furieux pour le moindre cosmétique.

En apparence, on peut faire plein de trucs. Jardiner, cuisiner, pêcher, miner… et dans les faits, on appuie juste sur une touche. Joie. Dans cet ersatz d’Animal Crossing, tout est réduit à peau de chagrin en terme de gameplay. En ayant accumulé assez de Dreamlight, Merlin l’enchanteur me propose de débloquer un nouveau royaume : la cuisine de Rémy de Ratatouille. Je ne sais pas pourquoi je précise, vous le savez sans doute mieux que moi. Je me dis que ça va être énorme ! Paris, le restaurant, etc. Et bien non, me voilà dans une petite cuisine exiguë et mal fichue, à faire la vaisselle en versant de la flotte dessus avec mon arrosoir. L’ennui total. Même pas fichu de faire un petit jeu d’adresse ou de rythme. De même on peut cuisiner, choisir ses ingrédients et… La bouffe se fait automatiquement. Aucun intérêt.

(petit fail, en tapant cuisine plus haut, mon cerveau a commencé à écrire suicide. Oups, acte manqué) 

Recherche sens à la vie H/F

Effectivement, on va me dire que c’est pour les gosses, qu’ils vont sans doute s’amuser et chantonner leur thème favori de leur personnage favori de leur film favori. Moi je persiste à me dire que les enfants méritent mieux que cette course infinie à accumuler de la Dreamlight via des activités vides de sens ne mobilisant que 0.00000000001% du cerveau. Je n’ai donc tenu que deux heures. C’est très peu mais moi ça m’a semblé une éternité. Et ça m’a suffi pour me rendre compte du gouffre de temps que représente la restauration de la Vallée. Assez pour procéder à un « bore quit » devant l’étendue du boulot à accomplir ! Cela m’a paru insurmontable et déprimant. 

Quelques détails pour ceux et celles qui voudront se lancer dans cette trépidante aventure. Tout est en français, et il faudra savoir lire pour comprendre les objectifs des missions d’amitié et activités. Il faudra également gérer l’énergie de son personnage, la faire manger. Là encore pas de stress, elle ne va pas mourir de faim, des arbustes fruitiers sont assez nombreux pour pallier au moindre petit creux. Et de toute manière, quand l’énergie tombe à zéro, l’héroïne peut encore courir et attraper des fruits. Là encore, un ajout tout à fait inutile.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle   Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée) ✘ Sous-titres avec indications d’ambiance
✘ Taille couleur de police ✔ Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis ✘ Police personnalisable
✘ Interface personnalisable ✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable ✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme ✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech  
✘ Ralentissement du jeu  

Conditions de test

  Détails TV4K   Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox Series X   Temps passé sur le jeu2 heures, 10 ressenties
  Niveau de difficultéNA   Jeu terminéoh non
La proposition de Microsoft concernant Call Of Duty jugée inadéquate par PlayStation
Star Ocean The Divine Force : deux nouveaux trailers sur les personnages